Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un grand merci

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Toute l'équipe de Regard Indépendant et moi-même vous remercions chaleureusement d'avoir participé à nos 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice qui se sont achevées hier dans une ambiance cordiale et détendue au sein du MUSEAAV et après la projection, en copie 35 mm s'il vous plaît, du Coloscopia de Benoît Forgeard. Une fort agréable conclusion à une édition qui restera comme l'une des plus agréables de l'histoire de la manifestation.

    Un grand merci à tout le monde, à celles et ceux qui ont pu faire le déplacement, parfois le loin comme nos amis de Köln, de Paris, de Londres, et de Caen. Parfois plus près. Nous avons eu beaucoup de plaisir à vous accueillir et à partager ces quatre journées, courtes mais intenses et nous espérons que de votre côté, vous avez pris plaisir à votre séjour et espérons que vous avez fait de bons voyages de retour.

    Merci à nos invités et en particulier aux membres du jury super 8, Rosette, Mehdi, Benoît, Olivier et Stéphane, qui ont joué le jeu avec humour et ce qu'il fallait de sérieux. Merci pour la fantaisie de la Rosette des années 80 et l'ombre bienveillante d'Éric Rohmer, les couleurs d'Ouessant, l'humour décapant de Flippy et Jackie Larose.

    Merci aux réalisateurs, ceux de la collection super 8 qui attendaient sans doute avec impatience la soirée du 19 mais aussi tous les autres, des sélections régionales en particulier, qui ont contribué par leur présence à la qualité des échanges et à la richesse de la programmation. Merci aux musiciens, à leurs compositions et à leur remarquable travail sur nos images.

    Merci aussi aux lieux qui nous ont accueillis, le Volume, le Cinéma Mercury et le MUSEAAV. Merci aux équipes techniques en place qui se mettent en quatre pour notre modeste manifestation et aident à mettre de l'huile dans les inévitables acrobaties logistiques.

    Merci à nos partenaires, La Ville de Nice, le Conseil Général des Alpes-Maritimes, le Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur et Kodak, sans qui, bien sûr, tout ceci ne serait pas possible. Mais aussi nos partenaires associatifs qui contribuent de façon décisive à enrichir le programme et les échanges.

    Merci surtout au public qui, si la manifestation n'est en rien un phénomène de masse, n'en a pas moins été présent avec régularité et curiosité. C'est à lui, in fine, que ce travail est dédié.

    Merci encore aux techniciens, Greg et Boris pour leur disponibilité et leur volonté de toujours donner le maximum. Merci à Illys qui nous donne notre identité visuelle et dont la présence nous a manqué cette année.

    Merci enfin, surtout, à l'équipe de Regard Indépendant avec laquelle il a été si agréable, si stimulant, de travailler depuis plusieurs mois, Juliette, Marion, Andrea, Nathalie, Carla, Frédéric, Antoine, Luc, Xavier, Philippe, Frédéric et Jérôme. A vous, bien sûr, je dis à très bientôt.

    Amicalement

    Vincent Jourdan

    Président

    Regard Indépendant

    Photographie : Andrea Staerke

  • Le palmarès des 13e Rencontres !

    Sélection super 8 Collection 2011 sur le thème "Oui" :

    Grand prix : Éros dans mon super 8 de Nathalie Portas.

    Deuxième prix : Discours aux asticots ou ceux qui s'en étranglent à ramoner les glaviots de Marine Broussaud.

    Troisième prix : Trois lettres... pas mieux de Luc Bonnifay pour son humour.

    Quatrième prix ou prix King-Kong : L'effet King-Kong de Alban Van Wassenhove pour la prouesse technique

    Mention spéciale attribuée à (est-ce que) La vie est infinie (?) de Leïla Fréger pour sa poésie et sa voix off.

    Prix du public :

    Séance 1 : Trois lettres... pas mieux de Luc Bonnifay.

    Séance 2 : Oui à l'altruisme de William Tissy.

    Défi vidéo et musical :

    Tout va biende Stéphane Coda - Musique Chinaski.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Le jury : Benoît Forgeard, Mehdi Benallal, Rosette, Olivier Marro et Stéphane Sebban.

    Photographie Andréa Staerke (merci)

