Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Festival - Page 9

  • A toi qui va naître

    Vendredi 18 octobre 21h00 - Cinéma Mercury

    Avant-première

    A toi qui va naître – France – 2011 - 88 min. - Docu-ciné-réalité- Un film de Xavier Ladjointe – Montage : Xavier Ladjointe et Stéphane Coda - Avec Hélène Bonroy, Rudolphe Pignon, Marie-Jo Gonzalez, Ségolène Alunni, Christian Verdure, Jean-Loup Manassero, Xavier Ladjointe, Vincent Jourdan, et plein d'autres acteurs involontaires

    En 2010, ma compagne est tombée enceinte. J'étais tellement heureux que j'ai commencé à filmer notre vie pour notre futur enfant. Et puis je suis tombé sur ce concours de scénario « tourné-monté en super 8 » qu'organise Regard Indépendant chaque année. Ça a été l’événement déclencheur, comme on dit « en cinéma ». Sans que j'y puisse quelque chose, tout a radicalement dérapé sur une grossesse inattendue...

  • Films d'école et d'ateliers

    Vendredi 18 octobre 14h30- Cinéma Mercury

    Films d'écoles et d'ateliers

     

    Invisible Boy - Un film des élèves de CM1-CM2 de l’école primaire René Cassin – 2010/2011 – 10 min. Atelier de réalisation audiovisuelle sous la forme d’un Photo-Film.

    En 2000, un garçon nommé Réda est rejeté par tout le monde. Il veut se venger de tous les gens qui lui ont fait du mal. Avec sa classe, ils vont au cinéma pour voir l'Homme Invisible. Depuis il peut réaliser son rêve ou plutôt son cauchemar... Va-t'il réussir ?

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice,court-métrage

    Tenir les murs – Un film des élèves de 3ème du collège Jules Romain - 2010/2011 – 17 min. Atelier de réalisation audiovisuelle sous forme d’un Photo-Film documentaire sonore.

    Dès novembre 2010, les associations Héliotrope et Le Labophoto ont mené un atelier de réalisation cinématographique avec les élèves de 3ème du collège Jules Romains. Le projet prend alors la forme d'un photo-film documentaire sur leur quartier des Moulins. L’enjeu était d'aborder différentes formes de représentation de la réalité par le documentaire en ouvrant le quartier vers l'extérieur.

    Ils ont envie de partir et ils aiment leur quartier… Ils tiennent ses murs avec ténacité...” 

    La légende de la femme blanche – Un film écrit par le Collectif CASA et encadré par Actors Training / Jude Bauman, Antoine Banni et Cédric M'Bala – Production : Mairie de Saint-André de la Roche– Service animation – 2011 - 12 min. - Avec Amélie, Noémie, Sharon, Farielle, Randy, Karim et les autres.

    Pour fêter son anniversaire, Karim invite ses amis dans une maison hantée. Et pour corser la soirée, son amie lui suggère de créer des effets spéciaux adaptés au genre.

    Grandir ensemble – France – 2011 - 11 min. Un film de Jude Bauman – Scénario de Houria Boukhlif - Assistante : Coralie Prosper - Production : atelier d'écriture : ALQALAM, " la plume et la parole" - Avec Géraldine Bintein, Hana Ben Medur, Manon de Brito et Jean Louis Stora. 
    A la trinité, les parcours croisés et l'amitié de 3 jeunes filles d'origines différentes.

    Femmes vampires, épisode 1 - France - 2011 - 6 min. 20 - Un film de Philippe Frey - Avec Alexandra Charriére, Sophie Sergio, Florence Maréchal, Célia Millat, Marie-Hélène Ettori, Mélissa Jaf, Stéphanie Thiesson et Cannelle.

    Lors d'un basculement dans la  Quatrième Dimension, une secrétaire rencontre une chef des vampires et ses assistantes...

  • Programme super 8

    Samedi 19 novembre – Cinéma Mercury 16h30

    Facettes du super 8 – Super 8 projection film et numérique.

    En présence des réalisateurs Maxime Michel et Mehdi Benalla, et de Will Cummock des Straight 8.

