Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le palmarès des super 8

    Quatorze films au final pour clôturer cette édition 2016 des Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice. Quatorze films en super 8 tourné-monté sur le principe de la page arrachée et de bien belles choses chez tous. avec, je le souligne, la légitime fierté d'avoir mené le projet à son terme, d'avoir relevé le défi et accepté les difficultés de l'exercice. Merci à tous les réalisateurs et réalisatrices.

    Mais cela faisait partie aussi du jeu, le jury et le public ont distingué trois d'entre eux, les voici, les voilà :

    Premier prix : Page 114 - Les souvenirs mécaniques, de Justyna Ptak.

    Second prix : ex-aequo : Page 75 - Écorché(e), un film de Charbel Kamel et OMA m'a sauvé, un film de Jean-Noël Chelotti.

    Prix du puiblic : Page 114 - Les souvenirs mécaniques, de Justyna Ptak.

    A toutes et tous, bravo et à l'année prochaine !

    regard indépendant,justyna ptak,charbel kamel,jean-noël chelotti

     Photographie : Guy Ouillon.

  • A demain soir ! (édito d'ouverture)

    Le goût de l'expérience.

    « Le court-métrage est au cinéma ce qu'est l'amidon au col de chemise. C'est pour le durcir et non pour le ramollir. » (Anonyme)

    Après la grande fête du super 8 en 2015, nous avons eu envie de partir en exploration sur des routes de traverse et les petits chemins qui sentent bon la noisette. Inspirés par nos amis de l'ETNA de Montreuil, les super-huitards de Regard Indépendant et de leurs partenaires se sont livrés en 2016 à de savantes expériences dont vous pourrez découvrir les résultats lors de cette 18e édition des Rencontres Cinéma et vidéo à Nice. Nous avons tout d'abord arraché joyeusement des pages de livre, du livre d'un ami en particulier qui a bien voulu accepter ce saccage. Et de ces pages arrachées à son livre de l'amour, nous avons tiré nos scénarios en les passant à la moulinette. De ce remix particulier sont nés une douzaine de courts métrages en tourné-monté qui nous ont occupé tout l'été et jusqu'à une partie avancée de l'automne. Ailleurs, un polar inconnu mais plein de rebondissements a servi de base sur le même mode opératoire aux films tournés en atelier à la Médiathèque de Cannes. Nous nous sommes également réunis autour d'un cadavre exquis qui vous sera présenté en ouverture.

    Et pour garder cette tonalité expérimentale, nous avons été dénicher un groupe de joyeux suisses pratiquant le détournement de contes de fée, ainsi que les plus jolies réussites de nos amis anglais des straight 8. Puis nous avons fait appel à d'autres amoureux fous de la pellicule et de curieux de nouvelles images pour composer un programme excitant jouant avec l'ancien et le moderne, le rêve et le récit, les clairs et les obscurs. Tout ceci sera à découvrir durant les trois courtes journées de cette fin de novembre, courtes mais intenses, où se retrouverons créateurs et public.

    Le programme de ces 18èmes Rencontres est donc consacré à ce goût de l’expérience, à cette appétence pour l'essai, la tentative, la recherche, la prise de risque dans la joie et la bonne humeur qui est, du moins devrait être, l'essence du court-métrage et du cinéma dit indépendant. Indépendant de quoi me demande-t-on souvent, eh bien outre des considération financières et commerciales qui n'ont que faire ici, de la prudence, de la peur de mal faire, de cet œil en coin sur la copie de son voisin que l'on croit rassurante mais qui bride, qui fige, qui empêche. Essayons d'essayer comme chantait Miossec, il en restera toujours quelque chose.

    Le super 8, j'y reviens toujours, est le terrain parfait pour ces essais. Libre mais exigeant, il permet les audaces, fragile, imparfait par nature, il rend charmant des défauts insupportables en HD, à condition bien entendu que tout le film de soit pas flou ou noir. Et encore, de ses limites il est toujours possible d'en tirer une étincelle de créativité. Le fin ruban de celluloïd peut se gratter se brûler, se tremper dans des bains étranges pour en tirer des effets saisissants. Il porte sur lui les poussières et parfois les traces des doigts de son créateur, comme les petites créatures de pâte à modeler que l'on anime à 18 images secondes. Pourquoi hésiter ? Pourquoi se priver ? Le super 8 mais pas seulement. La programmation vidéo est tout aussi riche en aventures, que ce soient les films d'atelier qui bénéficient de la fantaisie de regards jeunes, voire très jeunes, ou bien les courts métrages de nos suspects habituels qui tracent leurs routes d'image en image avec une liberté que nous aimons retrouver chaque année. Les réjouissances commencent le 24 novembre, venez partager nos expériences.