  • Les 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice

    Seul le désuet ne tombe jamais en désuétude

    Une 13e édition sous le signe du paradoxe. Au moment où les Cahiers du Cinéma annoncent l'achèvement de la révolution numérique et la fin de l'argentique, Regard Indépendant investit dans le super 8. Fine pellicule fragile, imparfaite, unique et ludique, sa séduction est toujours bien vivante, sans nostalgie facile. Séduction du plan pensé, du raccord pesé, du geste cinématographique conservé et transmis. Plus de trente films cette année pour notre collection en super 8 tourné-monté sur un thème curieux, mais pas si mal choisi : Oui. Plus de trente films avec avec leurs erreurs, leurs univers de trois minutes, leurs idées. Il y aura quelques plans flous, quelques plans sombres, ce n'est pas grave. C'est de la pellicule vivante. C'est un lien aussi, avec nos amis de Caen, de Köln, de Barcelone qui ont participé pour moitié à l'aventure, avec un nouveau partenaire, Kodak, qui dotera les prix distribués pour la seconde année par un jury, de cette même pellicule, pour d'autres films. C'est un lien, enfin dans le temps, à travers le programme consacré à Rosette, actrice pétillante qui mit en scène cinq petits bijoux de ce format dans les années 80, avec l'aide d'Éric Rohmer derrière la petite caméra. Lien de temps toujours avec le travail de Mickael Hers et Dounia Sichov sur des films de famille, lien géographique avec le voyageur Maxime Michel au bout du monde et dans Paris, avec le film ramené d'Ouessant par Mehdi Benallal. Des liens, foisonnants que l'on trouve dans les programmes de nos amis anglais des Straight 8.

    Affiche.jpg

    Mais de nostalgie, point. Du moins pas de la sorte factice. Le super 8, tel que nous l'aimons, peut être retravaillé avec les outils modernes et ce qu'il apprend d'un art et d'une technique, on peut le retrouve dans les nombreux films de nos programmations régionales. Films d'école et d'ateliers ou la dimension pédagogique n'empêche pas la créativité. Films régionaux en tout genres avec les nouvelles œuvres de nos amis Xavier Ladjointe, Stéphane Coda, Guillaume Levil, Isa Noguéra, Philippe Frey, entre autres.

    Pour les plus cinéphiles d'entre nous, une belle part de cette édition sera consacrée au cinéma de genre avec une programmation toute particulière concoctée par nos amis d'Héliotrope avec monstres suceurs de cerveau venus de l'espace, un beau film d'animation de l'incroyable Bill Plympton Idiots and Angels, et un film culte, un vrai, signé Russ Meyer avec la regrettée Tura Satana : Faster pussycat ! Kill ! Kill ! En clôture dans un esprit iconoclaste que nous apprécions tous, deux courts métrages de Benoît Forgeard qui prouvent s'il était besoin, qu'en France aussi on peut avoir des idées loufoques.

    Pas de Rencontres sans musique. Deux groupes, The Blue Wind et Non ! (ce qui s'imposait vu le thème des super 8) qui joueront sur certains films de nos collections précédentes. Et puis une première, un défi vidéo et musical auquel une dizaine de réalisateurs et musiciens ont répondu. De quoi bien occuper vos jours et vos nuits entre le 17 et le 20 novembre avec le doux cliquetis de notre projecteur super 8.

    Amicalement dédié à notre ami Ennio.

    Vincent Jourdan

    Président

    Visuel : Illys Poulpfiction

  • Collection super 8 en tourné-monté : Oui (partie2)

    Samedi 19 novembre – Cinéma Mercury

    La collection super 8 tourné-monté 2011

    En présence des réalisateurs

    21h45 – Programme 2

    Le clan des louves de Noémie Moutel (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Elodie Coulons, Isabelle Vauvarin, Leïla Fréger, Marine Broussaud, Marion Ecolivet.

    Une jeune femme prend part à un rite d’initiation.

    le clan des louves 3.jpg

    Construire de Mickael Clemenceau (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec François Xavier Malingre, Esteban Malingre, Elodie Foubert.

    Un enfant marche tous les jours devant un chantier de construction, mais la prochaine ce ne sera pas avec sa maman…

    Qui - aujourd'hui de Tina Von Traben (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln) – Avec Zora Bauer.

    Une petite fille découvre le monde de la nature et de la musique.

    Oui, tout est possible de Stéphanie Thiesson – Avec Marie Hélène Ettori, Carla Gillespie, Luc Bonnifay, Daniel Fimbel, Éric Nussbaum et quelques membres du ciné café de Nice.

    Une jeune femme est abordée dans un cinéma par un homme étrange. Le commissaire Grenet et son assistante enquêtent.

    (est-ce que) La vie est infinie (?) de Leïla Fréger (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) - Avec Marine Broussaud et Céline Vanrapenbuch.

    Ils furent, elles sont, nous serons.

    Film Leila.jpg

    JsDream.8 de Feyyaz (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln) – Avec Julia-Maria Köhler.

    Parfois, les rêves et la réalité sont étroitement liés. Décidez vous et vivez... maintenant !

    Oui de Galo Tobias (En partenariat avec L'Alternativa de Barcelone)

    Hymne à la vie, au positivisme, aux petits plaisirs, à l'amitié, à l'amour de l'enfance, de la vieillesse, des droits de l'homme...

    Une façon d'affronter la vie avec passion et simplicité.

    Louis de Rainer Knepperges (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln)

    Une poursuite en voiture au crépuscule.

    Film de mariage de Benoit Lemennais, co-réalisé avec Nicolas Dégenétais. (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Sophie Lebrun.