    Wild Winter Trees – France – 2011 – 1 min. 40 – Un film de Mikhael Hers – Montage Dounia Sichov - Production Merge Records – Musique Amor de Días

    Clip réalisé à partir d'images super 8 pour le groupe Amor de Días formé par Alasdair MacLean et Lupe Núñez-Fernández of Pipas. La chanson fait partie de l'album Street of the love of days.

    Inspiration – France – 2007 – 4 min. 10s - Un film de Maxime Michel - Images Vincent Desvignes - Prix du public, festival tourné-monté de Strasbourg 2007. Avec Étienne Enselme, Marion Cole.

    Un jeune homme essaie d'écrire une histoire. Il décide de raconter la rencontre entre un fille et un garçon. Ensuite, il sort dans la ville qui sera son lieu d'inspiration.

    Timelapse – France – 2009 – 3 min. Un film de Maxime Michel – Musique Gigagina - Avec avec Marion Cole, Greg Dezecot, Olivier Fanchon, Téliména Galda.

    Tourné-monté en super 8 réalisé durant l'été 2009 à Paris. 

    super 8,courts métrages,13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Mes Paris – France – 2009 – 1 min. 20 - Un film de Maxime Michel - documentaire expérimental.

    Portrait musical et parisien.

    Velvia expérience – France – 2010 – 5 min. Un film de Maxime Michel - documentaire expérimental.

    Qui voit Ouessant – France – 2007 – 14 min. Un film de Mehdi Benallal – Muet.

    Vues de l'île d'Ouessant, enregistrées durant un séjour estival. 

    Straight 8 2011 Programme 2

    Sélection des meilleurs courts métrages en tourné-monté des Straight 8 2011 (www.straight8.net ) : humour, animation, musique, expériences...

    Living with Barry de Camille Bozzini, Romy Finbo et Margot Molinari- Avec Michael Coghlan / Man from the moon de Hannah Turner / Meet the special ones de Dankuko Shima / Trapped de Matt Stevens / The daughters of the late colonel de Alex Newton et Avye Leventis / Silent butt violent de Darren Barber / Somewhere in France de Scott Newstead / Picnic on the moon de Helen Nias et Angus Johnstone / The thing within de Anita Rickwood / He loves me de Oliver Crowther / The gardener de Donshades Dodo / Rage for sale de Jack Riccobono / Short exercices in escapingde Joanna Rozniak – durée totale : 45 min.

    super 8, courts métrages, 13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    super 8, courts métrages, 13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    super 8, courts métrages, 13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Photographies : Maxime Michel et capture DVD Straigt8

  • 5 films de Rosette

    Samedi 19 novembre – Cinéma Mercury 14h30

    Rosette par Rosette – 5 films Produits, écrits et réalisés par Rosette – Super 8 projection numérique.

    En présence de Rosette

    Rosette est d'abord la craquante Louisette, la piquante marchande de Pauline à plage (1984) d'Éric Rohmer. Visage rond, corps souple, yeux clairs, elle éclate de naturel et de vie. Françoise Quéré pour l'état civil, née à Cherbourg, a commencé sa carrière d'actrice en 1976 et devient à partir de 1981 une des actrices fétiches d'Eric Rohmer jusqu'au dernier film du réalisateur en 2007 où elle est Sylvie dans Les amours d'Astrée et de Céladon. Elle croise les caméras de Gérard Courant, Virginie Thévenet, Joseph Morder, Hervé Le Roux, Jacques Rozier et récemment Joan Sfar. Mais elle a plusieurs cordes à son arc, Rosette chante « Bois ton café » en 1987 et se voit gratifiée d'un clip mis en scène par Rohmer. Peintre et romancière, elle publie en 2008 Le Grand méchant père (éditions Grasset). Au cours des années 80, elle produit, écrit et réalise une série de courts-métrages en super 8 « Rosette par Rosette » dans lesquels se retrouvent toute une génération d'acteurs le plus souvent passés sous la caméra de Rohmer qui assure, discrètement, la photographie, lui qui a toujours été sensible à ce format de pellicule.

