Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Memory Lane au Mercury le 25 mars !

    Vendredi 25 mars 2011 à 20h30, Cinéma sans frontières propose Memory Lane, le premier film de Mikhaël Hers suivi d'un débat animé par Josiane Scoleri au cinéma Mercury (16 Place Garibaldi - Nice).

    Memory lane.jpg

    « Mikhaël Hers est le plus grand cinéaste français de demain. »

    Luc Moullet

     « Voilà, il faut voir Memory Lane, il faut voir les bretelles de la robe d'été de Christelle, la façon dont Rapahël se tient, terrorisé d'angoisse quand il doit garder la fillette, la marche à l'aurore sur les rails, Céline et Muriel partager une cigarette sur le canapé familial, les yeux pétillants de Marie Rivière et le soleil dans les marronniers. »

    Sur Inisfree

     « [...] mais il y a quelque chose d’un peu narusien dans son film, expliquant les mêmes commentaires que jadis à propos de Naruse: c’est modeste, discret, en demi-teinte... Sauf que ça doit être pensé positivement et non comme une limitation à l'éloge. Surtout quand on sait que c'est justement par la modulation et le non-dit (autrement plus fécond que le sur-texte à la Desplechin) que l'on peut saisir au mieux la douloureuse sensation du temps, de celui qui, comme ici, vous file entre les doigts... » 

    Sur  Baloonatic

     « Une justesse d’émotion, sans aucune sensiblerie, rythmée par les sonorités mélodieuses de David Sztanke et de son groupe Tahiti Boy and The Palmtree Family. Les musiques minimalistes qui accompagnent, au fil des journées, l’histoire de vie de ces sept amis font de Memory Lane, une œuvre de cinéma d’une mélancolie rare, délicate et cristalline. »

    Sur  Vivons curieux

     « C'est peut-être le plus beau film français de l'année. L'un des plus sensibles assurément. Un film  discret, tout en creux, dans lequel on aurait pu vivre, dans lequel on aurait pu respirer. Un film qui nous habite autant qu'on l'habite. Un film important. Un film intime. Un film à soi, comme on le dirait volontiers d'un disque. Ses protagonistes pourraient être nos proches. Son humeur, douce et mélancolique, fait écho à celle qui parfois (je l'espère) se glisse en ces pages. »

    Sur  7 and 7 is

    Entrées : 7,50 € (non adhérents) - 5,00 € (adhérents CSF et Cinémathèque).

    http://cinemasansfrontieres.free.fr
    Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@free.fr
    Contact téléphonique CSF : 04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15
    Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06

  • 31 mars : soirée au Volume

    Le jeudi 31 mars 2011 à partir de 20H00 au Volume (6 rue Defly 06000 Nice), l'association Regard Indépendant vous propose une soirée :

    Collection « La première fois » super 8 numérisés + Cochon qui s'en dédit (Jean-Louis Le Tacon - 1980) + Concert I Apologize (New Wave / Post-punk / Rock)

    PAF : 5 € + adhésion obligatoire à l'association La Source 2 €

    Visuel : Illys Poulpfiction

    affiche volume-web.png

    Première soirée de l'année au Volume pour l'association Regard Indépendant, en partenariat avec la Source. Nous vous convions à découvrir un programme exceptionnel avec la première présentation de notre collection « La première fois » de super 8 tourné-montés dans leurs versions numérisées. 9 variations en noir et blanc et en couleurs sur un même thème. Suivra un sacré morceau de pellicule furieuse avec le documentaire militant de Jean-Louis Le Tacon, cinéaste de toutes les luttes de la Bretagne agitée des années 70. Tourné en super 8, prix Georges Sadoul 1980, radical et surréaliste, le vient vient d'être réédité pour notre intense plaisir. Fin de soirée avec la musique fine et puissante du groupe I apologize réunissant Jean-Luc Verna, Gauthier Tassart et Pascal Marius.

    20h20 Collection « La première fois »

    Super 8 numérisés – 30 min.