    Le plateau d'argent de Vincent Ducard (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Olivier Foisneau et Theo Martin.

    Olivier part à la recherche de Théo qu'il a vu en rêve afin de l'enfermer chez lui.

    Oui de Yannick Lecoeur (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Voix : Yannick Lecoeur et Yoann Goglia.

    Direction le parc Astérix.

    Oui à l'altruisme de William Tissy - Avec Jacques Zardoz et Rose Garden.

    Un prince doit sauver sa princesse qui a été capturée par la méchante forêt.

    Objets Usés et Inutiles d'Antoine Banni - Angèle Banni, Létyssia Hoff-Banni, Mathieu H. B.

    Après avoir bu le reste d'une bouteille de vin, le jeune garçon en oublie son entraînement de foot au grand désespoir de sa mère : si jeune et déjà un OUI ? Objet usé et inutile !

    Oh oui !!! de Philippe Frey avec Florence Maréchal, Marie-Hélène Ettori et Philippe Frey.

    Une promenade surréaliste dans une forêt pour un couple.

    Eros dans mon super 8 de Nathalie Portas – Avec Carla Gillespie et Mattias Guittari (voix off).

    Croiser la puissance de fascination du cinéma à la puissance du désir érotique, c'est ce qu'il voudrait. Mais elle a autre chose à faire.

    Yes we can de Jérôme Panaget.

    En guise de conclusion.

  • Collection super 8 en tourné-monté : Oui (partie1)

    Samedi 19 novembre – Cinéma Mercury

    La collection super 8 tourné-monté 2011

    En présence des réalisateurs

    L'association Regard Indépendant a organisé en 2011 la production associative d’une nouvelle collection de films de court métrage autour du thème : Oui. Les films ont été réalisés en super 8 noir et blanc et couleurs sur le principe du « tourné-monté ». L’objectif de cette opération est d’encourager la création locale à travers l'utilisation d'un format original dans un dispositif léger et économique.

    Le principe de la collection a été proposé aux réalisateurs de la région. Chaque réalisateur sélectionné a reçu une bobine de pellicule super 8 noir et blanc destiné à la réalisation d’un court métrage autour du thème proposé Oui. Cette année, ce sont 31 films ont ainsi été réalisés.

    Les réalisateurs seront présents pour découvrir leurs œuvres en même temps que le public. Trois partenariats ont été conclu, avec les allemands de Köln via le festival Unlimited, les espagnols de Barcelone via l'association L'Alternativa, et nos amis normands de Caen à travers l'association RADAR et La petite marchande de films. 17 films ont ainsi été réalisés et viennent enrichir la créativité de la collection.

    Cette année, grâce à un partenariat avec Kodak, quatre prix seront remis à l'issue de la projection, prix dotés en pellicule super 8. Pour ce faire un jury a été réunit avec Rosette, réalisatrice et actrice des films d'Éric Rohmer, Le journaliste Olivier Marro, le musicien et documentariste Stéphane Sebban, les réalisateurs Mehdi Benallal et Olivier Forgeard.

    Par la suite un DVD sera édité début 2012 puis les films circuleront via le réseau associatif et les festivals.

    20h30 – Programme 1

    8 inches de Clémentine Gourdon (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Sophie Lebrun.

    Une jeune fille taciturne et solitaire découvre que pour 50 000 dollars, elle peut passer une nuit avec Vincent Gallo, son idole. Elle décide alors qu'il est temps pour elle de changer de vie...

    3 lettres... pas mieux de Luc Bonnifay – Avec Chrystelle Rinaldi.

    Travail routinier d’une employée qui tamponne sur des bordereaux le mot « OUI » à longueur de journée. Un appel téléphonique agressif de la part de son "petit chef" va tout faire basculer.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice, super 8, reg, RADAR Normandie, La petite marchande de films, Unlimited, l'alternativa

    Oui nous de Jérôme Panaget – Avec Marion Panaget, Jérôme Panaget.

    Marion et Jérôme, tous deux saturés par la grisaille de la vie contemporaine envoient tout promener et partent se marier aux Antilles.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice, super 8, reg, RADAR Normandie, La petite marchande de films, Unlimited, l'alternativa

    L'arche de Noé de Pere Ginard et Laura Ginès AKA Laboratorium (En partenariat avec L'Alternativa de Barcelone) – Avec Lluc Ginard.

    Un film de poche à propos de Noé, de l'arche, de la tempête et de Bob l'éponge.

    Discours aux asticots ou ceux qui s'en étranglent à ramoner les glaviots de Marine Broussaud (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) - Antoine Giard, Eliott Broussaud, Pierre Tréheux et Marine Broussaud.

    Discours aux asticots ou ceux qui s'en étranglent à ramoner les glaviots montre le chemin que Clay Loudermilk doit emprunter pour accéder à la paix intérieure.