    Vincent Jourdan, Président

  • "Miramen", un extrait


    Miramen de Khristine Gillard - Samedi 26 à 16h00 en présence de la réalisatrice

     

  • Partenaires et remerciements

    Il convient ici de rappeler tout ce que les Rencontres doivent à leurs partenaires qui enrichissent la manifestation année après année, et que l'association n'existe qu'à travers le travail de toute une équipe de bénévoles enthousiastes. Qu'ils soient ici remerciés avec chaleur.

    Partenaires

    Le Conseil Général des Alpes-Maritimes

    La Ville de Nice

    Le cinéma Mercury

    Le Volume

    La Source

    Le Théâtre Francis Gag

    L'ESRA Côte d'AZur

    Il était un Truc...

    Le Musée national Marc Chagall

    Association LaboMatique

    Straigth eight

    Metl L Film

    Ciné super8

    ANDEC Filmtechnik

    Kahl

    Color City

    Héliotrope

    Le théâtre de la Semeuse

    Les films du Grillon

    Loading Zone

    Hôtel Au Picardy

    Vstudio

    Ambiances

    Ateliers Jeunes Cinéastes

    Le GREC

    Regard Indépendant

    Le bureau

    Vincent Jourdan, président

    Marion Quaranta, trésorière

    Antoine Banni, secrétaire

    L’équipe

    Julien Barlier

    Laurence Barlier

    Luc Bonnifay

    Frédéric Cencini

    Jean Noël Chelotti

    Emmanuel Desestré

    Philippe Frey

    Juliette Gal

    Jacques Ghiglione

    Eliane Guerrero

    Hugues Klingelschmitt

    Xavier Ladjointe

    Teresa Maffeis

    Sandy Masotti

    Guy Ouillon

    Sophie Perrone

    Justyna Ptak

    Nathalie Portas

    Andrea Staerke

    Technique

    Thomas Gauthier

    Cédric Vavernac

    Xavier Ladjointe

    Guy Ouillon

    L'équipe du Mercury

    L'équipe du Volume

    L'équipe du théâtre Francis Gag

    Visuel : Didier Balducci et Jacques Ghiglione

    Bande annonce : Luc Bonnifay, Emmanuel Desestré, Philippe Frey, Teresa Maffeis, Justyna Ptak, Faust Raccord.

    Remerciements

    Pascal Gaymard, Éric Nussbaum et l'équipe du Mercury

    Yann, Elvio et l'équipe du Volume

    Pierre Ballay et l'équipe du théâtre Francis Gag

    Sacha Casadamont-Duval

    Isabelle Zigmann

    Laurent Trémeau

    Amélie Masciotta

    Stéphane Coda

    Rémi Defarge

    Julien Bonavita

    Nicolas Herry

    Christine Cecconi

    Benjamin Meriaux

    Charbel Kamel

    Thierry Collard

    Pierre Medina

    Ed Sayers

    Alex Glynn

    Odile Chapel

    Anne Sachot

    Stéphanie Payan

    Patricia Kayadjanian

    Les honorables membres du jury

     

  • Les 18es Rencontres pratiques

    Tout ce que vous avez envie de savoir pour participer aux Rencontres (et que vous n’avez jamais osé demander).

    RENSEIGNEMENTS

    Vincent Jourdan, Président : Tél : 06 23 07 83 52

    Accréditations Presse et Blog : contact@regardindependant.com

    TARIFS

    La séance : tarif unique 4€

    Pass Rencontres 15 €

    Soirées au Volume : entrée libre, adhésion à La Source obligatoire (2€)

    LIEUX

    THÉÂTRE FRANCIS GAG :
     3, rue de la Croix 06300 Nice

    Le VOLUME :
     6, rue Defly 06000 Nice

    Le MERCURY :
    16 place Garibaldi 06300 Nice

    Retrouvez nous sur Facebook

  • Les honorables membres du jury

    Et nous vous présentons aujourd'hui les membres du jury qui distinguera trois des super 8 de la collection 2016. Un prix du public sera également attribué. Les jeux sont faits, rien ne va plus !

