Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Information - Page 3

  • Proposition

    La 35e édition du festival international du film de La Rochelle (29 juin – 9 juillet) rendra hommage à John Ford en proposant une rétrospective en collaboration avec l'Institut Lumière. Il m'est venu l'envie de proposer à mes camarades bloggeurs de profiter de l'occasion pour organiser ce que nos amis cinéphiles américains appellent un blog-a-thon. Pour mémoire, vous pouvez consulter ceux auxquels j'ai participé sur Angie Dickinson et Alfred Hitchcock.


    Le principe en est simple. Sur la période du festival, ceux qui le souhaitent publient sur leur blog une ou plusieurs notes sur le sujet et l'ensemble est mis en réseau à partir d'Inisfree (ce qui, en l'occurrence ne manque pas de sel). Nous devrions obtenir sans aucun doute un superbe ensemble critique aussi divers que nos écritures respectives. Je précise qu'il n'y a rien à gagner sinon le plaisir d'échanger sur le grand homme. Je vous propose donc la tenue du :

    Blog-a-thon John Ford

    29 juin au 9 juillet 2007

    medium_JohnFord.jpg

     

    Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous en commentaire. Pour les lecteurs qui souhaiteraient participer mais qui n'ont pas de blog, je serais ravi d'héberger leurs textes pour l'occasion. Qu'on se le dise !


    Quelques repères :

    Filmographie sur IMDB

    Dossier John Ford sur le littéraire.com

    Fiche Wikipedia

    John Ford sur le Ciné-club de Caen


    Photographie : domaine public (source Wikipedia)

  • Le temps à l’œuvre, F(r)iction

    Dédicace

    A l'occasion de sa venue à Nice pour présenter le programme de vidéos au Volume (jeudi 26 avril à partir de 20h30) Marc Mercier dédicacera son ouvrage Le temps à l’œuvre, F(r)iction. (240 pages / 20 €)

    Une coédition Incidences/instants vidéo L'histoire des Instants vidéo, on l'aura compris, Marc Mercier ne la trace pas ici chronologiquement. Elle zigzague, festonne, cabriole, fuse dans ce temps suspendu des souvenirs encore ardents, sur les braises desquels souffle l'élan théorique de son scripteur, maniant à merveille verbe politique et verve poétique, toujours tressés au nom d'une revendiquée « éthique libertaire ». Quoi ? Kesse ? « L'éthique libertaire consiste à ne poser genoux à terre que pour cueillir une fleur. » Formidable. Même si on a envie de rectifier : pour filmer (ou sentir), et non pour cueillir, laissons les fleurs à leur gazon. Des phrases comme celle-ci, vous allez en ramasser des bouquets entiers, des gerbes. Des bouquets pour quoi, pour qui ? Pour vous. Pour vous rendre compte que cela a été, même si vous n'en étiez pas. Et surtout que cela est encore… Petite machine de guerre contre les docteurs ès-art contemporain, qui passent plus de temps à excommunier qu'à communier aux hasards de la vraie création. « Est contemporain l'explosion de l'instant présent. La date de fabrication ne garantit pas la fraîcheur. » Encore une belle formule, pour énoncer une vérité cruciale. Marc Mercier est un dynamiteur de conformismes. (Rezolibre)

    Pour lire les préfacesde Jean-Paul Fargier et Alain Bourges et le dossier de presse.

    ... adapté en feuilleton pour internet.

    Chaque samedi, découvrez un nouveau chapitre poétronique hypertexte.

    Ce site est relié à notre base de données d'archives et vous permet de consulter des informations sur tous les artistes et leurs vidéos diffusées au festival depuis 1988.

    Avec comme point de départ le livre de Marc Mercier, ce site est appelé à s'ouvrir aux contributions des artistes et du public pour devenir un laboratoire de création en ligne.

    Pour y accéder cliquer ici.

  • Des nouvelles d'Australie

    Un peu plus d'un mois que notre amie Gaétane a traversé le globe pour s'installer quelque temps en Australie. Malgré l'absence de sous titres français dans les cinémas, elle semble profiter au mieux des ressources locales, le surf en particulier. Son programme très chargé lui laisse néanmoins le temps de tenir un blog de voyage que je vous invite à visiter : G en Australie

    Chère Gaétane, bonne continuation et nos amitiés aux kangourous. 

