Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Festival - Page 9

  • Samedi 1er décembre - Programme de 16h00

    16h00 – Cinéma Mercury

    Programme Straight 8 – partie 2

    Seconde sélection des meilleurs courts métrages en tourné-monté des Straight 8 2012 (www.straight8.net ) . petits morceaux d'univers inventifs et colorés de 3 minutes.

    These four walls - Un film de Robert Knight

    Meme - Un film de Nirozen Thavarajah

    Marceau – Un film de James Henry

    Chemistry – Un film de Naked Zebra

    What you doing ? – Un film de Damo Cross

    Beer goggles – Un film de Shazzy & Sooz

    Biskremosis – Un film de Marc Holtbecker, Robert Neumann, Annette Schneider, Caro Stoeckermann et Andre Wlodrski

    Strange attraction – Un film de Elizabeth Lively

    Piece of cake – Un film de Matthew Parker

    ¡viva la combinación! - Un film de Dagie Brundert

    Where's Ruth ? - Un film de Ben Partridge

    Programme Jan Peters – En présence du réalisateur.

    Depuis 1990, cet artiste né à Hanovre tourne en super 8 des courts et des longs métrages d’inspiration autobiographique. Il joue également, donnant ainsi un gage d’authenticité à sa démarche.

    Comment je suis devenu guide de voyage (Wie ich ein freier Reisebegleiter wurde) – Un film de Jan Peters – Allemagne – 2006 - 15min – Prix de la critique allemande 2007. - Photographie Michael Winterbauer - Montage: Sandra Trosel - Son: J. Grehl, M. Klöfkorn - Musique: Pit Przygodda - Production: ABZ Hamburg - Avec Matthias Breitenbach , Thorsten Giersch , Christian Herr , Annette Paulsen , Jan Peters  et Florian Wirth.

    Un film journal sur l’expérience de se placer avec un homme qui a pris une préretraite et qui a gagné un peu d’argent de côté, en achetant un ticket de groupe pour le metro, chaque jour, à l’aéroport de Frankfurt, puis en offrant aux voyageurs, devant la machine à billet, de les accompagner à leur destination de voyage respective – pour un petit prix, légèrement moindre que le tarif réel, bien sûr.

    regard indépendant,rencontres 2012,jan peters,straight8

    Ce documentaire expérimental explore avec un humour décalé les états d’âme d’un créateur de start-up, pris entre la « génération stagiaires » et le nouveau régime d’aide sociale Hartz 4 en Allemagne. Une histoire de rescapés à l’aéroport de Francfort qui prend le pouls de l’Etat-Providence agonisant.

    J'ai 33 ans – Un film de Jan Peters - Allemagne/France - 2000 - Documentaire expérimental - super 8 - couleur – 3 min 30.

    Le 11 août 1999, j'ai mis une bobine de film Super-8 dans ma caméra et je me suis placé devant pour faire le résumé de ma vie de l'an passé, comme je le fais chaque année. Mais cette fois j'ai été dérangé par l'éclipse...

    regard indépendant,rencontres 2012,jan peters,straight8

    Time's up – Un film de Jan Peters et Marie-Catherine Theiler – Allemagne – 2009 – 15 min. - Super 8 / DV Cam / Avi - Montage Sandra Trostel - Son et musique Pit Przigodda - Production Kloos und Co.

    Version originale soustitrée en anglais.

    Comment ralentir la vie ? Une "cinéchographie" du temps qui passe.

    regard indépendant,rencontres 2012,jan peters,straight8

    13 ou 14 – Un film de Jan Peters – 2004 - France - 22 minutes - Super 8 mm & 16 mm & Mini DV – Production Les Laboratoires d'Aubervilliers, Ina, Parc de la Villette - Prix de la création, videoformes, Clermont-Ferrand / Prix Point de Vue, Biennale de l’image en mouvement, Genf.

    Peut-on comprendre le sens de la vie si l'on ne comprend pas le temps ?
    En 2004, j’ai pu avoir accès aux archives de la télévision nationale française, l’INA. J’y ai trouvé des images dont je me suis servi afin de réaliser une vidéo à l’occasion de mon 39ème anniversaire. Dans cette vidéo, je voyage dans le passé et je replonge dans ma jeunesse, dans les années 80, quand j’avais 13 ou 14 ans et que je venais en vacances en France avec mes parents.

  • Samedi 1er décembre - Programme de 14h00

    14h00 – Cinéma Mercury

    Partie 1 : Carte Blanche au Cambridge Film festival

    Programme présenté par Thierry Bonnaud du Cambridge Film Festival

    Training 8 – Un film de Maxime Michel, France
    En France, quatre filles s'entraînent pour une compétition. Elles courent, font des étirements, des flexions et des pompes. Puis elles partent chacune de leur côté.

    I was rubbish, at everything – Un film de Andy Hazell, UK
    L'histoire de Al Oerter qui gagna quatre médailles d'or consécutives en envoyant le disque très loin, vraiment.

    Olympiade 05 – Un film de David Aspinal, UK
    Le West End de Newcastle ne pense pas grand chose des Jeux Olympiques. A l'origine, il y avait quatre jeux grecs cycliques et les Olympiades n’étaient même pas les meilleurs – Comment ont ils traversé les siècles ?

    Triple X – Un film de Wim Jongedijk, The Netherlands

    Dans un stade, un archer se prépare à tirer sur la cible. Regardant au-delà de son arc, il voit une femme qui l'observe.