    Michel-Antoine Chappuis

    MAC né en 1968 à Neuchâtel, s’est essayé au cinéma (un long et plusieurs courts en super 8, en 16mm), à la médecine (une formation d’interniste généraliste) et à la littérature (un roman publié, Caprices romains, 2009, aux éditions de l’Aire). Entre autres. (Crédit phot DR).

    michel-antoine chappuis,lisie philip,merakhaazan

    Lisie Philip

    Chorégraphe et metteur en scène formée au Rudra Béjart de Lausanne, Lisie Philip fonde la compagnie Antipodes à la fin des années 90 à Nice. Elle collabore avec des photographes tels que Franck Olivas ou le musicien Merakhaazan pour des performances muséales. Depuis janvier 2014, elle est chargée de cours à l’université Nice Sophia - département des arts - section danse auprès des licences et des Masters. (Crédit photo de Richard Covello)

    michel-antoine chappuis,lisie philip,merakhaazan

    Merakhaazan

    Interprète et soliste français né Jean-Christophe Bournine, Merakhaazan est une figure régionale incontournable, contrebassiste singulier, compositeur très inspiré de récitals électro-acoustiques contemporains. À l’écoute de ses compositions, l’auditeur est tout de suite transporté dans un univers mélodique étourdissant de complexité. (Crédit photo de Jean-Louis Neveu).

    michel-antoine chappuis,lisie philip,merakhaazan

  • Bandes annonces


    Le temps des artisans - programme ateliers vendredi 25 novembre 14h30

     Les enfants de l'histoire - Programme régional 1 vendredi 16h30

    Résurgence commode - Programme régional 2 vendredi 19h00

  • 18es Rencontres, samedi : le grand soir du super 8

    Le grand soir du super 8 – collection 2016 « pages arrachées »

    Cinéma Mercury - 19h00 et 21h00 (deux séances)

    Pages arrachées à un polar inconnu, en partenariat avec la Médiathèque de Cannes

    #Pages décousues, un film de Luc Bonnifay – Musique : Ghost Bees – Avec Vannina Strobino, Teresa Maffeis, Alice De Georges, Sylvie Chambelland, Faust Raccord, Samia Cohen et Pascal Chambelland.

    Un artiste sait peut-être ce qu’il sème, mais il ne sait JAMAIS ce qu’il récolte.

    Toute la vérité sur le mensonge, un film de Patricia Van Poppel – Musique : Ars Sonor – Avec Suzanne Leroy, Marina Mineeva, Julien Gil – Paulin.

    Une journaliste quitte son domicile pour aller à un rendez-vous. Arrivée sur les lieux, elle semble être suivie. Le lendemain, un article de journal annonce sa disparition.

    Les portes du paradis ?, un film de Grégory Tenani – Photographies : Luc Bonnifay – Musique : Chexi Li – Avec Yann Lerat, Carole Barthes et la famille Durando.

    Richard sort de sa maison, le regard triste et le pas décidé. Il prend sa voiture et s'arrête au portail de sa maison. Des souvenirs lui reviennent sur les bons moments passés avec sa famille. Une fumée blanche envahit soudain l’habitacle et commence à l'asphyxier.

    Pages arrachées à « Eh ! L'amour, je te parle ! » de Laventure

    Page 75 - Écorché(e), un film de Charbel Kamel – Scénario : Maria Tannoury et Jérome Bertin – Avec Maria Tannoury et Jérome Bertin – En partenariat avec l'association Met L Film.

    « J’ai mis 45 ans à trouver la femme de ma vie. Et je joue avec elle comme avec une poupée. » Dit Jérôme.

    Page 54, un film de Sophie Perrone – Scénario : Jacques Fenouillet et Sophie Perrone.

    Face à l'oubli de ce corps, page 54, quoi de mieux qu'une nature profondément indomptée, en furie.

    Page 114 - Les souvenirs mécaniques, un film de Justyna Ptak.

    « (...) L'euphorie sublime le quotidien qui n'est plus... Comme les premiers moments d'une idylle après un quotidien trop longtemps banal, sans fantaisie. (…) ».

    Page 35 - The Last Supper, un film de Lary Bou Safi – Musique Vladimir Kurumilian – Avec Ghada Bou Safi et Antoine Bou Safi – En partenariat avec l'association Met L Film.

    Elle attache Lui dans une chaise, se fait un dîner pour un, et se fait une beauté, pour leur dernier souper ensemble.

    Page 110 - Coup de foudre sur le menhir, un film de Jacques Ghiglione.