     Rosette sort le soir – France – 1983 – 11 min. - Image Éric Rohmer - Musique originale Valéro - Montage Mary Stephen  - Avec Rosette, Arielle Dombasle, Françoise Huguet, Pascal Gregory, Marie Rivière.

    Rosette rencontre un jeune qui lui donne rendez-vous pour le soir même.

    Rosette prend sa douche – France – 1984 – 14 min. - Image Éric Rohmer - Montage Mary Stephen – Avec Rosette, Arielle Dombasle, María Luisa García, Pascal Gregory, Jacques Penot.

    Son horoscope n'est pas bon, mais Rosette rencontre Jean dans un salon de thé et de lecture.

    Rosette vend des roses– France – 1985 – 12 min. - Image Éric Rohmer - Musique originale Valéro - Montage Mary Stephen – Avec Rosette, François-Marie Banier, Virginie Thévenet , Pascal Gregory, Marie Rivière, Béatrice Romand, Pascale Ogier, Christophe Bernard.

    Rosette profite de la complicité de ses amis et de la crédulité d'un passant pour lui vendre toutes ses roses.

    Rosette cherche une chambre – France – 1987 – 15 min. - Image Éric Rohmer - Montage María Luisa García - Avec Rosette, François-Marie Banier, Pascal Gregory, Marie Rivière, Féodor Atkine, Amanda Langlet, Marion Peterson.

    Sur le point d'emménager, Rosette trouve porte close...

    Rosette vole les voleurs – France – 1988 – 17 min. - Image Éric Rohmer – Montage María Luisa García - Son Anne Moullahem - Avec Rosette, Arielle Dombasle, François-Marie Banier, Pascal Gregory, Marie Rivière, Jean Parvulesco.

    Rosette est femme de chambre chez un homme riche qui vend chez lui des tableaux et des faux bijoux.

  • Défi vidéo et musical

    L'association Regard Indépendant lance aux créateurs de tout poil et de toutes plumes un défi vidéo et musical qui verra son aboutissement le jeudi 17 novembre en ouverture des 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice.

    Le principe en est simple : nous vous proposons de réaliser, avec vos propres moyens, une vidéo sur une musique originale ou non, qui vous inspire. Classique, jazz, rock ou rap, en animation ou en found footage, vous êtes complètement libres.

    La durée est limité à 4 minutes.

    Les vidéos seront diffusés en ouverture des Rencontres, le 17 novembre au Volume.

    Les vidéos doivent être remisent à l'association avant le 10 novembre, sur CD-Rom, clef USB ou par transfert de fichier sur l'adresse regardindependant@gmail.com.

    Avec la vidéo, il faudra rendre une fiche d'inscription que vous pouvez télécharger ici.

    Chaque réalisateur est propriétaire et responsable de son œuvre et de son contenu. Regard Indépendant acquittera les droits musicaux pour la soirée de présentation.

    Que gagne-t'on ? Le droit de proposer le prochain défi qui sera organisé en 2012 !

    Relevez-vous le défi ? Contact : 06 23 07 83 52

  • Les 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice

    13eRencontres.jpg

    La 13e édition des Rencontres Cinéma et Vidéo s'ouvrira le jeudi 17 novembre 2011 au Volume et se poursuivra jusqu'au dimanche 20 novembre au MUSEAAV et au cinéma Mercury, à Nice.

    Quatre journées pour mettre la production régionale et indépendante à l'honneur à travers un format original dont nous sommes devenus adeptes : le film super 8. Au programme, de nombreux courts métrages, des rencontres avec les auteurs, de la musique, des cartes blanches à des associations partenaires, et la désormais traditionnelle nuit du cinéma de minuit à l'aube.

    Plus axée sur l'encouragement à la création, la manifestation s'ouvrira par un défi vidéo et musical, une invitation aux cinéastes locaux à réaliser un clip sur une œuvre de leur choix. Les vidéos seront diffusées au Volume le jeudi soir et le public récompensera les meilleures réalisations.