    Boxing – Un film de Andrew Alderslade, UK

    Olympic madness – Un film de Natasha De Fazio (Cambridge International School), UK

    The Olympic torch ? – Un film de Esme Ashley-Smith (Cambridge International School), UK

    Dimanche 8 juillet à 3 heures de l'après-midi.

    Number Ten – Un film de Medina Akkouche, (Cambridge International School), UK

    Imposter at the Gates – Un film de Martha Applin (Cambridge International School), UK

    Sham Olympian – Un film de William Rodgers, UK
    Un athlète olympique se met dans l'esprit des jeux de 2012

    Knee – Un film de Jamie Noakes, Sweden
    Petit documentaire sur ma femme et une blessure au genou faite en apprenant le slalom à ski.

    The school race – Un film de Thierry Bonnaud, France
    Greta s'est encore levée en retard. Elle va prendre cette occasion pour une course avec notre père sur le chemin de l'école.

    JA05 TBO de Thierry Bonnaud (2006) - 3 min.
    Tourne monte experimental sur 3600 voitures, film primé au Festival de Baton Rouge (USA)

    L'attaque du courrier de Thierry Bonnaud (2007) - 3min.
    Hommage a Hitchcock en 3 min et en noir et blanc

    Cambridge on the Cam de Thierry Bonnaud (2012) - 3min.
    Un jour, le long de la rivière.

    Everything but.. de Colin Dewar (2008) - 3min.
    Film d'animation en tourné-monté.  Une vision du monde de Cambridge a l'infini.

    Flux Lux  de Colin Dewar (2009) -3 min.
    Le making of de Lux Flux

    Flux de Colin Dewar (2011) -3 min.
    Film expérimental tourne avec une cartouche sans post-production.

    Atelier Ian Helliwell par le collection Cambridge S8 (2010) - 4min

    Film collectif de travail sur pellicule Super 8 réalisé lors du festival 2010

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    Partie 2 : Rémi Lange

    Le super-8 n'est pas mort, il bande encore – Un film de Rémi Lange – Scénario Rémi Lange et Antoine Parlebas – France – 1996 – 24 min. Couleurs. Réalisé dans le cadre de L'Œil du Cyclone (Alain Burosse, Pascale Faure, Patrice Bauchy, Joëlle Matos), diffusé le samedi 1er juin 1996 sur Canal +.   

    Un film-tract qui n'eut qu'une vie à la télévision française. Un joyeux pamphlet pour le cinéma amateur. Une ode au Super 8, qu'il soit le support aux films de famille les plus classiques ou aux créations les plus expérimentales.

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    Remi Lange dans le Cinématon de Gérard Courant



    "Sauvons le Super 8 ! C'est le sens de cet Œil du Cyclone dont le titre, apparemment paillard, s'amuse des différents formats de la pellicule. Rémi Lange - dont on n'a pas oublié Les Anges dans nos campagnes (version courte de Omelette diffusée dans un précédent Œil du Cyclone), où, caméra en main, il annonçait en direct son homosexualité à toute sa famille- est un adepte du Super 8. C'est un format qui lui ressemble, "net ou pas net, jamais en bonne forme". Format bon marché, idéal pour le cinéma expérimental, le "film-lettre" qu'on envoie aux copains, le "film journal" aussi (témoin ces quelques extraits de cinquante heures d'un journal filmé retrouvé dans une poubelle). Avec sa générosité habituelle, Rémi Lange fait de son sujet une affaire personnelle. Militant, réalisateur, acteur involontaire (dans quelques homovies), il signe le plus vivant des plaidoyers pour un mode d'expression menacé de mort par le succès de la vidéo. Et surtout par la décision de Kodak de fermer ses laboratoires de développement (...)."

    Bernard Genin Télérama 29/05/1996

  • Vendredi 30 novembre : Programme de la soirée

    20h00 – Cinéma Mercury - Programmation régionale 3

    À contre-courant – Un film de Stéphane Coda – France – 2012 – 10 min. - Scénario Emilie Couvert et Stéphane Coda - Production Héliotrope, ACIS production, en partenariat avec France 3 Côte d’Azur, la CCI Nice Côte d’Azur et le Port de Nice – Avec Jean-Loup Manassero, Rudolphe Pignon, Xavier Ladjointe.
    Dans leur cabane sur le port de Nice, deux enfants découvrent un homme qu'ils croient naufragé et mort. Alors qu'ils s'apprêtent à l'enterrer, l'homme se réveille et s'avère un clandestin. Les enfants, parvenus à convaincre leur grand frère à peine plus âgé d'être leur complice, l'aident à échapper à la police qui investit le port.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012Grand prix Un festival c'est trop court 2012 avec l'association Héliotrope

    Méditerranées – Un film d'Olivier Py - France - 2011 - Docufiction – 32min.
    Exhumés après 25 ans, des films en super 8 mm donnent lieu à une méditation sur le destin d’une famille et d’une génération. « Méditerranées » est une autofiction, l’histoire d’un couple, d’une famille, qui se confond avec l’Histoire de l’Algérie et de la France.