    Recherche caveau avec belle vue d'Élisabeth Vissio - avec Elisabeth Vissio , Pierre Giordano et Philippe Frey.

    Une vieille dame dynamique entraine de manière burlesque un agent immobilier dans la recherche d’un caveau à acheter dans un cimetière …

    Qu'un seul cède de Guillaume Voisin En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films)– Avec Maxime Lambert, Camille Bondon et Viviane Sodo.

    Dans un monde capillairement hostile, un homme se résigne

    Échelle de Timothée Roche et Okawa Ardisson – Avec Félix Colardel et Erik Ardisson.

    Dire oui, c’est anodin. Mais quand on pense au nombre de fois où ça nous arrive, dans une journée, dans une semaine, dans une année, dans notre vie… Il y a de quoi devenir fou !

    Ouisper de Ferran Capo (En partenariat avec L'Alternativa de Barcelone) – Avec Claire Elizabeth O'Kefee.

    Une fille tombe dans un chemin de croix personnel au cœur d'un paysage désertique.

    L'effet King Kong de Alban Van Wassenhove (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) - Avec Anna Ventura et Jean Marie Frin.

    Film expérimental qui offre des visions antagonistes du couple à travers des personnages emblématiques tel que le rital, les super heros, le gros lapin, la sorcière asservissante... le tout à travers une imagerie décalée et positive.

    Les oliviers du Pas Redon de Vincent Jourdan – Avec Armande Jourdan-Fille.

    Une sombre menace sur un parfait terrain de jeu.

    Non de Marcel Belledin et Dejan Rakas (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln).

    Film de contrebande dans une centrale électrique.

    Sehnsucht de Charbel Kamel – Avec Julia Beitner.

    Elle,

    Sur la plage, dans les rues, les escaliers, les jardins…

    Transformer un espace public en un autre, privé. Que privé.

    Oui de Florian Schonerstedt

    Samuel jeune français, épouse Yuan, jeune chinoise, à Shanghai et dans la pure tradition locale. Une journée consacrée à la célébration de l’amour, dans laquelle se succèdent cérémonie traditionnelle et rites symboliques, nous plongeant dans l’univers de la culture chinoise.

    Un dimanche comme les autres de Cédric Coppola - Pauline Smile et Jean-Luc Sumian (voix off).

    Ce dimanche, Marie revient dans le village où elle avait connu son premier vrai amour. Ce village, où, peut-être elle aurait dû dire « Oui ».

  • 13e rencontres : Demandez le programme !

    Le programme des 13e Rencontres est désormais disponible en ligne en cliquant sur l'affiche ci-dessous :

    Affiche.jpg

    Tout beau, tout frais, oeuvre de notre graphiste Illys que je remercie très chaleureusement, il possède sans doute ici et là quelques imperfections, un mot écorché, un tiret que l'oeil exercé de Luc n'a pas repéré, quelque chose qui aurait pu être ajouté, retiré... les auteurs, réalisateurs, acteurs et artistes ne nous en voudront pas et les lecteurs éblouis ne retiendront que la richesse de ce programme, la variété des films, la débauche de créativité.

    Et ils n'auront qu'une envie, devenir les nombreux spectateurs des 13e Rencontres Cinéma et Vidéo, à Nice, dès le jeudi 17 novembre. Nous vous attendons.

  • L'univers de Benoît Forgeard en clotûre

    Dimanche 20 novembre

    16h30 - Cinéma Mercury

    En présence de Benoît Forgeard

    Respect – France - 12 minutes - Un film de Benoît Forgeard – Scénario : Benoit Forgeard - Production : Ecce Films - Image : Hervé Lodé et Karine Gauze – Son : Dimitri Haulet et Avril Noviant – Avec Anne Steffens, Tibo Motte et Eliott Chaumet.

    Steph décide d'annoncer une grande nouvelle à son compagnon, Flippy, l'ours vedette des céréales Flip's. Mais que pensera Flippy de son projet d'intégrer une école de ninjas au Japon ? Jusqu'où le prendra-t-il mal ? Est-il opportun de vouloir à tout prix réaliser ses rêves d'enfant ?

    Coloscopia – France – 14 minutes - Un film de Benoît Forgeard – Scénario : Benoit Forgeard - Production : Ecce Films - Image : Hervé Lodé - Son : Jean-Baptiste Haehl - Musique : Emiliano Turi et Bettina Kee - Montage : Nicolas Boucher - Interprétation : Caroline Deruas, Darius, Nora Hamzawi, Guillaume Saurrel, Christine Boisson, Francis Van Litsenborgh, Emmanuel Lautréamont.

    La sublime Jackie Larose, reine du charme et de l’érotisme, subit une opération de l’intestin qui la laisse avec un anus artificiel. Un trou muni d’une poche. A son retour, plutôt que de faire une croix sur son métier, elle affirme son intention de poser nue pour le magazine Coco Lapin. Oh Jackie !… Où nous entraînes-tu ? Dans quel précipice ? Et quelle est cette fièvre dont tu es le premier frisson ?

