Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Diffusion - Page 14

  • Souvenirs, souvenirs...

    Merci à tous ceux qui ont participé à la jolie soirée de jeudi dernier, à l'équipe de la Source et du Volume, Lo Peohl pour la projection, aux artistes et aux spectateurs. Et merci à Andréa pour cette belle initiative et pour le souvenir qu'elle nous offre de la soirée, en images :
    medium_soiree3.jpgmedium_soiree4.jpgmedium_soiree2.jpg

    medium_soiree1.2.jpgmedium_soiree6.jpg

  • Cinéma Mercury, les propositions de CINEAC.

    CINEAC : Collectif Interurbain pour une Nouvelle Expansion des Activités cinématographiques. Regroupe au 1er janvier 2006 les associations ADN, Cinéma sans Frontières, Héliotrope, Lo Peolh Cinéma, RegardIndépendant, L'Espace Communication Lusophone, Sous l'Olivier... exactement !
     
    Fondé sur l'objectif de l'obtention et de la gestion par lui-même d'un lieu de diffusion commun aux associations cinéphiliques locales, le CINEAC réfléchit depuis sa création à ce que devrait être un tel espace. Suite à l’annonce par le Conseil Général des Alpes Maritimes du rachat du cinéma Mercury, place Garibaldi, et de son intention d’y développer un projet culturel, CINEAC a transmis ses propositions pour une gestion dynamique et audacieuse d’un nouveau Mercury dans un document que vous pouvez télécharger ICI (cliquez).
     
    Ce projet vise à la création d’un espace de diffusion cinématographique d'Art et Essai géré par le mouvement associatif niçois réuni en un lieu unique.
     
    Ce nouvel espace, par son audacieuse et exigeante politique cinématographique, par sa constante inventivité, la diversité et la complémentarité de ses actions, apportera non seulement à la ville de Nice mais aussi à tout le département des Alpes-Maritimes, une dimension culturelle supplémentaire et digne de l'enjeu que représente l'achat par le Conseil Général de cette institution locale qu'est le cinéma Mercury.
     
    C'est pourquoi, nous, collectif CINEAC, apportons aujourd'hui ce projet et nous posons candidats à une gestion collective et associative du nouveau Mercury, cinéma du Conseil Général des Alpes-Maritimes.

  • Soirée d'enfer pour la rentrée

    Jeudi 12 janvier 2006

    Super8 (pellicule sexy, avec et sans montage)

    + Apéro

    + Musique avec RIVIERA OVERDRIVE

    Préparez vous à une soirée de pur bonheur.

    Proposée par l'association Regard Indépendant, la Source et en partenariat avec Jamendo

    Au Volume, 6, rue Defly à partir de 19h30

    Si vous préférez les petits films indépendants aux blockbusters américains, si vous pensez qu'il ne faut pas laisser traîner les caméras super8 dans les caves, cette soirée est pour vous. Si vous n'étiez pas à Berlin ou Londres cet été, il y a une soirée de rattrapage au Volume pour découvrir les films de Straight 8 et la création en format Super8 à Nice. Une soirée consacrée à la meilleure façon de filmer pour trois fois rien et une bonne occasion de découvrir comment réactiver votre camera super 8. Deux programmes de 30 minutes, des petits chefs d'oeuvres pleins de charme et d'inventivité.

     

    Entre chaque partie, vous pourrez fréquenter la buvette et le café culturel sur des musiques libres.

     

    Dans un deuxième temps, du son avec RIVIERA OVERDRIVE. Résolument primitif et minimaliste, ce groupe de reprises de morceaux obscurs des 50's et des 60's n'a pas peur de marcher sur les braises quitte à s'y vautrer ! Ils dépouillent le Rockabilly jusqu'à l'os et hurlent le Blues comme des hyène affamées.

    Programme :

    1ere partie : 20 h 30

    A la découverte de Straigt8 : une émission et huit courts métrages en tourné/monté

    2eme partie : 21 h 30

    Aries de Andréa Staerke

    Sélection de quatre courts métrages de la série

    La Femme à Laquelle Je Pense

    produite par l'association Regard Indépendant

    Sélection de quatre courts métrages de la série Straight8

    3e partie : vers 22h 30

    RIVIERA OVERDRIVE

    les excellents RIVIERA OVERDRIVE qui ont peaufiné pour votre plus grand plaisir de nouveaux morceaux et de nouvelles reprises, toujours dans leur style inimitable garage-punk / trash-blues / rockabilly qui a fait d'eux le groupe préféré des garçons difficiles et des filles faciles !