    Au fil des images, des souvenirs et des stations de l’histoire familiale, avec "une voix off qui aide à voir ce que dans les images on ne voit pas", le film devient réflexion intime et interrogation mélancolique sur les rivages d’une mémoire méditerranéenne voyageuse et troublée. On pense à Camus sur la Méditerranée lorsque ce dernier écrit, "la jeunesse du monde se trouve toujours autour des mêmes rivages", Camus qui prend soin d’ajouter, "nous autres Méditerranéens vivons toujours de la même lumière". (http://www.algeriades.com)

    22h00 – Cinéma Mercury - Programmation régionale 4

    Recherche caveau avec belle vue – Un film d'Élisabeth Vissio – 12 min.  - Avec Elisabeth Vissio et Pierre Giordano.
    Un commercial et une vieille gothique excentrique ont rendez vous dans un cimetière pour l'achat d'un caveau avec une belle vue.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012

    Natures mortes – Un film de Yannick Rolandeau - 2011 - 26 min. - Production Les Ateliers de l'Image et du Son / Julien Gourdon / Beamlight - Photographie  Pierre Siedel -Musique
    Marc Eliel Chouraqui - Avec Éric Houzelot
    Un homme rentre chez lui. Il vit seul, sans doute trop seul. Comme chaque soir, il se fait à manger, regarde la télévision, se couche. La vie s'écoule lentement. Puis un matin, la mort surprend l'homme au petit déjeuner. À l'improviste. Et son corps reste là, seul, abandonné. Longtemps alors que le temps passe, que la vie s'écoule, jour après jour. Il est mort et personne ne le sait.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012

    Une lettre ne s'écrit pas un film de Guillaume Levil - 2012 - 27 min 15. - Production Studio-KMP, Les NoUS - Photographie Alexis Doaré - Son Camille Giuglaris, Bruno Duyé - Musique originale Aurélie Martin, Guillaume Levil - Montage Lara Tosello - Avec Philippe Nicaud, Sophie Guyard, Colette Kraffe, Michel Gibergues, Guy Léonardi, Philippe Séjourné, Pascal Barre-Lazo, Céline Spang, Florian Lopez et Léa Meutelet.
    L'Italien vit tout seul dans l'immensité de la nature provençale. Un jour il rencontre Nina, une jeune fille fragile qui va perturber ses réflexions.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012

  • Vendredi 30 novembre : Programme de l'après-midi

    Vendredi 30 novembre

    14h00 – Cinéma Mercury- Programmation régionale 1

    Films d'atelier avec l'association Héliotrope.

    Addicts teens – 2012 – Collège Jean-Henri Fabre - Classe de 3ème - Fiction – 11min 50.
    Portraits de jeunes portant les marques d'addictions à notre société de consommation (téléphone portable, ordinateur portable, musique, fast-food, cigarette)…

    regard indépendant,rencontres 2012

    For America – 2012 – Lycée Apollinaire – Classe de 1ère – Clip - 5 min 40s.
    Une famille mexicaine composée d’un couple dont la jeune femme est enceinte, d’un fils adolescent et d'un grand-père a pour objectif de traverser la frontière entre le Mexique et les États-Unis, en espérant trouver une vie meilleure. Arriveront-ils à réaliser leur rêve ?

    regard indépendant,rencontres 2012

    M comme – 2012 - Ecole René Cassin - CM2 - Fiction (Photo-film) – 10min.
    La vision du voyage à travers les yeux d'enfants ayant grandit dans le quartier de l'Ariane.

    Mine de rien - Un film de Pauline Racine - 2011 – 28 min 40. - Image Michele Gurrieri - Son Thomas Buet - Montage Marianne Charbonnier - Montage son Camille Saraben - Mixage Samuel Aichoun - Musique Vincent Lota, Sasa Olenjuk – Avec Louise Marchetti et Bruno Clairefond .
    Dans une petite ville de campagne, Pierre vit seul avec sa fille de 6 ans. Entre tendresse et maladresse, le film dresse un portrait de la relation entre ces deux être un peu rêveurs qui cohabitent à leur façon.

    regard indépendant,rencontres 2012

    16h00 – Cinéma Mercury - Programmation régionale 2

    Coupez ! - Un film de Laurent Simonpoli – 2012 – 27 min. - Production Corsesca Production - Musique : Philippe Biondi et Carmin Belgodere - Avec Eric Fraticelli, Fred Graziani, Celia Picciocchi, Jean François Perrone, Marie-Pierre Nouveau, François Berlinghi.
    Pierre est un acteur corse habitué aux seconds rôles de voyous. Un premier rôle s'offre à lui, mais il doit incarner un homosexuel. Doit il accepter ? Dans son entourage, tout le monde n'est pas du même avis…


    L'inaccessible accès – Un film de Philippe Frey et Mélissa Jaf – Production NCF – 10 min.  - 2012 – Avec Jeffrey Giovanietti, Amandine Youlou, Mélissa Jaf, Anastasia Cassandra.
    Lors d'un vernissage festif, un jeune homme boit trop et fait une mauvaise chute. Il se retrouve avec les même problèmes d'inaccessibilité qu'une personne handicapée sur un fauteuil roulant.

    regard indépendant,rencontres 2012

    La Mémoire et la Mer - Un film de Jean Boiron Lajous - 2012 - 36 min – Production Université de Provence (Secteur cinéma), INA Méditerranée - Image Benoit Guidi - Son Elise Piolat - Montage Laura Taubman. Documentaire.
    Mon frère et moi sommes fils d'une mère pied-noir. Alice, une amie, est petite fille de harki. Aucun de nous trois n'est jamais allé en Algérie. En France, je filme l'avant et l'ailleurs à travers leurs imaginaires. Puis, nous partons à Alger. Je confronte cet imaginaire à une réalité, et je me confronte à la difficulté de filmer.

    regard indépendant,rencontres 2012

  • Les honorables membres du jury

    Cette année à nouveau, Regard Indépendant réunit un jury afin de pimenter la découverte de la collection en super 8 tournée-monté. Cinq personnalités du cinéma et de l'art vont délibérer ardemment et remettront plusieurs prix. Ces prix seront dotés en nature sous forme de pellicule super 8 et de matériel. Un prix du public sera également attribué à l'issue des séances de samedi soir. faites connaissance avec les honorables membres du jury et qu'ils soient ici remerciés.