    Création toujours, L’association Regard Indépendant, organisatrice de cet événement, présentera à cette occasion sa nouvelle collection de super 8 tourné-montés réalisés sur le thème Oui. Cette année, des réalisateurs allemands de Köln (Cologne – Allemagne), de Barcelone (Espagne) et de Caen ont été invités à se joindre aux créateurs de la région. Une vingtaine de films seront présentés en présence des réalisateurs. Un jury remettra quelques prix en partenariat avec Kodak.

     Au programme de cette journée, une après midi consacrée elle aussi au super 8 avec la traditionnelle sélection des Straight 8 anglais, un programme des courts métrages de Rosette, en sa présence, réalisés dans les années 80 avec l'aide d'Éric Rohmer et de ses comédiens. Un second programme permettra de découvrir différentes facettes de ce format avec des films signés Mehdi Benallal, Maxime Michel et Michael Hers.

     L’objectif de ce rendez-vous reste de permettre au public curieux de découvrir la production cinématographique régionale. Quatre programmes permettront de découvrir des films d'école, d'ateliers ainsi que plusieurs oeuvres inédites réalisées par des professionnels de la région. Nous poursuivrons également la programmation de réalisateurs qui nous sont chers avec A toi qui va naitre, le nouveau long métrage de Xavier Ladjointe et Chloé en amont le petit dernier de Stéphane Coda.

     La nuit du cinéma assouvira nos pulsions cinéphiles avec les courts métrages proposés par Héliotrope sur la thématique du cinéma de genre et deux longs métrages : une collection de films d'animation du grand Bill Plympton et un film culte de Russ Meyer.

     Cette édition poursuivra l'exploration des interactions entre images et musique pour deux ciné-concerts en ouverture au Volume et au MUSEAAV le vendredi soir avec les groupes Blues Bus et Non !

    Visuel : Illys Poulpfiction

  • Table ronde "L'adpatation dans le court-métrage"

    Dans le cadre d'Un festival c'est trop court, le samedi 22 octobre, c'est au port de Nice que se tiendra la 2ème édition du Nice Short Meeting, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nice.

    De 16h00 à 17h30 aura lieu une table ronde sur le thème :

    L’Adaptation dans le cour-métrage

    Marguerite Duras  : "Le cinéma arrête le texte, frappe de mort sa descendance : l’imaginaire. C’est là sa vertu même : de fermer, d’arrêter l’imaginaire. cet arrêt , cette fermeture s’appelle le film. Bon ou mauvais, sublime ou exécrable, le film représente cet arrêt définitif. La fixation de la représentation une fois pour toutes et pour toujours".

    Howard Hawks (à Ernest Hemingway) : « Je peux faire un bon film à partir de ta pire histoire »

    héliotrope,scénario

    Depuis sa naissance, ou presque, le cinéma a puisé la matière de ses récits dans la littérature et le théâtre. De Ferdinand Zecca adaptant Shakespeare aux « films artistiques » en passant par les grandes adaptations Hollywoodiennes, le goût français pour les classiques, les adaptations de Walt Disney d'un patrimoine mondial, jusqu'au récent engouement pour la bande dessinée, le cinéma n'a cessé d'adapter. La course aux droits littéraires est une règle générale et l'on ne compte plus les réalisateurs, producteurs voire acteurs qui sont à l'affût du travail des écrivains, investissant ainsi dans les mots écrits.


    Et depuis toujours se sont posés les problèmes de l'adaptation avec son cortège de critiques et ses questions existentielles : faut-il adapter ? Peut on tout adapter ? Faut-il trahir pour bien adapter ? En France, le mouvement de la nouvelle vague s'est appuyé sur la critique d'un type d'adaptations littéraires (Le fameux texte de François Truffaut) et la théorie de l'auteur de cinéma. Pourtant Truffaut le premier n'a cessé de multiplier les adaptations des livres qu'il aimait (Bradbury, Roché, Irish) tout en faisant le cinéma le plus personnel. Mais l'influence du discours a été et reste importante.