    ...Où l'on voit qu'une brusque rencontre avec un rocher peut avoir de douces conséquences.

    Page 102 - Mortel gynécée, un film de Nathalie Portas – Photographie : Pierre Virol – Musique : Mathieu Broquerie – Avec Florence Albrecht, Alice, Luc Bonnifay et Valérie Umniakov.

    C’est comme un cauchemar merveilleux : des animales-sorcières se rassemblent pour préparer la naissance d’homoncules qu’elles ont bien l’intention de dévorer. Mais les petits hommes vont-ils se laisser faire ?

    Page 74 - Une page de musique, un film d'Antoine Banni – Avec Roxane Markarian, Thomas Lino et Gustavo.

    Cette page arrachée recèle une musique bien étrange.

    Page 34 – OMA m'a sauvé, un film de Jean-Noël Chelotti – Scénario : Jean-Noël Chelotti et Jacques Ghiglione.

    ...Où l'on voit que l'informatique est puissante, mais moins que l'amour.

    Page 123 - Cupidus 123-2A, un film de Frédéric Cencini – Scénario : Xavier Ladjointe et Frédéric Cencini – Avec Pierre-louis Morel, Sabrina Paille, Frédéric Cencini, Philippe Frey et Laure Birembaut.

    Dans un service supérieur au commun du mortel, la routine d'un employé travaillant activement, et qui revoit sa vie défiler devant son ordinateur pour une journée pas si normale que ça.

    Page 115 – Présage, un film d'Elia Guerrero – Scénario : Elia Guerrero et Jacques Ghiglione.

    ...Où l'on voit que comme Verdi l'a noté dans Rigoletto :

    « Comme la plume au vent, femme est volage

    Est bien peu sage, qui s'y fie un instant »

    Page 117 – « As-tu vu la femme ? », un film de Joelle Abou Chabké – Avec Claude Chahwan Abou Chabke, Christelle Abou Chabke El Hawa, Samira Chahwan, Rhea El-Hawa et Afaf Irani - En partenariat avec l'association Met L Film.

    Chaque jour, les femmes de ma vie se réunissent dans le magasin de ma mère. Elles parlent de tout et de rien, même de moi…

    Page 17 - Âpreté 17, un film d'Emmanuel Desestré.

    Felix qui potuit rerum cognoscere causas.

  • 18es Rencontres, programme samedi après-midi

    Samedi 26 novembre - Cinéma Mercury

    14h00 – Courts métrages, production régionale 4

    Le Barde de Saint Hippolyte – un film de Jean-Noël Chelotti – Scénario : Jean-Noël Chelotti et Jean-Paul Miot – 20 min.

    Ce film est l'histoire d'une amitié avec un ancien collègue de travail, rencontré dans une entreprise de haute technologie à la fin des années​ soixante-dix et de retrouvailles, à la retraite, près de 40 ans plus tard pour converger chacun à sa manière sur sa vision du bonheur : capturer de belles images pour l'un, écrire des poésies pour l'autre. Une rencontre rendue possible par la magie d'un lieu : Saint-Hippolyte, un petit village de Bourgogne qui a joué un rôle clef au Moyen-Âge comme doyenné de l'abbaye de Cluny et son église fortifiée qui a inspiré cet ami hors du commun et mon envie de vous présenter "Le barde de Saint-Hippolyte".

    Barde01.jpg

    Surtout ne t'arrête pas ! – un film de Florent Guinle – Production : Florent Guinle et LIB Productions – Musique : Laurent Tamagno – France – 2016 – 20 min – Avec : Gildas Diquero, Lola Kervroëdan, Ingriod Donnadieu, Sandrine Moraligou et Yann Lerat.

    Mathias, un danseur de talent voit sa carrière s'arrêter brutalement lorsqu'il perd sa femme dans un accident de la route. Bien des années plus tard, il redécouvre un sens à sa vie en aidant une jeune fille à réaliser son rêve, devenir danseuse professionnelle.

    Ne arreta pas.jpg

    Soizic – un film de Morgane Rondot – Musique : Anthony Juret – Photographie : Jonathan Chaude Woodman – Production : ESRA Côte d'Azur – 2016 – 5 min 22 s – Avec Virginia Rodriguez, Bastien Sebag, Mickael Bertrand, Drys Penthier et Geoffrey Moreau.

    Le test de grossesse de Soizic est positif, mais qui est l'heureux père ?