    Elsa Comiot

    Passionnée par l’art et la culture et de retour sur la Côte d’Azur depuis 2009, je me suis efforcée de joindre l’utile à l’agréable en travaillant pour le magazine Art Côte d’Azur, supplément culturel des Petites Affiches des Alpes-Maritimes. Juste avant cela, c’est Le Volume (association La Source) qui m’a donné la chance de rencontrer les acteurs culturels majeurs à Nice et de découvrir Les Rencontres Cinéma et Vidéo organisées par l’association Un Regard Indépendant. Alors pourquoi pas y participer plus activement ?

    Elsa.JPG

    Elyane Natalichi

    Artiste plasticienne photographe et réalisatrice.

    Elyanne.jpg

    Jan Peters

    Jan Peters, né en 1966, est un cinéaste, auteur de pièces radiophoniques et artiste vidéo. Il a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Hambourg, où il a été co-fondateur du cinéaste collective "Abbildungszentrum". Outre son projet en super 8 à long terme: «Je suis ...», Peters a réalisé des courts et longs métrages, souvent primés, dont certains tournés exclusivement en Super-8. Souvent les films sont élaborés et transformés sur le banc optique. Il a également réalisé des pièces radiophoniques pour la radio et la performance en 2011 expanded cinema Voyage à Kohlhasenbrück au Théâtre Maxime Gorki de Berlin. Depuis 2011, il est professeur de cinéma et de vidéo à l'Académie Merz à Stuttgart, depuis l'automne 2012, également professeur de cinéma à l'Académie d'art de Kassel.

    Jan Peters.jpeg

    Yann Le Clanche

    Musicien, créateur et responsable de La Source et du Volume.

    Yann.jpg

    Thierry Bonnaud

    Cineaste indépendant français et président du Cambridge International super 8 Festival vit a Cambridge (Angleterre) depuis 1999. Il réalisa son premier film en Super 8 en 1989 et retrouva ce format en 2004 en réalisant une demi-douzaine de tourne-montes depuis. Il est également auteur de films expérimentaux, documentaires et de fictions. En 2007, il créa le festival Super 8 de Cambridge qui se veut de promouvoir le format Super 8.

    thierry.jpg

  • Les 14e rencontres : informations pratiques

    Informations pratiques et partenaires

    Tout ce que vous avez envie de savoir pour participer aux Rencontres (et que vous n'avez jamais osé demander).

     

    Tarifs :

    1 séance : 3 € tarif unique – Billetterie Regard Indépendant sur place.

    Pass Rencontres : 20 €

    Accréditations (réservé aux professionnels) sur demande.

    Ouverture au Volume : gratuite / Adhésion à La Source obligatoire (2 €)

    L'entrée aux séances se fait dans la limite des places disponibles.   

     

    Lieux : 

    Le Volume : 6, rue Defly / 06000 Nice

    Cinéma Mercury : 16 place Garibaldi / 06300 Nice

    MUSEAAV : 16 bis place Garibaldi / 06300 Nice  

     

    Renseignements :

    Tel : 06.23.07.83.52

    Couriel : regardindependant@gmail.com

    Retrouvez nous sur le blog : www.regardindependant.com

    Et sur Facebook : http://www.facebook.com/Les14eRCVN

     

    Partenaires :

    Le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur

    Le Conseil Général des Alpes Maritimes

    La Ville de Nice

     

    Visuel Illys PoulpFiction

    Bande annonce Stéphane Coda

  • Les 14e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice

    C'est partit pour la 14e année ! Vous allez découvrir au fil des jours le programme de notre manifestation annuelle. La 14e édition des Rencontres Cinéma et Vidéo s'ouvrira le jeudi 29 novembre 2012 au Volume et se poursuivra jusqu'au samedi 1er décembre au MUSEAAV et au cinéma Mercury, à Nice.

    Affiche 2012 petite.jpg

    Trois journées largement dédiées à la création régionale et indépendante à travers un format original dont Regard Indépendant est devenu le fervent adepte : le film super 8. Au programme, de nombreux courts métrages, des programmes thématiques, des rencontres avec les auteurs, de la musique et le grand moment de la soirée présentant la collection 2012.

    Résolument axée sur l'encouragement à la création, la manifestation s'ouvrira par un programme de films musicaux et d'animation dans la salle du Volume, accompagné d'un concert du groupe Les Laids et d'un premier regard sur le super 8 anglais des Straight 8.