    Dans le milieu du court métrage, le scénario original reste majoritaire, bien que l'adaptation, depuis « La rivière du Hibou » de Robert Enrico ou les nouvelles de Poe chez Alexandre Astruc, ait conservé la faveur des cinéastes. En adaptant Modiano avec « Charrel », Mikhael Hers pose déjà un univers personnel qu'il développera avec des scénarios originaux par la suite. Les problèmes qui se posent pour les longs métrages sont-ils de même nature pour les formes courtes ? Quels peuvent être les relations entre écrivains et cinéastes dans le cadre d'un court métrage ? Le jeune cinéma peut-il s'inspirer de la jeune littérature ? Y-a t'il une spécificité dans l'adaptation pour la forme courte ?

    Autant de questions que nous évoquerons avec nos invités lors de la table ronde « L’adaptation dans le court métrage » : Morad Kertobi (Responsable du département court métrage - CNC) - Myriam Martou (Responsable de la Formation au G.R.E.C.) – Jacques Olivier Bosco (Ecrivain) – Benjamin Legrand (Administrateur Délégué à la S.A.C.D.). Laurent Lariviere  (Réalisateur)

    Modérateur : Vincent Jourdan (Président de Regard Indépendant)

    www.nice-filmfest.com.

    Contact : Association Héliotrope

    10 bis rue Penchienatti, Nice

    04 93 13 97 65

  • Un festival c'est trop court édition 2011

    L’association Héliotrope présente cette année la 11ème édition du festival du court métrage de Nice, Un festival c’est trop court, qui se déroule du 18 au 23 octobre 2011. Un festival c’est trop court réunit chaque année le meilleur de la jeune création européenne à travers de nombreux programmes compétitifs autour d’un genre cinématographique, le court métrage. Avec l’ambition de proposer au public des films de tous genres et de toutes durées, venus de tous horizons, le festival offrira pendant une semaine, des œuvres singulières, novatrices, rares et inédites.

    un festival c est trop court 210911.png

     En 2011, 1400 films, provenant de toute l’Europe, ont étés reçus pour concourir aux sélections du 11ème festival :
    * La Compétition Européenne, 34 courts métrages en provenance de 14 pays.

    * La compétition Courts d’ici, 18 films réalisés dans la région Provence-Alpes-Côte d’ Azur.

    * La compétition Expérience, 22 courts métrages qui explorent un territoire hybride et débridé où essai, expérimental et art contemporain se confondent.

    * La compétition Courts d’Animation, une nouvelle section dédiée aux films d’école francophones d’animation.

    Depuis 2000, le festival propose au public de découvrir des créations européennes en mettant à l’honneur, par le biais de cartes blanches, panoramas et rétrospectives, les pays invités. Cette année Nice accueillera : l’Irlande, dans un programme So Irish, en partenariat avec le Festival de Cork ; la Pologne, avec une sélection guidée par le Festival de Cracovie ; et la Croatie, avec un focus concocté par le Aye Aye Film Festival de Nancy.

    Parallèlement aux projections, plusieurs événements rythmeront la semaine :
    * La Cérémonie d’ouverture, organisée en plein air sur le port de Nice.
    * La 2ème édition de la journée Nice Short Meeting, la journée de rencontres professionnelles organisée le samedi 22 octobre au port de Nice, en partenariat avec la CCI.
    * Et la Fête de Clôture, avec le Concert Cinéphile de Holden & Hannah à la Station.

    La 11ème édition d'Un festival c'est trop court, le festival du court métrage de Nice se tiendra du 18 au 23 octobre 2011 dans plusieurs salles de la ville : Cinéma Rialto, Cinéma Mercury, Auditorium du M.A.M.A.C, Auditorium de la bibliothèque Louis Nucéra, L'ÉCLAT / Villa Arson, La Station, le Port de Nice.

    Un festival c’est trop court
    Du 18 au 23 octobre 2011
    06000 Nice
    Tél : 04 93 13 97 65

  • Participez au défi vidéo et musical

    L'association Regard Indépendant lance aux créateurs de tout poil et de toutes plumes un défi vidéo et musical qui verra son aboutissement le jeudi 17 novembre en ouverture des 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice.