     

    Adhésion annuelle à la Source : 1 € obligatoire

  • Le Conseil Général s'offre le Mercury

    Le Conseil Général des Alpes Maritimes vient d'entériner la procédure d'acquisition du cinéma Mercury à Nice. Extraits du résumé synthétique du rapport :


    Pour compléter le dispositif [de soutien à la diffusion dans le département] et sauver l'une des dernières salles de type Art et Essais de Nice, le Conseil Général envisage l'acquisition du cinéma Mercury mis en vente par son propriétaire (sic).


    Pour éviter la fermeture de ce lieu de proximité très prisé des niçois qui y trouvent depuis près de trente ans une programmation de films pas ou peu diffusés dans les salles commerciales, le Conseil Général propose, après évaluation du service des domaines de se porter acquéreur du fond et des murs du cinéma Mercury qui dispose de trois salles pour une superficie d'environ 600 m2.


    Dans le cas ou cette démarche aboutirait, la Conseil général souhaite bâtir à partir de ce lieu de diffusion, un projet culturel en faveur du cinéma et des films d'auteur [...] Le projet sera élaboré en partenariat avec le milieu associatif qui intervient en matière de formation, de création, de production et de diffusion cinématographique.


    Le résumé se termine par un paragraphe sur les actions pédagogiques et propose d'engager la procédure d'acquisition sur la base d'un prix de vente évalué à 950 000 € ainsi que la réflexion sur le projet culturel. Nice Matin de ce jour reprend l'information et salue le consensus Gauche-Droite sur le sujet.

  • 21e Rencontres Cinéma de Gindou

    Les 21e Rencontres Cinéma de Gindou se tiendront du 20 au 27 août 2005 dans le bourg du même nom. Nous avons eu l'honneur de recevoir l'association organisatrice, Gindou, initiatives pour le cinéma, lors des quatrièmes Rencontres Cinéma et Vidéo, en 2003. Gindou, c’est un petit village au cœur du Lot, c’est un festival différent, placé sous le signe du coquelicot, de la lumière de fin d’été, des films du soleil de la Méditerranée et d’Afrique et, cette année tout particulièrement, de la musique et de la danse. N’hésitez pas !

    medium_affiche2005bgindou.jpg

    Nous vous donnons les grandes lignes du programme ICI, et vous pouvez aussi aller directement sur leur site

  • Le Blog des Rencontres

    Les Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice sont le grand rendez-vous annuel de notre association. Elles ont l'ambition d'ouvrir un espace de diffusion pour la création cinéma et vidéo dans notre région. Nous organisons cette année la septième édition, déjà !.

    Les Rencontres auront lieu du 24 au 30 octobre 2005. pour vous permettre de suivre leur évolution, découvrir la programmation, les supports de communication, les détails pratiques, nous ouvrons un nouveau blog à l'adresse suivante :

    Le blog des Rencontres


    Pour les auteurs, cinéastes, vidéastes de tout poil, vous y trouverez aussi les fiches d'inscriptions pour vos films ainsi que pour le concours de scénario.

    A bientôt sur ce nouvel espace d'échanges et de découvertes.

    L'équipe des Rencontres.

  • Paul Carpita à Nice : les infos


    MARCHE ET FILME !
    Les trois longs métrages de Paul CARPITA à Nice
    En présence du réalisateur



    Vendredi 21 janvier 2005 - 20h45
    LES RENDEZ-VOUS DES QUAIS (France, 1955)

    Samedi 22 janvier 2005 - 18h30
    LES SABLES MOUVANTS (France, 1996)

    Samedi 22 janvier 2005 - 21h30
    MARCHE ET RÊVE ! ou LES HOMARDS DE L'UTOPIE (France, 2002)

    Cinéma MERCURY, 16 place Garibaldi
    Renseignements : 04.93.62.12.84 / 04.93.52.31.29

    Prix des places : 4 € 50 (tarifs réduits Mercury et membres des associations CSF et REGARDindépendant)
    7 € tarif plein

    Samedi 22 janvier 2005 - 17 h 00
    Rencontre avec Paul CARPITA
    Local de l'association Regard Indépendant
    1, rue Niepce / 06000 Nice

  • Paul Carpita à Nice

    Nous avons unis nos efforts à ceux de l'association Cinéma Sans Frontières pour proposer aux spectateurs niçois les trois longs métrages du réalisateur marseillais Paul CARPITA qui était venus accompagner ses courts métrages lors des 6e Rencontres.

    LE RENDEZ VOUS DES QUAIS (1954), SABLES MOUVANTS (1996) et MARCHE ET RÊVE (2002) seront présentés en présence de leur auteur les vendredi 21 et samedi 22 janvier 2005 au cinéma Mercury, place Garibaldi.