    L’objectif de ce rendez-vous reste de permettre au public curieux de découvrir la production cinématographique régionale. Le vendredi sera consacré à plusieurs programmes de réalisateurs régionaux avec les œuvres de Guillaume Levil, Pauline Racine, Stéphane Coda, Elizabeth Vissio, Yannick Rolandeau, Philippe Frey ou Laurent Simonpoli. Une place sera réservée aux travaux d'ateliers en milieu scolaire animés par nos amis de l'association Héliotrope. En soirée sera présenté le grand prix d'Un festival c'est trop court, le film Méditerranées d'Olivier Py réalisé à partir de super 8 familiaux.

    Bouquet final indispensable de la manifestation, L’association Regard Indépendant, organisatrice de cet événement, présentera le samedi soir sa nouvelle collection de super 8 tourné-montés réalisés sur le thème Interdit(s).

    Cette année sera très internationale. Des réalisateurs allemands, anglais, estoniens, lituaniens, japonais et normands (de Caen en partenariat avec le Raccord Normandie et la Petite Marchande de Films) ont été invités à se joindre aux créateurs de la région. 28 films seront présentés en présence des réalisateurs qui découvriront leur travail en direct avec le public. Un jury remettra plusieurs prix en partenariat avec Kodak.

    Également au programme de cette journée du samedi, une après-midi consacrée elle aussi au super 8 avec une seconde sélection des Straight 8 anglais, une carte blanche au festival de super 8 de Cambridge, un programme de courts métrages du réalisateur allemand Jan Peters, en sa présence un film-manifeste : Le super 8 n'est pas mort. Il bande encore de Rémi Lange.

    La manifestation entretiendra sa réputation conviviale en animant le MUSEAAV comme lieu de rencontres entre créateurs et public, autour d'un verre ou d'un petit four. Pour clôturer ces trois journées exceptionnelles, une soirée animée par deux DJ réunira les participants de ces 14e Rencontres.

    Rejoignez nous sur Facebook

    Visuel : Illys Poulpfiction

  • Un grand merci

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Toute l'équipe de Regard Indépendant et moi-même vous remercions chaleureusement d'avoir participé à nos 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice qui se sont achevées hier dans une ambiance cordiale et détendue au sein du MUSEAAV et après la projection, en copie 35 mm s'il vous plaît, du Coloscopia de Benoît Forgeard. Une fort agréable conclusion à une édition qui restera comme l'une des plus agréables de l'histoire de la manifestation.

    Un grand merci à tout le monde, à celles et ceux qui ont pu faire le déplacement, parfois le loin comme nos amis de Köln, de Paris, de Londres, et de Caen. Parfois plus près. Nous avons eu beaucoup de plaisir à vous accueillir et à partager ces quatre journées, courtes mais intenses et nous espérons que de votre côté, vous avez pris plaisir à votre séjour et espérons que vous avez fait de bons voyages de retour.

    Merci à nos invités et en particulier aux membres du jury super 8, Rosette, Mehdi, Benoît, Olivier et Stéphane, qui ont joué le jeu avec humour et ce qu'il fallait de sérieux. Merci pour la fantaisie de la Rosette des années 80 et l'ombre bienveillante d'Éric Rohmer, les couleurs d'Ouessant, l'humour décapant de Flippy et Jackie Larose.

    Merci aux réalisateurs, ceux de la collection super 8 qui attendaient sans doute avec impatience la soirée du 19 mais aussi tous les autres, des sélections régionales en particulier, qui ont contribué par leur présence à la qualité des échanges et à la richesse de la programmation. Merci aux musiciens, à leurs compositions et à leur remarquable travail sur nos images.

    Merci aussi aux lieux qui nous ont accueillis, le Volume, le Cinéma Mercury et le MUSEAAV. Merci aux équipes techniques en place qui se mettent en quatre pour notre modeste manifestation et aident à mettre de l'huile dans les inévitables acrobaties logistiques.

    Merci à nos partenaires, La Ville de Nice, le Conseil Général des Alpes-Maritimes, le Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur et Kodak, sans qui, bien sûr, tout ceci ne serait pas possible. Mais aussi nos partenaires associatifs qui contribuent de façon décisive à enrichir le programme et les échanges.

    Merci surtout au public qui, si la manifestation n'est en rien un phénomène de masse, n'en a pas moins été présent avec régularité et curiosité. C'est à lui, in fine, que ce travail est dédié.

    Merci encore aux techniciens, Greg et Boris pour leur disponibilité et leur volonté de toujours donner le maximum. Merci à Illys qui nous donne notre identité visuelle et dont la présence nous a manqué cette année.

    Merci enfin, surtout, à l'équipe de Regard Indépendant avec laquelle il a été si agréable, si stimulant, de travailler depuis plusieurs mois, Juliette, Marion, Andrea, Nathalie, Carla, Frédéric, Antoine, Luc, Xavier, Philippe, Frédéric et Jérôme. A vous, bien sûr, je dis à très bientôt.

    Amicalement

    Vincent Jourdan

    Président

    Regard Indépendant

    Photographie : Andrea Staerke

  • Le palmarès des 13e Rencontres !

    Sélection super 8 Collection 2011 sur le thème "Oui" :

    Grand prix : Éros dans mon super 8 de Nathalie Portas.

    Deuxième prix : Discours aux asticots ou ceux qui s'en étranglent à ramoner les glaviots de Marine Broussaud.

    Troisième prix : Trois lettres... pas mieux de Luc Bonnifay pour son humour.

    Quatrième prix ou prix King-Kong : L'effet King-Kong de Alban Van Wassenhove pour la prouesse technique

    Mention spéciale attribuée à (est-ce que) La vie est infinie (?) de Leïla Fréger pour sa poésie et sa voix off.