    Un entretien avec Benoît Forgeard

  • Programmation régionale, dimanche 20 novembre

    Dimanche 20 novembre - Cinéma Mercury

    14h30 -  Programmation régionale 2

    La légende de la femme blanche – France – 2011 – 12 min. - Un film écrit par le Collectif CASA et encadré par Actors Training / Jude Bauman, Antoine Banni et Cédric M'Bala – Production : Mairie de Saint-André de la Roche– Service animation - Avec Amélie, Noémie, Sharon, Farielle, Randy, Karim et les autres.

    Pour fêter son anniversaire, Karim invite ses amis dans une maison hantée. Et pour corser la soirée, son amie lui suggère de créer des effets spéciaux adaptés au genre.

    Lilith – France - 2011 – 25 min. - Un film de Isa Noguéra - Scénario : Isabelle Noguera - Producteurs : Yves Harmide et Isabelle Noguera - Image : Eric Bornes et Bryan Cloninger - Son : Jérôme Michel - Montage: Cyril Curchod - Bande Originale : Nicolas Titeux et Franck Abou – Avec : Ophélia Kolb, Claire Philippe, Nicolas Melocco.

    Rachel, victime d’un drame dans son enfance, invite son amie de l’époque à son anniversaire. Faisant alors preuve d’un comportement particulièrement étrange, mêlant envie, jalousie et vision mystique elle semble vouloir se réapproprier une part de la vie qu’elle n’a pas eu.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Le corps noir - France – 25 min. 38. - Un film de Rémy Galvain – Musique : Pierre Demange – Production GREC – Avec Riccardo Mariani, Salima Kettar et Jean-Pierre de Tugny.

    Il est pickpocket. Habituellement, il ne vole que portefeuilles et sacs à main. En dérobant un appareil photo, il ne s'attendait pas à découvrir son portrait. Pris sur le vif.

     

    16h30 - Programmation régionale 3

    Un fossoyeur un jour – France – 2011 – 26 min. 50 - Un film de Charlotte Grange – Documentaire – Musique de Dahlia Bellaïche et John Edwin Graf.

    Un jour, Sébastien, fossoyeur au cimetière de Pantin, nous explique son métier. A travers ses gestes, son attitude professionnelle, il nous parle d'un savoir-faire et d'un savoir être de qualité indispensables, et du rôle central que revêt sa fonction dans notre rapport à la mort.

    Sydrom - France – 2011 – 28 min. 20 - Un film de Nicolas Fouques – Scénario : Nicolas Fouques – Production : François Brétéché - ESRA Côte d'Azur.

    J'ai sondé les origines, alors je suis devenu étranger à tout respect. Tout s'est fait étrange et solitaire autour de moi. Mais la vertu, de vénération au fond de moi à germé en secret et à poussé un arbre à l'ombre duquel je me repose, arbre de l'avenir (Friedrich Nietchze)

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

  • Informations pratiques et partenaires

    Tout ce que vous avez envie de savoir pour participer aux Rencontres (et que vous n'avez jamais osé demander).

     Tarifs :

     1 séance : 3 € tarif unique – Billetterie Regard Indépendant sur place.

     Nuit blanche du cinéma : 10 € (Tarif unique Réservation sur demande)

     Pass Rencontres : 20 € (Pré-vente jusqu'au 17 novembre : 15 €)

     Accréditations (réservé aux professionnels) sur demande.

     Ouverture au Volume : gratuite / Adhésion à La Source obligatoire (2 €)

     Séance spéciale vendredi 18 novembre 23h00 : gratuite dans la limite des places disponibles

     

    Lieux

    Le Volume : 6, rue Defly / 06000 Nice

    Cinéma Mercury : 16 place Garibaldi / 06300 Nice

    MUSEAAV : 16 bis place Garibaldi / 06300 Nice

     

    Renseignements :

    Tel : 06.23.07.83.52

    Couriel : regardindépendant@gmail.com

    Retrouvez nous sur le blog : www.regardindependant.com

    Et sur Facebook : www.facebook.com

     

    Partenaires :

    Le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur

    Le Conseil Général des Alpes Maritimes

    La Ville de Nice

    Kodak

     

    Visuel : Illys PoulpFiction

    Le cinéma Mercury

    Le Volume

    La Source

    Le MUSEAAV

    Héliotrope

    Les Nous

    L’Agence du Court Métrage

    L’ESRA Côte d’Azur

    Ed Distribution

    Films sans frontières

    L'Alternativa - Barcelone

    Unlimited – Köln

    Le RADAR Normandie

    La petite marchande de films

    Straight8

    Ciné super8

    Corep

    Cinéma sans Frontières

    Eva traiteur

    Hôtel Au Picardy

  • 11 novembre : soutien à Mohammad Rasoulof au Mercury

    Cinéma sans Frontières et Le Comité de soutien associatif 06 aux Cinéastes iraniens privés de libertés Présentent :

    Vendredi 11 novembre 2011 - 20h30

    Cinéma Mercury, 16 Place Garibaldi – Nice

    Au revoir (Bé Omid E Didar) un film de Mohammad Rasoulof - Iran - 2011 - 1h40 – vostf

    Prix de la Mise en scène au Festival de Cannes 2011 (Section Un Certain Regard).