    "Quand j'étais jeune, j'allais voir les films de Jean Gabin, de Fernandel (...) J'ai toujours été très libre par rapport aux modes, aux écoles. (...) Il est vrai que les films italiens néo-réalistes, ceux de Vittorio De Sica, Roberto Rossellini, Giuseppe de Santis, me touchaient beaucoup, mais si influence il y a eu sur moi, elle était inconsciente. Encore aujourd'hui, je fais les choses d'instinct, spontanément."

    Cinéaste atypique issu d’un milieu ouvrier, Paul Carpita attrape très jeune le virus du cinéma. Après la seconde guerre mondiale au cours de laquelle il a rejoint les FTP (Francs Tireurs Partisans), il crée avec ses camarades de combat le groupe militant Cinepax, totalement autonome, dont l'objectif est la réalisation et la diffusion de documentaires politiques et sociaux. Car Paul Carpita est un homme engagé, impliqué dans la vie politique et sociale, adhèrent du Parti Communiste.

    Au début des années 50, devenu instituteur, il se lance dans l’aventure d’un premier long métrage : LE RENDEZ VOUS DES QUAIS qui dépeint un violent mouvement de grève des dockers marseillais à l'arrivée des dépouilles et des soldats blessés d'Indochine sur le Vieux Port. Le film est réalisé complètement hors du « système » du cinéma français d’alors, avec une énergie, une humanité, une économie de moyen et un sens documentaire qui rappellent le néoréalisme italien comme ils annoncent la nouvelle vague.

    Le film sort en 1955 mais est aussitôt censuré car s’il parle d’Indochine, il sous entend aussi l’Algérie que l’on appelle pas encore une guerre. Isolé artistiquement, peu soutenu politiquement, Paul Carpita voit avec déchirement son film saisi et interdit. Il ne sort finalement en salles qu'en 1991.

    Mais Paul Carpita ne baisse pas les bras. Son désir de cinéma reste le plus fort et il va continuer, pendant plus de dix ans, à tourner des courts métrages. LA RECREATION, GRAINES AU VENT, DEMAIN L’AMOUR, ADIEU JESUS, tous portent la trace de la blessure de la censure du RENDEZ-VOUS DES QUAIS. Tous portent aussi le regard d’un cinéaste authentique.

    En 1995, Paul Carpita signe enfin un second long métrage, LES SABLES MOUVANTS, présenté lors des 4e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice. Drame poignant, le film est situé dans les années 50 et a comme toile de fond le destin de travailleurs clandestins exploités dans les rizières de Camargue.

    En 2002, Paul Carpita change de registre avec une véritable comédie : MARCHE ET REVE ! (LES HOMARDS DE L'UTOPIE). Fim généreux, film sur l'amitié et les illusions perdues, film aussi qui parle de chômage, de licenciements, de mondialisation, MARCHE ET REVE ! suit l’itinéraire d’une bande de copains décidés à donner corps à leurs rêves.

    "(J’ai eu) envie de ça, de cette bonne humeur, de cette faconde. J'ai trouvé le joint pour que les gens rient, avec cette histoire d'arnaque à l'assurance. Quand j'ai vu le film pour la première fois avec le public, j'avais honte, parce que les gens riaient tellement que j'étais entraîné et que je riais aussi. Ils m'avaient à chaque fois, ces couillon, les Russo, et le Souza !"

    Plus qu’un grand réalisateur, Paul Carpita est un grand poète dans la lignée du réalisme poétique. Un cinéaste unique, à découvrir ou redécouvrir, qui prépare, à plus de 80 ans, son prochain long métrage avec l’enthousiasme et la foi d’un jeune homme.

    Pour plus de détails, vous pouvez aller sur le site de Cinéma Sans Frontières (adresse sur le côté).
    Sur le site consacré à Paul Carpita

    Renseignements à l'association au 04.93.62.12.84
    Projections au cinéma Mercury 16 place Garibaldi - Nice
    Prix des places : 4 € 50 (tarifs réduits Mercury et membres des associations CSF et REGARDindépendant)
    7 € tarif plein

    Horaires :

    Vendredi 21 janvier 2005 - 20h45
    LES RENDEZ-VOUS DES QUAIS (1955)

    Samedi 22 janvier 2005 - 18h30
    LES SABLES MOUVANTS (1996)

    Samedi 22 janvier 2005 - 21h30
    MARCHE ET RÊVE ! ou LES HOMARDS DE L'UTOPIE (2002)


    Et quelques photos dans l'album ci-contre