    Prix du public :

    Séance 1 : Trois lettres... pas mieux de Luc Bonnifay.

    Séance 2 : Oui à l'altruisme de William Tissy.

    Défi vidéo et musical :

    Tout va biende Stéphane Coda - Musique Chinaski.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice

    Le jury : Benoît Forgeard, Mehdi Benallal, Rosette, Olivier Marro et Stéphane Sebban.

    Photographie Andréa Staerke (merci)

  • Les 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice

    Seul le désuet ne tombe jamais en désuétude

    Une 13e édition sous le signe du paradoxe. Au moment où les Cahiers du Cinéma annoncent l'achèvement de la révolution numérique et la fin de l'argentique, Regard Indépendant investit dans le super 8. Fine pellicule fragile, imparfaite, unique et ludique, sa séduction est toujours bien vivante, sans nostalgie facile. Séduction du plan pensé, du raccord pesé, du geste cinématographique conservé et transmis. Plus de trente films cette année pour notre collection en super 8 tourné-monté sur un thème curieux, mais pas si mal choisi : Oui. Plus de trente films avec avec leurs erreurs, leurs univers de trois minutes, leurs idées. Il y aura quelques plans flous, quelques plans sombres, ce n'est pas grave. C'est de la pellicule vivante. C'est un lien aussi, avec nos amis de Caen, de Köln, de Barcelone qui ont participé pour moitié à l'aventure, avec un nouveau partenaire, Kodak, qui dotera les prix distribués pour la seconde année par un jury, de cette même pellicule, pour d'autres films. C'est un lien, enfin dans le temps, à travers le programme consacré à Rosette, actrice pétillante qui mit en scène cinq petits bijoux de ce format dans les années 80, avec l'aide d'Éric Rohmer derrière la petite caméra. Lien de temps toujours avec le travail de Mickael Hers et Dounia Sichov sur des films de famille, lien géographique avec le voyageur Maxime Michel au bout du monde et dans Paris, avec le film ramené d'Ouessant par Mehdi Benallal. Des liens, foisonnants que l'on trouve dans les programmes de nos amis anglais des Straight 8.

    Affiche.jpg

    Mais de nostalgie, point. Du moins pas de la sorte factice. Le super 8, tel que nous l'aimons, peut être retravaillé avec les outils modernes et ce qu'il apprend d'un art et d'une technique, on peut le retrouve dans les nombreux films de nos programmations régionales. Films d'école et d'ateliers ou la dimension pédagogique n'empêche pas la créativité. Films régionaux en tout genres avec les nouvelles œuvres de nos amis Xavier Ladjointe, Stéphane Coda, Guillaume Levil, Isa Noguéra, Philippe Frey, entre autres.

    Pour les plus cinéphiles d'entre nous, une belle part de cette édition sera consacrée au cinéma de genre avec une programmation toute particulière concoctée par nos amis d'Héliotrope avec monstres suceurs de cerveau venus de l'espace, un beau film d'animation de l'incroyable Bill Plympton Idiots and Angels, et un film culte, un vrai, signé Russ Meyer avec la regrettée Tura Satana : Faster pussycat ! Kill ! Kill ! En clôture dans un esprit iconoclaste que nous apprécions tous, deux courts métrages de Benoît Forgeard qui prouvent s'il était besoin, qu'en France aussi on peut avoir des idées loufoques.

    Pas de Rencontres sans musique. Deux groupes, The Blue Wind et Non ! (ce qui s'imposait vu le thème des super 8) qui joueront sur certains films de nos collections précédentes. Et puis une première, un défi vidéo et musical auquel une dizaine de réalisateurs et musiciens ont répondu. De quoi bien occuper vos jours et vos nuits entre le 17 et le 20 novembre avec le doux cliquetis de notre projecteur super 8.

    Amicalement dédié à notre ami Ennio.

    Vincent Jourdan

    Président

    Visuel : Illys Poulpfiction

  • Collection super 8 en tourné-monté : Oui (partie2)

    Samedi 19 novembre – Cinéma Mercury

    La collection super 8 tourné-monté 2011

    En présence des réalisateurs

    21h45 – Programme 2

    Le clan des louves de Noémie Moutel (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Elodie Coulons, Isabelle Vauvarin, Leïla Fréger, Marine Broussaud, Marion Ecolivet.

    Une jeune femme prend part à un rite d’initiation.

    le clan des louves 3.jpg

    Construire de Mickael Clemenceau (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec François Xavier Malingre, Esteban Malingre, Elodie Foubert.

    Un enfant marche tous les jours devant un chantier de construction, mais la prochaine ce ne sera pas avec sa maman…

    Qui - aujourd'hui de Tina Von Traben (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln) – Avec Zora Bauer.

    Une petite fille découvre le monde de la nature et de la musique.

    Oui, tout est possible de Stéphanie Thiesson – Avec Marie Hélène Ettori, Carla Gillespie, Luc Bonnifay, Daniel Fimbel, Éric Nussbaum et quelques membres du ciné café de Nice.

    Une jeune femme est abordée dans un cinéma par un homme étrange. Le commissaire Grenet et son assistante enquêtent.

    (est-ce que) La vie est infinie (?) de Leïla Fréger (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) - Avec Marine Broussaud et Céline Vanrapenbuch.

    Ils furent, elles sont, nous serons.