    En exclusivité à Nice.

    Dans la situation désespérée de l’Iran d’aujourd’hui, une jeune femme avocate à qui on a retiré sa  licence d’exercer, est enceinte de quelques mois. Elle vit seule car son mari journaliste vit dans la clandestinité. Traquée par les autorités, et se sentant étrangère dans son propre pays, elle décide de fuir...

    Un cinéma de résistance qui ose monter au front sans se protéger derrière le voile de la  métaphore. Venir voir ce film est aussi un acte militant. Selon la presse gouvernementale iranienne, la cour d'appel a réduit à un an de prison, contre six auparavant, la peine de Mohammad Rasoulof, coréalisateur avec Jafar Panahi du projet de film qui leur a valu d'être condamnés ensemble en décembre 2010 et qui traitait des troubles ayant suivi la réélection controversée en juin 2009 du président Mahmoud Ahmadinejad. La justice iranienne a confirmé en appel la condamnation de Jafar Panahi à six ans de prison et 20 ans d'interdiction de filmer, de voyager ou de s'exprimer, malgré la mobilisation internationale en faveur du cinéaste de renommée mondiale. Jafar Panahi demeure libre pour l'instant, selon sa famille. Un seul commentaire : continuons !

    Présentation du film et animation du débat : Comité de soutien.

  • Jury et partenariat Kodak

    Cette année de nouveau, nous avons réunit un jury afin de pimenter la découverte de la collection ne super 8 tournée-monté. Cinq personnalités du cinéma et de l'art qui remettront quatre prix. Ces prix seront doté en nature sous forme de pellicule super 8 grâce à notre nouveau partenariat avec Kodak qui a accepté ainsi d'encourager la création sur ce format. Qu'ils en soient ici remerciés. Pour la première fois, un prix du public sera également attribué à l'issue des séances de samedi soir.

    logo Kodak.jpg

    Les honorables membres du jury :

    Rosette

    A l'orée et au mitan des années 80, Rosette a réalisé plusieurs films en super 8 qui contait les aventures parisiennes de Rosette. Ces films convoquent toute une bande d'amis rencontrés dans l'univers d'Éric Rohmer (Marie Rivière, Arielle Dombasle, Pascal Greggory, François-Marie Banier, Virginie Thévenet...) et déroulent, en toute liberté et  fraîcheur, des histoires d'amour ou de fantaisie... Séance découverte samedi 19 novembre à 14h30.

    Rosette photo nb.jpg

    Mehdi Benallal

    Mehdi Benallal est réalisateur et critique au Monde diplomatique. Son film Qui voit Ouessant, tourné en super 8, sera diffusé samedi 19 novembre à 16h30.

    Mehdi.jpg

    Olivier Marro

    Niçois, Olivier Marro intègre l’agence Havas puis, au début des années 80 la famille du 7éme art via les Studios de la Victorine, en tant que régisseur puis assistant à la mise en scène. Il réalise en 1984 un court-métrage.

    Dans les années 90, il se réoriente vers la Presse. Après avoir été secrétaire de rédaction et rédacteur en chef, il œuvre comme journaliste indépendant et se spécialise dans la culture (Coming Up, Art Cote D’Azur, COTE magazine, Résidence Décoration, etc.). Depuis 2005 il a signé également quelques préfaces de catalogues d’expositions, une histoire du Rock sur la Côte d’Azur et plus récemment un scénario de BD (Congo Océan) à paraître en février chez Glénat.

    O MARRO 3.jpeg

    Stéphane Sebban

    Musicien-vidéaste autodidacte, il fonde le groupe Les Squatters en 2002. Trois ans plus tard, il signe chez Warner Music grâce à un clip auto-produit, dont il a écrit le synopsis (Clip des clips sur MCM, multi-diffusé sur M6, plus d'un million de vues sur le net). Il co-réalise les 3 autres clips du groupe, dont un sera lauréat du concours national MySpacePrésident en 2007. 

    La même année, il a l'idée d'un documentaire qu'il va co-réaliser, sur le 1er guitariste du groupe The Police (un corse Henry Padovani), lors de la reformation du groupe : Rock'n'roll... of Corse !

