Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le retour de Christian Passuello

    Christian Passuello est un autenthique auteur niçois, bien qu'il ait planté sa caméra dans de nombreux endroits du monde. Après Going Back To Nissa la Bèla, L'Ecole de Nice et Arc(o) Alpin(o), il revient avec un nouveau film autour d'une expérience originale qui s'est tenue dans le village de Bonson : la création d'un festival d'art contemporain participatif.

    Le documentaire s'intitule : Une Histoire de P...eu", co-produit par Arcanae et France 3 Méditerranée, il sera présenté en avant-première le Jeudi 3 Mars 2005 à 18h30 à l'auditorium du MAMAC de Nice (entrée libre).

    Il sera également diffusé sur France 3 Méditerranée le 12 mars 2005 à 15h55.

  • Cinéma Sans Frontières fait peau neuve

    L'association Cinéma Sans Frontières s'est offert un superbe nouveau site à l'adresse suivante :

    http://cinemasansfrontieres.free.fr/

    Allez visiter, il y a un forum, des tas d'informations et, toujours, les critiques de Philippe. Dans le forum, c'est super, on va pouvoir continuer les débats de la salle. D'ailleurs, il y en a qui ont déjà commençé avec En chantant derrière les paravents.

    Amusez vous bien !!

  • Au cinéma à vélo (le 17 février)

    Nous vous espérons nombreux, jeudi 17 février, à 20h00 au cinéma Rialto, rue de Rivoli, pour la projection débat du film J'aime la vie, je fais du Vélo, je vais au cinéma de Francis Fourcou. Le réalisateur sera présent. Le film est une chronique amusée et impertinente qui nous fait partager quelques mois de la vie des salles de cinéma indépendantes art et essai à la programmation exigeante. Le film parle de liberté, d’indépendance, des alternatives possibles aux multiplexes et à une normalisation programmée, du rôle des spectateurs dans un processus de résistance qui prend de l’ampleur et nous entraîne bien au delà du Cinématographe…

    Le gros du collectif CINEAC, dont fait partie notre association, sera présente, et le débat risque d'être passionnant sur les problèmes de la diffusion et des salles dans notre bonne ville. Qu'on se le dise !

  • L’actualité des concours de scénario

    A envoyer avant le 1er Mars 2005
    L’association Le Nombril du Monde en partenariat avec le groupe TSF organise un concours de scénario de court métrage de fiction en vidéo sur le thème : « La plus belle histoire de tracteur du monde ». Le gagnant recevra les moyens techniques et financiers nécessaires pour le réaliser son court-métrage, ainsi le groupe TSF met son matériel technique à disposition pendant une semaine. Le tournage aura lieu entre Avril et Septembre 2005 en région Poitou Charente.
    Plus d’informations sur www.nombril.com

    A envoyer avant le 20 Mars 2005
    L’association C’est par ISIC organise Coupé Court Scénario, un concours de scénario de court métrage pour le Cinéma sur le thème de l’Absurde réservé aux 15-30 ans. Le lauréat gagnera une aide à la réalisation.
    Plus d’informations sur www.coupe-court.com

    A envoyer avant le 31 Mars 2005
    Les ateliers résidentiels de Gindou : écriture et réécriture de court métrage. Le prochain atelier se déroulera du 8 au 16 Juin 2005, pour y participer il suffit d’avoir entre 18 et 35 ans et d’envoyer son scénario. A l’issu de ce séjour un concours de scénario sera organisé entre les dix participants. Le gagnant se verra remettre un prix de 15 000€ : 10 000€ donner par les Fonds d’aide de la région Midi Pyrénées, 2000€ HT de pellicule offerts par Fujifilm, 2000€ HT de travaux de laboratoires offerts par les laboratoires Centrimage et 1000€ pour aider au tirage de copies de diffusion.
    Plus d’informations sur www.gindou.free.fr


    Le festival des scénaristes de La Ciotat déménage
    Pour sa 8ème édition le festival international des scénaristes se déroulera à Bourges du 6 au 10 Avril 2005. Au programme beaucoup de choses, des ateliers, des projections, la leçon de scénario mais aussi le Marathon d’écriture du court-métrage, sur un thème révélé le premier jour du Festival, 37 participants écrivent un court-métrage en 48 heures.
    Après un travail solitaire de 24 heures, les apprentis scénaristes se voient attribuer par tirage au sort un couple de parrains ou marraines formé d’un auteur et d’un producteur confirmés, qui leur donneront donnent des conseils d’écriture en partant de leur savoir personnel et d’expériences concrètes. Les scénarios primés sont lus en public par un comédien le samedi soir, lors de la remise des Mathias.