    Film Leila.jpg

    JsDream.8 de Feyyaz (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln) – Avec Julia-Maria Köhler.

    Parfois, les rêves et la réalité sont étroitement liés. Décidez vous et vivez... maintenant !

    Oui de Galo Tobias (En partenariat avec L'Alternativa de Barcelone)

    Hymne à la vie, au positivisme, aux petits plaisirs, à l'amitié, à l'amour de l'enfance, de la vieillesse, des droits de l'homme...

    Une façon d'affronter la vie avec passion et simplicité.

    Louis de Rainer Knepperges (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln)

    Une poursuite en voiture au crépuscule.

    Film de mariage de Benoit Lemennais, co-réalisé avec Nicolas Dégenétais. (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Sophie Lebrun.

    Le plateau d'argent de Vincent Ducard (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Olivier Foisneau et Theo Martin.

    Olivier part à la recherche de Théo qu'il a vu en rêve afin de l'enfermer chez lui.

    Oui de Yannick Lecoeur (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Voix : Yannick Lecoeur et Yoann Goglia.

    Direction le parc Astérix.

    Oui à l'altruisme de William Tissy - Avec Jacques Zardoz et Rose Garden.

    Un prince doit sauver sa princesse qui a été capturée par la méchante forêt.

    Objets Usés et Inutiles d'Antoine Banni - Angèle Banni, Létyssia Hoff-Banni, Mathieu H. B.

    Après avoir bu le reste d'une bouteille de vin, le jeune garçon en oublie son entraînement de foot au grand désespoir de sa mère : si jeune et déjà un OUI ? Objet usé et inutile !

    Oh oui !!! de Philippe Frey avec Florence Maréchal, Marie-Hélène Ettori et Philippe Frey.

    Une promenade surréaliste dans une forêt pour un couple.

    Eros dans mon super 8 de Nathalie Portas – Avec Carla Gillespie et Mattias Guittari (voix off).

    Croiser la puissance de fascination du cinéma à la puissance du désir érotique, c'est ce qu'il voudrait. Mais elle a autre chose à faire.

    Yes we can de Jérôme Panaget.

    En guise de conclusion.

  • Collection super 8 en tourné-monté : Oui (partie1)

    Samedi 19 novembre – Cinéma Mercury

    La collection super 8 tourné-monté 2011

    En présence des réalisateurs

    L'association Regard Indépendant a organisé en 2011 la production associative d’une nouvelle collection de films de court métrage autour du thème : Oui. Les films ont été réalisés en super 8 noir et blanc et couleurs sur le principe du « tourné-monté ». L’objectif de cette opération est d’encourager la création locale à travers l'utilisation d'un format original dans un dispositif léger et économique.

    Le principe de la collection a été proposé aux réalisateurs de la région. Chaque réalisateur sélectionné a reçu une bobine de pellicule super 8 noir et blanc destiné à la réalisation d’un court métrage autour du thème proposé Oui. Cette année, ce sont 31 films ont ainsi été réalisés.

    Les réalisateurs seront présents pour découvrir leurs œuvres en même temps que le public. Trois partenariats ont été conclu, avec les allemands de Köln via le festival Unlimited, les espagnols de Barcelone via l'association L'Alternativa, et nos amis normands de Caen à travers l'association RADAR et La petite marchande de films. 17 films ont ainsi été réalisés et viennent enrichir la créativité de la collection.

    Cette année, grâce à un partenariat avec Kodak, quatre prix seront remis à l'issue de la projection, prix dotés en pellicule super 8. Pour ce faire un jury a été réunit avec Rosette, réalisatrice et actrice des films d'Éric Rohmer, Le journaliste Olivier Marro, le musicien et documentariste Stéphane Sebban, les réalisateurs Mehdi Benallal et Olivier Forgeard.

    Par la suite un DVD sera édité début 2012 puis les films circuleront via le réseau associatif et les festivals.

    20h30 – Programme 1

    8 inches de Clémentine Gourdon (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) – Avec Sophie Lebrun.

    Une jeune fille taciturne et solitaire découvre que pour 50 000 dollars, elle peut passer une nuit avec Vincent Gallo, son idole. Elle décide alors qu'il est temps pour elle de changer de vie...

    3 lettres... pas mieux de Luc Bonnifay – Avec Chrystelle Rinaldi.

    Travail routinier d’une employée qui tamponne sur des bordereaux le mot « OUI » à longueur de journée. Un appel téléphonique agressif de la part de son "petit chef" va tout faire basculer.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice, super 8, reg, RADAR Normandie, La petite marchande de films, Unlimited, l'alternativa

    Oui nous de Jérôme Panaget – Avec Marion Panaget, Jérôme Panaget.

    Marion et Jérôme, tous deux saturés par la grisaille de la vie contemporaine envoient tout promener et partent se marier aux Antilles.

    13e rencontres cinéma et vidéo à nice, super 8, reg, RADAR Normandie, La petite marchande de films, Unlimited, l'alternativa

    L'arche de Noé de Pere Ginard et Laura Ginès AKA Laboratorium (En partenariat avec L'Alternativa de Barcelone) – Avec Lluc Ginard.

    Un film de poche à propos de Noé, de l'arche, de la tempête et de Bob l'éponge.

    Discours aux asticots ou ceux qui s'en étranglent à ramoner les glaviots de Marine Broussaud (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) - Antoine Giard, Eliott Broussaud, Pierre Tréheux et Marine Broussaud.