    Soizic.jpg

    Souleyman – un film de Milan Lecoubet – Production : ESRA Côte d'Azur et Dis Leur Picture Production – 2016 – 17 min – Avec : Sabry Lechar, Ali Belaroussi, Boubou Magassa, Aymène Assad, Victor Barthélémy, Nassim Belbachir et Ibrahima Diouf.

    Souleymane, âgé de 13 ans, est un jeune de Belsunce, une cité populaire de Marseille.

    Il ne connaît pas son père, parti depuis déjà bien longtemps. Sa mère, trop jeune, est aide-soignante, elle travaille jours et nuits pour subvenir aux besoins de son fils.

    La seule vraie relation que l'enfant entretient est avec Jeanne, une dame du quartier, qu'il considère comme sa « Tata ». Au quartier, il est le plus jeune de tous et a du mal à se faire accepter. Il est le souffre-douleur des plus grands.

    Un jour, blessé d'être le vilain petit canard de la bande, il témoigne l'envie de faire partie de la bande.

    Souleymane.png

    Fils – un film de Cyrus Neshvad – Scénario : Guillaume Levil – Photographie : Nikos Welter – Production : Syneco – Luxembourg – 2016 – 15 min. - Avec : Hervé Sogne et  Brigitte Urhausen.

    Sebastian, qui ne peut accepter que son fils soit dans le coma, commence à le voir à son travail, durant la nuit.

    Fils01.jpg

    16h00 – Programme expérimental et curiosités

    Programme Straight 8 – Angleterre – 2016 – 12 min.

    Le grand retour de nos amis anglais avec la seconde partie du programme Crème de la crème présenté à Cannes en mai 2016. Quatre perles de trois minutes, une cartouche de super 8, pas de montage.

    Social networking socially – society through technology – un film de Paul Murphy.

    Splendor in the grass..., un film de Roger Batteault.

    In your dreams, un film de Chad Riley.

    The ride, un film de Fabio Abram & Jodie Sibson.

    Social networking.png

    Spelndor grass.png

    The ride.png

    Programme expérimental

    Serment d'Hypocrite – un film d'Ysolde Buchet – 2016 – 3 min 21 s.

    Le pire dans cette histoire, c'est d'être toute seule dans ma tête.

    Malagueña – un film de Anaïs Ibert – Production : Anaïs Ibert et Victor De Las Heras – 2016 – 11 min – Avec Anaïs Ibert.

    Malagueña est un film collage, il parle du désespoir, de la ville, des relations humaines et d'amour.

    Malaguena.jpg

    Projet super 8 – un film de Tiberio Supressa – Production : Villa Arson – 1 min 30 s.

    Mon support est film super 8 déjà développé, dans lequel par le biais d'une découpeuse laser, j'ai gravé des vidéos réalisées avec un appareil photo numérique. Le laser brûle le film entraînant ainsi l’effacement de celui-ci et permettant l'apparition de l'image numérique.

    Défection – un film de Domenico Laddaga – Production : Motoproduzioni et Maiori Films – Musique : Spettro sonoro – Photographie : Andrea José Di Pasquale – Italie – 2016 – 5 min 27 s.

    Nick se retrouve sur une île au cœur de Rome. Il y découvre un téléviseur caché sous une toile noire. En s’approchant du poste, il se voit à l'image, en direct, une arme à feu à la main.

    Postcard to Godzilla – un film de Luis Fried – Musique : Jovica – Allemagne – 2015 – 5 min 33 s.

    Cher G., la ville est belle, la météo relativement bonne. Dès qu’elle s’adoucit les grues du port se mettent à chanter leur sempiternelle chanson. Ça te plairait.

    postcard-to-godzilla.jpg

    Programme Khristine Gillard, en présence de la réalisatrice

    Eau vive – Conversation avec un chef opérateur – un film de Khristine Gillard – Production : Atelier Jeunes Cinéastes – Khristine Gillard – 2016 – 8 min 50 s.

    Il dit : « Qu'est-ce que tu vois ? Je veux voir ce que tu vois. De là où tu es. »

    Elle aurait pu dire ça aussi.

    Elle pense que parfois il suffirait d'un son.

    (Dialogue aléatoire pour un film à venir)

    Eaux vives.jpg

    Miramen – un film de Khristine Gillard – Production : Ambiances – 2016 – 22 min.

    Du provençal, mirage.