    Trois prix récompensent les gagnants :
    Le Prix européen, le lauréat gagne une formation de cinq semaines au sein du CIFAP (centre de formation agréé AFDAS) intitulée « Ecrire une œuvre de fiction ».
    Le Grand Prix, Il gagne un séjour de 5 jours au CÉCI (Centre des Écritures Cinématographiques) au Moulin d’Andé.
    Prix de la Ville : Attribué par le Jury Jeune, le prix est une dotation pour l’aide à la réalisation aujourd’hui de 762 euros.
    Les lauréats du Grand Prix et du Prix Européen reçoivent le logiciel de mise en page de scénario Final Draft.
    Autre opportunité pour les scénaristes : La criée aux scénaristes, qui permet de présenter une histoire dans un temps très limité (un quart d’heure) et de recevoir les conseils des professionnels.
    Plus d’informations sur www.scenario-mag.com ou à l'adresse mail : festivalscenaristes@free.fr

  • OTAN... en emporte le vent

    Facile, mais je n'ai pas pu résiter.

    Malgré le sommet "informel" de l'OTAN et les complications que cela entraine (vraiment merci à ceux qui ont eu cette idée, comme si les travaux ne suffisaient pas) nous vous espérons nombreux à notre apéro de vendredi 11 février, à partir de 18h30 au local, 1, rue Niepce. Je vous rappele la modique participation : 2 €, merci.

    Nous parlerons à l'occasion un peu de Clermont Ferrand et de son festival du court métrage et je vous présenterais le DVD que nous avons réalisé avec nos partenaires d'Héliotrope, de l'ESRA et des associations Hybreed et CHPP.

    Ce DVD promotionnel regoupe la série complète La Femme à Laquelle je Pense, 6 petits films en super 8 noir et blanc réalisés en 2004 par six réalisateurs de la région ; Funeste Pub de Jean Pierre Lagarde, In Bed With Paula le dernier opus de Cédric Romain et Steve Guibert et Souk El Had, le très beau court métrage de fin d'année de Grégory Ocelli.

    Trente de ces DVD ont été distribués lors du Festival du court métrage de Clermont (festivals, télévisions et organismes) et nous allons en diffuser une nouvelle série auprès de nos institutions pour leur monter la teneur de notre travail. un certain nombre d'exemplaires seront, bien sûr, destinés aux auteurs et partenaires.

    En tout cas, il est beau !

    Venez le découvrir vendredi...

  • Héliotrope se met à bloguer !

    C'est avec une joie sans mélange que nous avons appris la naissance du blog de l'équipe d'Héliotrope :

    http://www.nice-filmfest.com/blogs/equipe/

    Des infos sur l'association et la construction du prochain festival qui aura lieu du 5 au 10 avril.
    Binevenue dans la vaste famille des blogueurs, les amis !

  • Libérez la musique... et le reste.

    Ca y est. L'instit de 28 ans poursuivi pour avoir utilisé les réseaux P2P a été lourdement condamné (15 000 € environ). Les majors du disque auraient voulu enfoncer le clou plus profond, mais elles ont marqué un point. Il est urgent de réagir contre cette nouvelle manifestation du tout répressif, de la loi du marché tout puissant et de la stigmatisation de l'échange, du partage et de la découverte en liberté.

    Les musiciens se sont réveillés (enfin !!) et le Nouvel Observateur a lancé une pétition en ligne [cliquez ici] dont les premeirs signataires sont Manu Chao, Bénabar, Yann Tiersen, M, Mickey 3D, Jean Louis Aubert, bref tout ce qui compte vraiment dans la musique française d'aujourd'hui (et je ne ferais pas de sarcasmes sur ceux qui n'y sont pas !). Tous pirates, en voici les premières lignes :

    "A l'heure où des dizaines d'internautes vont bientôt passer en jugement pour avoir téléchargé des fichiers musicaux sur des logiciels P2P, nous dénonçons cette politique répressive et disproportionnée, dont sont victimes quelques boucs émissaires. Comme huit millions de français, au moins, nous avons, nous aussi téléchargé un jour de la musique en ligne et sommes donc des délinquants en puissance. Nous demandons l'arrêt de ces poursuites absurdes. Nous proposons l'ouverture d'un large débat public, impliquant le gouvernement, tous les acteurs de l'industrie musicale, tous les artistes, afin de parvenir à une meilleure défense du droit d’auteur, mais aussi les consommateurs afin de trouver ensemble des réponses équitables et surtout adaptées à leur époque."


    A vous de vous faire une idée sur le problème. Les informations sont légion sur le net. En ce qui concerne le cinéma, je vous donne mon opinion sur mon blog personnel. Je vous donne également l'adresse de l'association des audionautes, dirigée par deux jeunes lycéens, qui est en pointe de ce combat : les audionautes