    Discours aux asticots ou ceux qui s'en étranglent à ramoner les glaviots montre le chemin que Clay Loudermilk doit emprunter pour accéder à la paix intérieure.

    Recherche caveau avec belle vue d'Élisabeth Vissio - avec Elisabeth Vissio , Pierre Giordano et Philippe Frey.

    Une vieille dame dynamique entraine de manière burlesque un agent immobilier dans la recherche d’un caveau à acheter dans un cimetière …

    Qu'un seul cède de Guillaume Voisin En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films)– Avec Maxime Lambert, Camille Bondon et Viviane Sodo.

    Dans un monde capillairement hostile, un homme se résigne

    Échelle de Timothée Roche et Okawa Ardisson – Avec Félix Colardel et Erik Ardisson.

    Dire oui, c’est anodin. Mais quand on pense au nombre de fois où ça nous arrive, dans une journée, dans une semaine, dans une année, dans notre vie… Il y a de quoi devenir fou !

    Ouisper de Ferran Capo (En partenariat avec L'Alternativa de Barcelone) – Avec Claire Elizabeth O'Kefee.

    Une fille tombe dans un chemin de croix personnel au cœur d'un paysage désertique.

    L'effet King Kong de Alban Van Wassenhove (En partenariat avec le RADAR Normandie et la petite marchande de films) - Avec Anna Ventura et Jean Marie Frin.

    Film expérimental qui offre des visions antagonistes du couple à travers des personnages emblématiques tel que le rital, les super heros, le gros lapin, la sorcière asservissante... le tout à travers une imagerie décalée et positive.

    Les oliviers du Pas Redon de Vincent Jourdan – Avec Armande Jourdan-Fille.

    Une sombre menace sur un parfait terrain de jeu.

    Non de Marcel Belledin et Dejan Rakas (En partenariat avec le festival Unlimited de Köln).

    Film de contrebande dans une centrale électrique.

    Sehnsucht de Charbel Kamel – Avec Julia Beitner.

    Elle,

    Sur la plage, dans les rues, les escaliers, les jardins…

    Transformer un espace public en un autre, privé. Que privé.

    Oui de Florian Schonerstedt

    Samuel jeune français, épouse Yuan, jeune chinoise, à Shanghai et dans la pure tradition locale. Une journée consacrée à la célébration de l’amour, dans laquelle se succèdent cérémonie traditionnelle et rites symboliques, nous plongeant dans l’univers de la culture chinoise.

    Un dimanche comme les autres de Cédric Coppola - Pauline Smile et Jean-Luc Sumian (voix off).

    Ce dimanche, Marie revient dans le village où elle avait connu son premier vrai amour. Ce village, où, peut-être elle aurait dû dire « Oui ».

  • 13e rencontres : Demandez le programme !

    Le programme des 13e Rencontres est désormais disponible en ligne en cliquant sur l'affiche ci-dessous :

    Affiche.jpg

    Tout beau, tout frais, oeuvre de notre graphiste Illys que je remercie très chaleureusement, il possède sans doute ici et là quelques imperfections, un mot écorché, un tiret que l'oeil exercé de Luc n'a pas repéré, quelque chose qui aurait pu être ajouté, retiré... les auteurs, réalisateurs, acteurs et artistes ne nous en voudront pas et les lecteurs éblouis ne retiendront que la richesse de ce programme, la variété des films, la débauche de créativité.

    Et ils n'auront qu'une envie, devenir les nombreux spectateurs des 13e Rencontres Cinéma et Vidéo, à Nice, dès le jeudi 17 novembre. Nous vous attendons.

  • L'univers de Benoît Forgeard en clotûre

    Dimanche 20 novembre

    16h30 - Cinéma Mercury

    En présence de Benoît Forgeard

    Respect – France - 12 minutes - Un film de Benoît Forgeard – Scénario : Benoit Forgeard - Production : Ecce Films - Image : Hervé Lodé et Karine Gauze – Son : Dimitri Haulet et Avril Noviant – Avec Anne Steffens, Tibo Motte et Eliott Chaumet.

    Steph décide d'annoncer une grande nouvelle à son compagnon, Flippy, l'ours vedette des céréales Flip's. Mais que pensera Flippy de son projet d'intégrer une école de ninjas au Japon ? Jusqu'où le prendra-t-il mal ? Est-il opportun de vouloir à tout prix réaliser ses rêves d'enfant ?

    Coloscopia – France – 14 minutes - Un film de Benoît Forgeard – Scénario : Benoit Forgeard - Production : Ecce Films - Image : Hervé Lodé - Son : Jean-Baptiste Haehl - Musique : Emiliano Turi et Bettina Kee - Montage : Nicolas Boucher - Interprétation : Caroline Deruas, Darius, Nora Hamzawi, Guillaume Saurrel, Christine Boisson, Francis Van Litsenborgh, Emmanuel Lautréamont.

    La sublime Jackie Larose, reine du charme et de l’érotisme, subit une opération de l’intestin qui la laisse avec un anus artificiel. Un trou muni d’une poche. A son retour, plutôt que de faire une croix sur son métier, elle affirme son intention de poser nue pour le magazine Coco Lapin. Oh Jackie !… Où nous entraînes-tu ? Dans quel précipice ? Et quelle est cette fièvre dont tu es le premier frisson ?

    Un entretien avec Benoît Forgeard