    La Camargue est une île qui demande à l’homme qui l’habite de faire corps avec elle. Ce monde de l’entre deux, entre terres et eaux, est celui de la rencontre du fleuve, de la mer et de la communauté des étangs. C’est un monde de gestes — ceux du gardian-centaure, du pêcheur d’étang, du tellinier, du chasseur des marais — inscrits dans les corps et les paysages. La veille la Bête.

    Miramen02.jpg

  • 18es Rencontres, programme vendredi soirée

    Vendredi 25 novembre - Cinéma Mercury

    19h00 – Courts métrages, production régionale 2

    Écran ouvert

    Ménage à trois – un film de Philippe Frey – Production : Les Films de la Baie des Anges, Frey Productions et Regard Indépendant – Scénario : Philippe Frey et Angélique Aveillan – Musique originale : Angélique Aveillan (Piano : Béatrice Bregoli, violoncelle : Raphaël Zweifel) – 6 min.

    Avec : Angélique Aveillan, Philippe Frey. Aurélie Laurens, Jacques Ghiglione.

    Pour célébrer la vie, réalisons un rêve
    L'union de la nature, de l'esprit et du cœur
    De la terre et du ciel, du sang et de la sève.

    L'argentique se glisse au bras du numérique,
    Phoenix incomparable et moderne diva !

    Tout ne doit faire qu’un dans cette union magique,
    pour obtenir enfin le bonheur ici-bas.

    Menage a trois.jpg

    D'un festival l'autre – un film d'Antoine Banni – Production : TotoFilms – Musique : Richard Wagner – 6 min – Avec Marion Godard, Emmanuel Desestré, Henri Ferrari et Yann Boarder.

    Pipo, dramaturge comédien, apprend que sa pièce est déprogrammée en raison du massacre du 14 juillet.

    Peppa, un remake – un film d'Antoine Banni – Production : TotoFilms – Musique : Sergueï Prokofiev et Dmitri Chostakovitch – 6 min – Avec Florence Albrecht, Corinne Demoulin, Sandy Massotti et Guy Ouillon.

    Peppa, dramaturge comédienne, apprend que sa pièce est déprogrammée en raison du massacre du 14 juillet.

    Cagoule – un film de Jullian Fioriti – 2016 – 15 min.

    Harry ressent un vide existentiel profond du fait de ne jamais avoir connu la joie anale.

    CAGOULE 5.png

    Résurgence commode – un film de Guillaume Levil – Image : Alexis Doaré – Musique : Prokoschnov, Aurélie Martin – Production : Melting Productions – 2015 – 16 min – Avec Agnès Croutelle, Alice de Lencquesaing, Monique Deshors, Pascal Carbon, Jean Vincentelli, Thierry Grolière et Guillaume Levil.

    Anne, une quinquagénaire embourgeoisée, écoute un message secrètement destiné à son mari : Un homme lui donne rendez-vous dans un club gay où il faut connaître le mot de passe, « Résurgence commode ».

    resurgence-commode.jpg

    21h00 – Courts métrages, production régionale 3

    Ô Saisons, ô Château, quelle âme est sans défauts ? – un film de Stéphane Coda et Il était un Truc… – Musique : MUM – Production : Il était un Truc…, l’école spécialisée du Château et l’APEVD – 2016 – 43 min 11 s.

    Il était un Truc... était de retour cette année scolaire dans l'enceinte du Château..., pour y porter un regard sensible à l’échelle de l’école toute entière.

    Nous y avons également mené des ateliers de pratique visuelle en lien avec notre démarche documentaire.

    Le film évolue entre le documentaire et des styles plus expérimentaux, qui par moments, transforment les corps des enfants en un arrangement abstrait et chaotique d’images, de couleurs et de mouvements.

    Ame sans défaut.png

  • 18es Rencontres, programme vendredi après-midi

    Vendredi 25 novembre - Cinéma Mercury

    14h30 – Courts métrages, films d'écoles et d'ateliers

    La Valise – un clip réalisé par Il était un truc... et une classe de première STMG du lycée Thierry Maulnier à Nice dans le cadre d'un atelier de pratique artistique – Musique originale : Syrano et le lycée Thierry Maulnier – 2016 – 4 min 30 s – Animation.

    Une valise se balade d'un temps à l'autre, d'un drame à l'autre, d'un voyage à l'autre !

    regard indépendant,héliotrope,il était un truc...,esra

    Les Cinématophiles – un documentaire animé, réalisé par Il était un truc... dans le cadre de la Quinzaine à la Bocca, inscrite dans la Quinzaine des Réalisateurs, avec le centre social Cœur de Ranguin – Musique originale : David Argi – 2016 – 7 min 37 s – Documentaire animé.