    Un premier amour de jardin de Nathalie Portas - Koraline I + II de Tina von Traben et Marcel Belledin - Peace and love de Élisabeth Vissio - Il était un petit navire... de Antoine Banni - Bon anniversaire petit Jean de Cédric Coppola - Regardez le ciel ! un film de Balloum et Sand - JsDream.6 de Feyyaz & Velvet - Premiers plans de Vincent Jourdan - Le premier amour, c'est pas toujours ça de Cyril Belange.

    volume,jean-louis le tacon,super 8,concert,i apologize

    PAUSE

    21h 15 Cochon qui s'en dédit (Jean-Louis Le Tacon – 1980)

    Documentaire de combat – 37 min. Filmé en super 8 / Projection DVD

    Ce film traite du rapport d'un homme à son travail. Celui de Maxime avec son élevage industriel de porcs en système hors sol, qu'il a monté avec un plan de financement alléchant. Mais avec le temps, tout ne va pas pour le mieux. Il se débat dans l'univers qu'il contribue malgré lui à créer. Les gestes simples du travail quotidien le ramènent à ses fantasmes, la castration, la mutilation, l'univers concentrationnaire de l'élevage.

    « Pendant trois ans, en Super 8 et poussé par Jean Rouch, Jean-Louis Le Tacon filme la raison économique comme une machine de mort, l’histoire d’un type qui doit d’abord sauver sa peau. Mais lui appartient-elle encore, sa peau ? C’est le sujet : un corps souillé, essoré, sous une peau de porc.
    Prix Georges Sadoul 1980, Cochon qui s’en dédit fit scandale. On ignorait alors à quel point il préfigurait les temps que nous vivons, telle une métaphore implacable. Semblable réquisitoire, en effet, appelle l’émeute. » Patrick Leboutte

    volume,jean-louis le tacon,super 8,concert,i apologize

    PAUSE

    22h15 Concert I Apologize

    Jean-Luc Verna : Chant
    Gauthier Tassart : Bruits, Clavier, Programmation
    Pascal Marius : Tom & Guitare

    volume,jean-louis le tacon,super 8,concert,i apologize

    I Apologize

    Jean-Luc Verna aime reprendre les choses connues, les images célèbres de l'histoire de l'art, les poses de statues, « les airs du répertoire ». Ses idoles : Siouxsie and the Banshees (la reine), T-Rex, la new wave, le rock, la pop et même le disco. « Je suis né dans les années 60, j'ai donc 25 ans, c'est le moment rêvé pour chausser des talons aiguilles et pousser une petite gueulante, une petite « croonante ».

    Pascal Marius est guitariste, il joue donc de la guitare. Gauthier Tassart ne sait pas faire grand chose, mais il essaye. A trois, ils forment le groupe I Apologize.

    I Apologize revisite des morceaux ou plus simplement les mélodies qui font partie de leur quotidien sans distinction de genre.

     

    Phoographie Enna Chaton

    Leur Myspace : http://www.myspace.com/iapologizeband

  • Le court de la semaine


    Collection tourné-monté Regard Indépendant 2010
    "La première fois"

    Premiers plans de Vincent Jourdan. Avec Armande Jourdan - Fille.

    Le cinéma fabrique des souvenirs. En faire aussi.

  • Concours de courts métrages Welcome to the moon

    Moon.jpg

    Vous avez jusqu'au 27 mars pour vous inscrire au concours Welcome to the Moon, 2ème édition – réalisation de films courts – ouvert à tous

    Vous avez relevé le défi avec « Welcome to Alabama » en 2010, cette année, faites-nous voyager autour de la Lune…

    1 film, 3 contraintes :

    • 1 contrainte visuelle : une ligne blanche

    • 1 contrainte sonore : un claquement

    • 1 contrainte technique : un angle de prise de vue improbable

    Durée maximale : 6 minutes
    Formats acceptés : mini-DV, support DVD (AVI, MOV)
    Date limite d’inscription : 27 mars 2011
    Date limite d’envoi des films : 27 avril 2011
    Frais de participation : 5 € / film

    Rgélement et fiche d'inscription à télécharger sur www.dicklaurent.eu

    Les films seront diffusés au cinéma L’Univers à Lille le 27 mai 2011 à 20H30

    renseignements :infos.welcome@gmail.com

  • Le court de la semaine


    Collection tourné-monté Regard Indépendant 2010
    "La première fois"

    Bon anniversaire petit Jean ! Un film de Cédric Coppola - Production Regard Indépendant - Scénario : Cédric Coppola et Pauline Smile -- Images : John Leclercq -- Son et Montage : Mark Caige -- Avec Pauline Smile , Stéphane Battini, Olivier Lopresti, Magali Scelles, Aline Ferrero, Danielle Coppola, Michel Coppola, Angèle Lopresti, Bastien Coulomb et Voyou the dog.

    C'est Dimanche. Toute la famille se réunit pour célébrer les dix ans de Petit Jean. Mais alors que la fête bat son plein, un drame se prépare...