Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entretien

Découvrez l'entretien réalisé par le président sur le site de Nissa2008 : cliquez ici

Au menu, culture et cinéma à Nice, blogs et projets d'avenir. Bonne lecture.

Commentaires

  • Nom d’un tapis de souris, dans quel blog es-tu allé te fourrer Vincent ?

    Depuis le temps que tu m’en parlais, cette interview m’a décidé d’aller voir à quoi ressemblait Nissa-2008.
    Je suis venu, j’ai vu, j’ai pas pu (y rester) : tant de haine basique, tant de manichéisme !

    Et toujours ce système anti-système.

    Quand je pense que, peut-être, des milliers de blogeurs vont passer par « chez nous » pour aller sur cette illusion de la blogocratie, je suis désespéré.
    Pourtant je suis toujours soucieux de l’audience de nos actions, essentielle à mes yeux, mais là. . . je crains que l’esprit dogmatique de Nissa-2008 ne soit associé à notre image. Bref : je préfèrerais encore couler ma propre barque que de monter dans la leur.

    Cela me chagrine de te faire ce triste commentaire, et je ne veux heurter personne en tenant un pareil discours, mais j’ai toujours eu l’intime conviction que, tant qu’à être contre quelque chose ou quelqu’un, il vaut mieux être pour son contraire. Je ne suis pas contre les multiplexes, je suis pour la création émergeante.

    Je suis un ANTI-anti, c’est plus fort que moi.

  • Flûte, Vincent a été plus rapide que mes remords.

    Comment vais-je pouvoir présenter la chose sans que l’on croie que c’est lui qui me l’a suggérée ?

    Tant pis, vous devrez me croire : je me suis emporté un peu vite. J’ai été plus agressif et manichéen que ceux que je dénonçais comme tel !

    L’avocat de la défense plaidera toutefois non-coupable, son client ayant joué de malchance : en effet, je suis allé tout d’abord voir le courrier des lecteurs, puis quelques autres blogs accessible directement depuis Nissa-2008 (et là, ma réaction reste justifiée).

    Conclusion : 1- je me méfierai à l’avenir de mes réactions à chaud, et 2 – je retournerai voir Nissa-2008 de plus près et plus sereinement, en délaissant les lecteurs belliqueux et les blogs trop « orientés » pour n’en garder que la matière première, c’est à dire une information et une discussion constructive.

Les commentaires sont fermés.