    Cette création audio-visuelle inspirée par des mondes-cinéma parle d'eux, spectateurs !

    regard indépendant,héliotrope,il était un truc...,esra

    Mobilis in Mobile – un clip réalisé par Il était un truc... dans le cadre du dispositif Passeurs d'Images, avec les associations Epilogue, A.T.E, le C.A.D.A. – Scénario : Il était un Truc... et Florian Schonersted – Musique originale : Christine Lindon sur un texte écrit par l'association Epilogue – 2016 – 4 min 01 s – Clip animé.

    Des formes et des corps s’animent et jouent de leur équilibre. 

    Inspiré par les mobiles de Calder et réalisé sur une semaine, le clip repose sur l’effervescence et l’ébullition de leur chute, leur construction, leur sens, leur déplacement, leur rythme, leur fragilité, leur tension, leur rencontre, ...

    Mobilis mobile.jpg

    Zapping – Passerelle – un film de l'association LABOmatique – Musique : HERO-Teleferik – 10 min 50 s – Avec les participants de l’HDJ La Passerelle.

    Le film Zapping est la valorisation finale d’un atelier où défile une suite de programmes télévisuels.

    Ces programmes sont des projets écrits, joués et tournés par et avec les participants de La Passerelle durant l’année 2015-2016.

    Zapping passserelle.jpg

    Entre ciel et terre – Un film de Cédric Scherer sur une idée des élèves de CM2 de Geneviève Caruggi – École du Port, Nice – Images : Maxime Martins, Justyna Ptak et Cédric Scherer – Production : Musée national Marc Chagall – 2016 – 8 min 23 s.

    Entre ciel et terre.jpg

    Boomerang – un film réalisé par Héliotrope et lycée Pro Magnan de Nice, classe de 1ere Pro – 2016 – 10 min.

    Inspirée d’un conte de Barbe Bleue, thématique du harcèlement entre filles et garçons.

    boomerang.jpg

    Le temps des artisans – un film réalisé par Héliotrope, le Lycée Maulnier de Nice et le Lycée Dolle d’Antibes, section MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire) – 2016 – 28 min.

    Documentaire sur les métiers de l’artisanat et de l’industrie.

    Temps artisants.jpg

    Continuer – un film de Charlotte Frémaux – Production : ESRA Côte d'Azur – 2016 – 13 min 20 s.

    Cloé, jeune fille de 8 ans et cadette d’une famille recomposée, est tout ce qu’il y a de plus normale. Elle a une demi-sœur Lucie, de 14 ans, d’un précédent mariage et un petit frère Quentin de 5 ans. Alors qu’elle rentre un soir de l’école, comme tous les jours, elle surprend une discussion entre ses parents et sa sœur qui va bouleverser sa vie, et remettre en cause sa place dans cette famille.

    16h30 – Courts métrages, production régionale 1

    Surtout ne t'arrête pas ! – un film de Florent Guinle – Production : Florent Guinle et LIB Productions – Musique : Laurent Tamagno – France – 2016 – 20 min – Avec : Gildas Diquero, Lola Kervroëdan, Ingriod Donnadieu, Sandrine Moraligou et Yann Lerat.

    Mathias, un danseur de talent voit sa carrière s'arrêter brutalement lorsqu'il perd sa femme dans un accident de la route. Bien des années plus tard, il redécouvre un sens à sa vie en aidant une jeune fille à réaliser son rêve, devenir danseuse professionnelle.

    Les enfants de l'histoire – un film d'Aurélien Kouby – Musique : Gabriel Sabart et Philippe Brard – Production : Cuuut – 2016 – 5 min 30 s – Avec Eythan Solomon et Stevan Markovic.

    C’est la fin du cours de natation. Jules et Noam, 12 ans, ont traîné dans les douches et se retrouvent seuls dans les vestiaires de la piscine.

    les_enfants_de_l_histoire_-_photo_2.jpg

    Jours intranquilles – un film de Latifa Said – Scénario : Latifa Said – Image : Julia Mingo – Musique : Alexandre Lessertisseur – Production : Le GREC – 2016 – 29 min.

    Avec : Farida Ouchani, Gérard Bartoletti, Jean-Louis Todisco, Didier Bourguignon, Michel Benizri, Daniela Labbe Cabrera et Jo Labita.