    Le principe en est simple : nous vous proposons de réaliser, avec vos propres moyens, une vidéo sur une musique originale ou non, qui vous inspire. Classique, jazz, rock ou rap, en animation ou en found footage, vous êtes complètement libres.

    La durée est limité à 4 minutes.

    Les vidéos seront diffusés en ouverture des Rencontres, le 17 novembre au Volume.

    Les vidéos doivent être remisent à l'association avant le 10 novembre, sur CD-Rom, clef USB ou par transfert de fichier sur l'adresse regardindependant@gmail.com.

    Avec la vidéo, il faudra rendre une fiche d'inscription que vous pouvez télécharger ici.

    Chaque réalisateur est propriétaire et responsable de son œuvre et de son contenu. Regard Indépendant acquittera les droits musicaux pour la soirée de présentation.

    Que gagne-t'on ? Le droit de proposer le prochain défi qui sera organisé en 2012 !

    Relevez-vous le défi ? Contact : 06 23 07 83 52

  • Festival Double(s) au Mercury

    Le festival annuel de Cinéma sans Frontières se déroulera au cinéma Mercury (16, place Garibaldi, Nice) du 04 au 11 février (inclus) et sera organisé autour du thème du DOUBLE(S). Avec la participation de regard Indépendant via la présentation de L'invasion des profanateurs de sépulture (Invasion of the body snatchers - 1956) de Don Siegel, dimanche 6 février à 17h00.

    Affiche_Festival_2011.jpg

    Des présentations complètes des films sont consultables sur le site de CSF

    Chaque film est précédé d’une présentation et suivi d’une discussion avec le public. Tous les films en version originale sous-titrée.

    Présentations et animations des débats :

    Hervé Goitschel (HG), Vincent Jourdan (VJ), Bruno Precioso (BP) Josiane Scoleri (JS) et Philippe Serve (PS)

     

    Vendredi 04 - 20h 30

    Glen ou Glenda (PS) - Ed Wood - Etats-Unis - 1953 – 1h07

    Samedi 05 - 20h 30

    Familia (JS) Fernando León de Aranoa - Esp-Port-Fra -1997 - 1h40

    Dimanche 06 – 17h

    L'invasion des profanateurs de sépulture (VJ) - Don Siegel - Etats-Unis - 1956 - 1h20

    Lundi 07 – 20h 30

    Je suis un cyborg (PS) - Park Chan-wook - Corée du Sud - 2006 - 1h45

    Mardi 08 – 20h30

    Mifune Dogme III (JS) - Soren Kragh-Jacobsen - Danemark- 1999 - 1h38

    Mercredi 09 - 20h30

    L’autre (HG) - Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic -France - 2008 - 1h37

    Jeudi 10 - 20h 30

    Double take (BP) - Johan Grimonprez - Belgique - 2009 - 1h20

    Vendredi 11 - 20h 30

    Le visage d'un autre (PS) - Hiroshi Teshigahara - Japon - 1966 - 2h02

    Entrées : 7,50 € (non adhérents) - 5,00 € (adhérents CSF et Cinémathèque).
    Toutes les informations sur CSF :
    http://cinemasansfrontieres.free.fr
    Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@free.fr
    Contact téléphonique CSF : 04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15

  • Le palmarès des super 8

    Il y avait donc une petite compétition pour certains films en super 8 présentés lors des 12e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice. Le jury composé de Marie-Jo Gonzalez, Illys, Amélie Masciotta, Gérard Courant, Hervé Roesch et Vincent Roussel a joué le jeu et rendu samedi vers minuit, dans la grande salle du Mercury, le palmarès suivant :

    Compétition internationale (programme Straight 8)

    Prix du jury à Eli de Leanne Flinn

    Compétition nationale (programme La première fois)

    Premier prix du jury à JsDream.6 de Feyyaz & Velvet

    Feyyaz.jpg

    Second prix du jury à Ce n'est plus mon film de Roxane Petitier

    Roxane2.jpg

    Photographie Roxane Petitier

    Mention à Premiers plans de Vincent Jourdan

    Vincent2.jpg

  • Ballade de merci

    Les 12e Rencontres se sont achevées dimanche sur un moment chaleureux dans le hall du Mercury. C'est le moment d'un mot simple et sincère : merci.

