Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il était une fois la Victorine - Partie 3

Il était une fois... Les studios de la Victorine (et le cinéma à Nice)

Les Studios de la Victorine à Nice fêtent leurs cent ans en 2019. Créés sur une propriété de la famille du maréchal Masséna par deux producteurs, Louis Nalpas et Serge Sandberg, ce complexe cinématographique a été le cœur de l'activité cinéma dans les Alpes Maritimes pendant un siècle. Ils ont vu tourner les équipes de Rex Ingram, Alfred Hitchcock à ses débuts, Leonce Perret, Christian-Jaque, Abel Gance, Jean Grémillon, Marcel Carné, Jacques Tati, François Truffaut qui en tira un film emblématique La Nuit américaine en 1973, Georges Lautner ou Woody Allen. A leurs côtés se sont illustrés des créateurs indépendants aussi essentiels que Je an Vigo, Alfred Machin ou Abel Gance. Un générique prestigieux pour un scénario plein de rebondissements, d'heures de gloire et de moments de crise. Nous vous proposons de revivre leur prestigieuse histoire à travers un cycle de trois conférences animées par Vincent Jourdan, président le l'association Regard Indépendant, chroniqueur cinéma et auteur de Voyage dans le cinéma de Sergio Corbucci (éditions Lettmotif).

Troisième conférence le mercredi 3 avril à 17h00 : Les temps modernes (1960-2019)

BMVR de Nice - Bibliothèque Louis Nucéra, 2 place Yves Klein, Auditorium.

Entrée libre

La baie des anges2.png

La Nouvelle Vague vient bouleverser pour un temps la façon de travailler. Jacques Demy filme Jeanne Moreau sur La Baie des anges, Stanley Donen propose un Voyage à deux à Audrey Hepburn. Les mouvements qui traversent le cinéma mondial dans les années soixante puis soixante-dix rendent obsolète le studio classique tout en développant sa nostalgie. Ce sont des temps d’adaptation parfois difficiles, avec des réalisateurs fidèles comme Georges Lautner, José Giovanni ou le britannique Terence Young. Symbole des contradiction, c'est François Truffaut qui réalise avec La Nuit américaine en 1973 le film qui cristallise le mythe de La Victorine dans les somptueux décors du passé. Viendra le temps des errances, les studios allant jusqu'à perdre leur nom avant la reprise en régie, en 2017, de la gestion des studios par la Ville de Nice et la possibilité d'ouvrir une nouvelle histoire.

Photographie La Baie des anges de Jacques Demy, DVD ARTE Editions.

Les commentaires sont fermés.