    L’Algérie est en pleine guerre civile. Menacée de mort, Fadila, chanteuse de cabaret à Oran, a préféré fuir. Elle a quitté l’Algérie en pleine nuit. Un bateau l’a déposé à Marseille puis elle a pris le train pour Aubagne afin de se réfugier chez une amie. Tôt, le matin, elle arrive enfin à Aubagne mais son amie a déménagé. Fadila erre alors dans une ville étrangère où elle ne connaît personne. Jusqu’au jour où elle rencontre un ancien légionnaire qui a vécu, il y a bien longtemps, en Algérie…

    Jours intranquilles.jpg

  • 18es Rencontres, la soirée d'ouverture

    Jeudi 24 novembre - Théâtre Francis Gag

    À partir de 20h00 – Soirée d'ouverture

    Les contes du Grillon – Quatre courts métrages en super 8 réalisés par Michel A. Chappuis – Production : Compagnie Le Grillon, Neuchâtel – Musique originale : Albert Vilaine – Suisse – 2008/2015 – 15 min.

    Avec Nicolas Chappuis, Daniel Stern, Laurent Affolter, Michel Coste, Laurent Zysset, Vincent Held, etc.

    Le 7ème nainLe petit pousséCendrillerLes trois gros porcsQuatre histoires courtes, des contes que chacun connaît ou croit connaître. Tournés selon la technique du « tourné-monté ».

    regard indépendant,straight8,michel-antoine chapuis,merakhaazan,super 8

    Un homme inverti en vaut deux – Spectacle de Commedia dell'arte – Travail d'improvisation et d'écriture dirigé par Frédéric Rey et produit par la Semeuse – 10 min environ – Avec par ordre alphabétique : Luc Bonnifay, Alessio Brains-Vercelli, Samia Cohen, Sandrine Demarche, Francesca Frassanito, Gilles Galluccio et Gabriel Zerbib.

    La Commedia aussi ça arrache ; en tout cas, ça arrache les pages.

    Pantalone, Colombine ou Zanni, tous ces personnages, masqués ou pas, en témoigneront : près de cinq siècles après son apparition, la Commedia dell’Arte a encore quelque chose à dire… Même s’il faut arracher des pages, même s’il ne fallait surtout pas arracher la page du… non, je ne vous raconte pas, venez voir, c’est mieux.

    Un exquis cadavre – Fantaisie en super 8 réalisée par Patrica Van Poppel, Marina mineeva, Gregory Tenani, Vincent Jourdan, Luc Bonnifay, Antoine Banni, Frédéric Cencini et Justyna Ptak – 3 min.

    M. – Un film d'Emmanuel Desestré – Musique : Jean-Claude Narbonne – Super 8 en tourné-monté – 3 min – Avec Mathilde Dracon et Ayçanur Top.

    Qui se cache derrière M. ?

    Programme Straight 8 – Angleterre – 2016 – 12 min.

    Le grand retour de nos amis anglais avec la première partie du programme Crème de la crème présenté à Cannes en mai 2016. Quatre perles de trois minutes, une cartouche de super 8, pas de montage.

    Le site des Straight 8

    Misty – un film de Benjamin Scrimgeour.

    Jam! – un film de Jack Scott.

    Clowns – un film de Paul Walkingshaw.

    Tortillas – un film de Jeff Zorrilla.

    regard indépendant,straight8,michel-antoine chapuis,merakhaazan,super 8

    regard indépendant,straight8,michel-antoine chapuis,merakhaazan,super 8

    regard indépendant,straight8,michel-antoine chapuis,merakhaazan,super 8

    Merakhaazan en ciné-concert « Un chien andalou ».

    Conduisant la contrebasse dans les contextes électro acoustiques contemporains, Merakhaazan présente une vue personnelle du récital de musique pour cordes. Sur scène, l’improvisation est également à l’honneur en tant qu’expérience auditive, dans des tableaux musicaux uniques, afin que la musique puisse évoluer, muter et finalement se renouveler en permanence au fil des concerts. Pour cette soirée, il accompagne le classique iconoclaste de Luis Buñuel et de Salvador Dalí d'une partition de sa création composée à la démesure du film.

    le site de Merakhaazan

    Un chien andalou – un film de Luis Buñuel et Salvador Dalí – 1929 – 15 min 50 s.

    regard indépendant,straight8,michel-antoine chapuis,merakhaazan,super 8