    Merci d'abord au public qui nous a conservé sa curiosité et qui nous a posé un problème rare mais bien agréable, celui du manque de place. Merci pour les belles séances de samedi soir et de dimanche. Merci aux courageux qui ont suivi jusqu'à l'aube la nuit du cinéma.

    salle.jpg

    Merci à nos invités, les auteurs en premier lieu, Gérard Courant et cette incroyable vitalité de cinéma, Guillaume Levil, Philippe Astorg, William Turmeau et Hervé Roesch avec leur beau programme venu de Strasbourg, Philippe Cardillo, les réalisateurs de la série super 8, Nathalie, Antoine, Frédéric, Feyyaz, Élisabeth, Cédric, Roxane, Sandrine, Cyril, Tina, Marcel et Connie venue avec son acteur Sven de Köln, Coralie Prosper, David Viellefon, Loïc Nicoloff et les élèves du collège Jean-Henri Fabre. Merci aussi à ceux qui n'ont pu être présents mais nous ont permis de diffuser leurs films et aux producteurs AD Astra films, Gonella Productions, Comic Strip, Tita Productions et Media Créations.

    Merci à celles et ceux qui ont accepté de jouer le jeu du jury outre Gérard et Hervé : Marie-Jo, Amélie, Vincent « Orlof » Roussel, et Illys que nous remercions aussi pour la belle affiche.

    Merci aux comédiens qui se sont prêtés à l'expérience de l'ami Luc : Fabienne , David et Brigitte de la Cie L'eau vive, renforcés par Jean Loup. Belles improvisations et une idée à renouveler.

    Merci aux musiciens, à Veines et leur énergie, à Benoît et ses ambiances cinématographiques, à Daniel pour son mur d'images improvisées au pied levé, au beau duo coloré de Rimbjob. Merci à Outcrossed pour la sono.

    Merci à nos partenaires, Ed de Straight 8, Laurent et la joyeuse équipe d'Héliotrope pour leur programmation venue du cœur, Niko et Yann avec l'équipe du Volume et de la Source, Nelda, Monique et Hakim du MUSEAAV, Eric, Gilles, Jean-Claude et tout le Mercury. Autant de lieux où nous nous sentons comme chez nous.

    Merci côté technique, avec un coup de chapeau pour avoir avalé toutes les difficultés, à Patrick Baillergeon jusqu'au bout de la nuit, Pierre docteur miracle es-son, Greg si patient avec tous ces formats, et Xavier bien sûr qui a préparé tout cela.

    Merci à Eva dont le pain de thon est en passe de devenir un incontournable du festival, à l'équipe de charmantes jeunes femmes qui nous ont fait ce buffet inédit aux saveurs russes, à celle du restaurant Chez Palmyre, à l'accueil de l'hôtel Au Picardy.

    Merci à nos partenaires officiels Le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur, le Conseil Général des Alpes Maritimes et la Ville de Nice.

    Nuit.jpg

    Merci à Klaus.

    Si j'ai oublié quelqu'un, ce qui est sans doute le cas, qu'il soit remercié ici.

    Merci enfin à l'équipe de Regard Indépendant pour le plaisir de travailler ensemble et de vivre sur une autre planète pendant quatre jours. Juliette, Andréa, Marion, Nathalie, Philippe, Antoine, Xavier, Frédéric. A bientôt, les 21 janvier à la Providence et 31 mars au Volume pour de nouvelles aventures...

    Vincent

    Président de Regard indépendant

    Photographies : Andrea.

  • C'est partit !

    rencontresweb.jpg

    Les 12emes Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice sous le signe du super 8.

     

    La 12e édition des Rencontres Cinéma et Vidéo s'ouvrira le jeudi 18 novembre 2010 au Volume et se poursuivra jusqu'au dimanche 21 novembre au MUSEAAV et au cinéma Mercury, à Nice.