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Benoît Forgeard

    Formé à l'école des Beaux-Arts de Rouen, Il est réalisateur et scénariste. Il dirige actuellement l'humoriste Gaspard Proust dans une nouvelle comédie pour les Programmes courts de Canal +, et prépare la sortie de Réussir sa vie, un long-métrage à sketches où Forgeard, dans son propre rôle, se livre à une émouvante profession de foi (Shellac, printemps 2012). Respect et Coloscopia pourront être découverts en clôture des rencontres le dimanche 20 novembre à 16h30.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

  • 12 novembre : Séance de présentation de l'atelier d'écriture de scénario de la Médiathèque de Cannes

    L'association Regard Indépendant propose la mise en place d'un atelier d’initiation à l’écriture de scénario de film court dans le cadre de la Médiathèque de Cannes en 2012.

    L'atelier s'adresse à tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique à travers l'écriture : public scolaire, étudiants, amateurs, cinéphiles de tous âges, passionnés d'écriture et de cinéma.

    scénario, atelier, Regard Indépendant

    Une séance de présentation de cet atelier vous est proposée le samedi 12 novembre 2011 à 15h00 par Vincent Jourdan, président de l’association Regard Indépendant et organisateur des « Rencontres Cinéma et Vidéo » de Nice, ainsi que Xavier Ladjointe, réalisateur et membre de l'association.

    Cette séance de présentation sera organisée autour de projection de courts métrages, d'extraits de longs métrages et de présentation de documents originaux (scénarios) pour aborder les problèmes spécifiques de l'écriture de scénario et présenter l'activité de l'atelier.Vous pouvez apporter vos propres travaux.

    Cette séance servira également à repérer les personnes intéressées par l'atelier et d'évaluer leurs connaissances en la matière ainsi que leurs attentes.

    Médiathèque de Cannes

    Section Vidéothèque

    1er étage

    1 Avenue jean de Noailles

    06400 cannes

    Tel : 04 97 06 44 83

  • Carte blanche à Héliotrope

    Cinéma Mercury – Samedi 19 novembre à minuit.

    Dans le cadre de la nuit du cinéma.

    Carte blanche à l’association Héliotrope Spéciale « Films de genre »

    Comment surpasser l’exercice de style cinéphile ?

    Film de cape et d’épée, science fiction, fantastique, comédie musicale, hommage à la nouvelle vague : voilà cinq courts métrages qui ne manquent pas d’air ni d’humour pour rejouer, détourner ou mélanger les codes du film de genre.


    Jacques et Juliette France - 2010 – 10 min. - Un film de Lee Sullivan- Avec Gil Alma, Marianne Fabbro, Stan Tyebo.

    Jacques et le méchant Zander se livrent un combat acharné pour l'amour de la belle Juliette. Celle-ci s'enfuit avec son prince charmant. Un générique de fin défile sur l'image des deux tourtereaux en fuite, mais le film continue.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice,héliotrope

    Yuri Lennon’s landing on Alpha 46 - Suisse - Allemagne - 2011 – 15 min. - Un film d’Anthony Vouardoux - Avec Marc Hosemann et Milton Welch.

    Juste après son atterrissage sur Alpha 46, une lune de Jupiter, le cosmonaute Yuri Lennon se retrouvera confronté à un paradoxe extraordinaire.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice,héliotrope

     Les secrets de l’invisible – France – 2011 – 25 min. - Un film d'Antonin Peretjatko - Thomas Schmitt, Carole Lepage, Marie-Lorna Vaconsin, Benjamin Blanchy, Luc Catania.

    Dans un Paris en plein marasme économique, Jojo et Eugène enchaînent les échecs amoureux. Et si tout cela était lié ? Nos deux agents infiltrés entreprennent donc une enquête sur une jeune fille, dont on découvre qu'elle n'est ni toujours jeune ni toujours fille.

    Ctin – France – 2011 – 15 min. - Un film de Cyrille Drevon

    Au douzième coup de minuit, un homme se réveille entouré d'inconnus au langage incompréhensible, pour un curieux souper qui dégénère... Un drame horrifique aux allures de puzzle délirant, une plongée dans un monde à part ! (le site du film)

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice,héliotrope

    L’attaque du monstre géant suceur de cerveaux de l’espace – France – 2010 – 18 min. - Guillaume Rieu – Avec Aliocha Itovich, Julie Durand, François Jerosme, Kim Schwarck.

    Dans un monde de comédie musicale en couleur, un monstre venu d’un vieux film hollywoodien en noir et blanc apparaît. Il s’attaque aux habitants d’une petite ville en les désintégrant ou en les transformant en zombies. Un jeune couple aidé d’un scientifique doivent changer le genre du film pour pouvoir détruire le monstre et sauver le monde.

  • Nuit du cinéma : les longs métrages

    Samedi 19 / Dimanche 20 novembre à partir de minuit et jusqu'à l'aube

    Cinéma Mercury - Place Garibaldi - Tarif unique 10 € (petit déjeuner compris)

    Les longs métrages :

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice, Russ Meyer, Bill Plympton

    Idiots and angels (Des idiots et des anges) – USA – 2009 – Animation – 78 min. - Un film de Bill Plympton - Animateur Bill Plympton – Montage : Kevin Palmer – Musique : Nicole Renaud, Corey A. Jackson, Pink Martini, Tom Waits et Richard 'Moby' Hall.

