Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La soirée d'ouverture

Jeudi 30 novembre à 20h00 Cinéma Le Mercury (16 Place Garibaldi 06300 Nice)

Soirée d’ouverture

Les Straight 8 « Crème de Cannes » - Courts métrages en super 8 tourné monté, versions numériques - 25 min.

Hard coffee – Un film de The forest of black (Glasgow, UK)

Le flic au bois dormant – Un film de Michel-Antoine Chappuis (Neuchâtel, Suisse)

Locked-in – Un film de Aleksandar Nikolic et Fotina Papatheodorou (Londres, UK)

Perversion – Un film de Chelsy Mitchell et Rebecca Louise Tiernan (New-York, USA)

RSVP – Un film de Hilary Westlake (Londres, UK)

The homestretch – Un film de Gunnar Hansen et Meinert Hansen (Montreal, Canada)

Threshold – Un film de Philipp Peißen (Essen, Allemagne)

Touch – Poppy Baines (Bath, UK)

hard-coffee1.jpg

The homestretch.jpg

Threshold.jpg

Satan bouche un coin – Un film de Jean-Pierre Bouyxou et Raphaël Marongiu – Scénario de Jean-Pierre Bouyxou – Photographie de Jean-Pierre Bouyxou, Raphaël Marongiu et Loïc Picard – Montage de Jean-Pierre Bouyxou – France – Fiction – 1968 – 12 min.

Avec Pierre Molinier, Etienne O’Leary, Janine Delannoy, Michèle Giraud, Anne-Marie, Muriel Rulier, Loïc Picard, Jean-Bernard Désobeau, Philipe Bordier, Noël Godin, Nadja Gohrr, Jean-Claude Vaucheret.

« En 1968, Jérôme Fandor, sous le pseudonyme de Jean-Pierre Bouyxou, retrouva la trace de Fantômas. Le maître de l’effroi, résidant 7 rue des Faussets à Bordeaux, se faisait appeler Pierre Molinier, peintre et photographe, et menait, dit-on, une vie scandaleuse. Fantômas avait compris que la plus grande subversion résidait dans le travesti lui-même, jusqu’à faire de son corps un crime contre la morale et les lois de la nature. Qui est Pierre Molinier ? À la fois Fantômas et Musidora, une face de vieux kroumir et une jolie pépée, Bela Lugosi et Ed Wood Jr., Docteur Jekyll et Sister Hyde, Hans Bellmer et la Poupée. »

Stéphane du Mesnildot (Bref n° 69, novembre-décembre 2005)

Satan.jpg

Basja underground – Un film de Julien Doigny – Scénario : Julien Doigny et Pauline Piris-Nury – Musique : Benoît Richard – Production : Atelier jeunes Cinéastes – Belgique – 2017 – 21 min. 30 s. – Tourné en super 8.

Une adolescente, dont je fus le baby-sitter.

Une ville, que j’aimais tant, où je cherche une raison d’être.

Une muse, partie avec le temps que j’aimerais à tout jamais ralentir, malgré son écoulement inéluctable, sa fuite tragique.

Une tentative pour trouver du sens en reliant ces trois-là.

Basja.jpg

Ciné-concert de Geoffrey Boulier et Emmanuelle Nègre

Geoffrey Boulier est musicien multi-instrumentiste et autodidacte, il fait partie de plusieurs groupes dont les influences vont de la pop au fuzz rock en passant par le rock psychédélique. Emmanuelle Nègre est artiste diplômée de la Villa Arson. Son travail est expérimental et questionne l’image en mouvement sous forme d’installations mêlant les techniques analogiques et numériques. Ensemble, ils combinent image et son pour livrer un ciné-concert envoûtant et hypnotique. Un véritable hommage au spectacle de fantasmagorie et à la musique psychédélique.

Cine concert.jpg

Photographie : Florian Folco

Écrire un commentaire

Optionnel