    Pendant ces quatre journées, la production régionale et indépendante sera mise à l'honneur à travers un format original qui fait un retour en force : le film super 8. Au programme, de nombreux courts métrages, des rencontres avec les auteurs, de la musique, des cartes blanches à des associations partenaires, et la désormais traditionnelle nuit du cinéma qui sera consacrée au péplum.

    L’objectif de ce rendez-vous reste de permettre au public curieux de découvrir la production cinématographique régionale. Le public pourra ainsi découvrir les œuvres de Guillaume Levil, Loïc Nicoloff, Coralie Prosper, Philippe Cardillo, David Viellefon et bien d'autres encore. Nous accueillerons également Gérard Courant, cinéaste atypique adepte du super 8 pour une carte blanche comprenant quelques-uns de ses fameux Cinématons, portraits filmés de gens illustres et moins illustres.

    L’association Regard Indépendant, organisatrice de cet événement, présentera à cette occasion sa nouvelle collection de super 8 tourné-montés réalisés sur le thème La première fois. Cette année, quatre réalisateurs allemands de Köln (Cologne - Allemagne) ont été invités à se joindre aux créateurs de la région. Une douzaine de films devraient être présentés en compagnie de la traditionnelle sélection des Straight 8 anglais et d'une carte blanche au festival tourné-monté de Strasbourg.

    La nuit du cinéma assouvira nos pulsions cinéphiles avec les courts métrages proposés par Héliotrope et deux longs métrages mythiques, deux péplums, Jason et les argonautes de Don Chaffey avec les créatures fantastiques de Ray Harryhausen et le délirant Monty Python, la vie de Brian, relecture décalée de la vie du Christ.

    Cette édition poursuivra l'exploration des interactions entre images et musique avec les groupes Outcrossed, Les arbres qui marchent et Veines pour trois ciné-concerts en ouverture au Volume et au MUSEAAV.

    Nous vous convions à découvrir le détail de cette 12e édition sur les pages dont vous trouverez le détail sur la colonne de gauche.

    Visuel : Illys Poulpfiction

    Renseignements pour le public : 06 23 07 83 52

    regardindependant@gmail.com

  • Edito d'ouverture

    A l'image de la place Garibaldi, repensée, rénovée, réorganisée, les Rencontres Cinéma et Vidéo vous présentent pour leur 12e édition un visage neuf. Non que du passé nous ayons fait table rase. Mais Regard Indépendant a recentré sa manifestation phare sur les envies de ses membres, espérant qu'elles seront en phase avec celle de notre public.

    Recentrage géographique autour de cette place Garibaldi, avec le cinéma Mercury et le MUSEAAV, et puis le Volume à deux pas. Je salue au passage le Théâtre Trimages de Marie Claire Blanco qui nous a accueilli les années passées et qui doit fermer, hélas, en décembre.

    Recentrage sur notre activité de création et plus particulièrement sur le super 8 avec la présentation samedi soir de la collection 2010 "La première fois". Avec une carte blanche au Festival tourné-monté de Strasbourg et les programmes de nos amis anglais des Straight8. Avec enfin un programme découverte d'un artiste singulier à l'œuvre impressionnante, Gérard Courant, pour qui l'utilisation de ce format est essentielle.

    Création avec aussi les passerelles que nous jetons vers d'autres arts, la musique avec trois concerts et l'intégration de nos images, le théâtre avec l'expérience menée par Luc Bonnifay d'improvisation à partir de courts métrages.

    Recentrage du programme, moins de séances, moins de jours, mais plus d'intensité sur ce long week-end. La partie régionale n'est pas sacrifiée même si elle va prendre en 2011 d'autres formes. En sont témoins les séances du dimanche.

    Et le plaisir cinéphile se perpétue avec la désormais traditionnelle nuit du cinéma, sous le signe du peplum et un rappel des 10 ans de nos amis d'Héliotrope.

    Nous vous espérons nombreux, afin de nous dire si ce nouveau visage, comme notre tout nouveau logo, vous plaît.

    Vincent Jourdan
    Président