    Angel est un homme égoïste et sans principes qui s'éveille un matin avec des ailes dans le dos. Il s'efforce de les dissimuler mais les autres clients du bar où il a ses habitudes vont finir par percer son secret...

    Premier film de Bill Plympton sombre, il aborde un thème plus spirituel et plus personnel. Plympton explique avoir voulu dépeindre la lutte qui se joue entre le bien et le mal en chacun de nous. Le bien est ici symbolisé par les ailes qui poussent au personnage (et qu'il essaie de couper), le mal par le quotidien de tous les protagonistes (nuisance du réveil en sonnerie, agressivité routière, tabagie, éthylisme mondain, sarcasmes, petites ou grandes violences...). Ses ailes, dont son entourage se moque, poussent parfois le personnage à faire le bien malgré lui. Elles sont pour d'autres effet de convoitise.(Wikipedia.

    Mention spéciale au Festival du Film d'Animation d'Annecy 2008

    (...) Il est grand temps, pour le public européen de reconnaître en Bill Plympton, dessinateur hors pair et cartooniste d'exception, l'un des indispensables du cinéma d'animation d'aujourd'hui. (...) - Les Cahiers du Cinéma. 

    Le site du film

    Photographie source Panorama cinéma

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice,russ meyer,bill plympton

    Faster pussycat ! Kill ! Kill ! – USA – 1965 – 83 min. Un film de Russ Meyer - Scénario: Jack Moran et Russ Meyer - Producteurs: Eve et Russ Meyer – Images : Walter Schenk - Musique: Paul Sawtell & Bert Shefter sous la direction d'Igor Kantor - Chansons de Rick Jarrard. Avec Tura Satana, Haji, Lori Williams, Susan Bernard, Stuart Lancaster, Dennis Busch, Ray Barlow, Mickey Foxx et John Furlong.

    Varla, Rosie et Billie, trois go-go danseuses aussi sexy que furieuses, font des courses folles dans le désert au volant de leur bolide. Avides de sensations fortes, les trois furies rencontrent ensuite un couple d'amoureux. Varla provoque le jeune homme en duel motorisé et finit par le tuer. Le trio prend alors la fille en otage et, apprenant qu'un magot est caché dans une maison isolée, décide de tout faire pour le récupérer. Mais les amazones devront se confronter aux propriétaires du lieu, un vieillard pervers aidé de ses deux fils, dont l'un est un colosse tout en muscles qui lui obéit au doigt et à l'oeil…

    « Faster, Pussycat ! Kill ! Kill ! se distingue par l’âpreté de la violence dans laquelle il baigne et dont le décor quasi unique, un désert brûlé par le soleil, est comme l’écho. Cette violence n’est pas seulement physique. Elle est compensée par un humour (noir et sadique) relevant du cartoon à la Tex Avery et à la Chuck Jones : elle est aussi morale et sociale. » (La Revue du Cinéma)

    « Faster, Pussycat ! Kill ! Kill ! est sur bien des plans une véritable leçon de cinéma. Certains cadrages n’ont rien à envier à ceux de Jim Jarmusch ou de Spike Lee et le montage hyper-serré semble avoir été effectué avec une lame de rasoir. » (Studio)

    Photographie : © Collection Christophe L.

  • Ouverture au MUSEAAV

    Vendredi 18 novembre – MUSEAAV à partir de 19h00

    Pot de bienvenue aux invités et présentation du programme

    20h00 : Concert et ciné concert Non !

    Sexy, noisy, trashy, groovy, poppy ! Erotique et électronique ! Guitare fuzz,  boite à rythme primitive, basse ultra saturée, synthé Korg garage, et infra-basses sur des rythmiques disco-punk, des chansons féministes et politiques sur lesquelles on peut danser, réfléchir, pogoter, faire l'amour... du situationnisme sonique ! Des textes politiques, féministes et –faussement ?- nihilistes, odes à la paresse, aux paradis artificiels et aux Vrais Valeurs, une voix qui combine l’agressivité du punk et la sensualité du rock’n’roll, une musique sucrée et des paroles salées… Hypnotique, bruitiste, répétitif, sauvage ! Imaginez les Shangri La’s accompagnées par Jesus & Mary Chain ou Lydia Lunch chantant dans Suicide ! Véritables "politiciens érotiques", NON !  n'a qu'un conseil à vous donner : "Ne faites rien, mais faites le bien".

    Leur Myspace

    NON! Portrait.jpg

    Le groupe Non ! Jouera sur les films des collections super 8 de regard Indépendant : Ce n'est plus mon film de Roxane Petitier et JsDream.6 de Feyyaz.