  • Relance du cinéma dans le département

    750 000 € pour le cinéma. C'est l'annonce faite par Christian Estrosi, Président du Conseil Général des Alpes Maritimes ce lundi 22 janvier lors de conférence de presse donnée aux studios de la Victorine. Je m'y suis rendu pour Regard Indépendant à l'invitation de notre ancien président, Pascal Gaymard. Pascal est désormais chargé de mission cinéma au Conseil Général et doit mettre en musique la partition annoncée. De fait, il y avait ce jour là tout, ou presque, le cinéma du département : techniciens, producteurs, réalisateurs, associatifs, festivals, responsables administratifs.

     

    Sur l'aide annoncée, pas de surprise. Elle est destinée aux longs métrages et aux téléfilms. Il s'agit une fois encore d'encourager la venue de tournages extérieurs, de grosses machines capables e faire tourner les studios. M Estrosi a cité à plusieurs reprises Mr Bean 2 ce qui laissera dubitatif les plus cinéphiles d'entre nous sur les ambitions en matière de qualité. Quand on voit un film comme le récent Coeurs d'Alain Resnais, entièrement tourné en studio, on peut constater qu'un tel film aurait pu être fait à Nice et qu'il aurait certainement mieux contribué à la renommée des studios. Mais bon. L'unique question à l'issue du discours, posée fort justement par notre ami Frédéric Daudier de la société Arcanae, concernait les éventuelles aides en direction du court métrage et du documentaire. La question qui nous intéresse le plus à Regard Indépendant. Réponse : dans un second temps. Je ne peux que regretter, et je ne suis sûrement pas le seul, que dans le cadre d'un dispositif aussi ambitieux une petite part, même symbolique, n'ai été attribuée à l'aide aux productions locales. Cela a toujours été notre cheval de bataille. Aider la création locale, c'est faire un travail de profondeur, c'est créer une activité en continu, non pas se retrouver soumis aux aléas de tournages certes d'autre dimension, mais qui font jouer à plein une féroce concurrence nationale et internationale. Les deux échelles de production devraient pouvoir être développées de concert. Il faudra attendre, donc.

     

    Sur le Mercury, annonce a été faite que la salle était bien achetée par le Conseil Général et M Estrosi a insisté sur la destination culturelle de l'opération « afin de rassurer les associations » a-t 'il dit si ma mémoire est bonne. Mais pas de délai. Il faudra attendre, donc.

     

    Le plus intéressant, peut être, ce fut l'appel lancé par le président du Conseil Général pour la création d'un pôle de compétitivité sur l'image et le cinéma. On l'a senti plus motivé sur ce coup là. D'ores et déjà, notre association est prête à répondre présent car nous avons toujours défendu l'idée qu'une véritable relance du secteur ne serait possible qu'à partir d'un projet structurant capable de fédérer les différents acteurs départementaux. C'était l'esprit de l'Interreg 3, MEDIALP+. Mais il faudra pour cela que ce projet prenne en compte l'ensemble des problèmes, de l'écriture à la diffusion en passant par la production et la post-production. Et qu'il envisge des coopération vers Marseille et vers nos amis italiens. Là,oui, ça peut devenir intéressant.

  • Notre trésorier sur les planches.

    Depuis le 16 novembre et jusqu'au 28 janvier, vous pourrez admirer la prestation scénique de Luc Bonnifay aux côtés de Claire Deval, Alfred et Ralph Shütte dans la fameuse pièce de Josiane Balasko : Un grand cri d'amour. Ùne mise en scène de Henri Masini pour le théâtre du cours. Les représentations ont lieu chaque jeudi, vendredi et samedi à 21 h 00 ainsi que le dimanche à 20 h 00.

    Contact et réservations :

    04 93 80 12 67

    Le site

  • Spectacle vivant et nouvelles technologies, actes du colloque d'avril à Magnan

    Le samedi 29 avril s'est tenu à la MJC Magnan un colloque : « Spectacle vivant et technologies numériques » sous titré : « Audiovisuel et holographie au service des Arts de la scène. Le potentiel créatif des nouvelles techniques ». Organisé par Andrée Ugolini et Joël Bayen-Saunères de la Mission Cinéma de l'espace Magnan, il a réuni Michel Lemieux, co-directeur (avec Victor Pilon) de la Compagnie canadienne 4dart, de Montréal. Co-metteur en scène du spectacle La Tempête. Musicien, compositeur, scénographe, metteur en scène et performeur. Réalisateur de vidéos clips, de publicités, de courts métrages, et de plusieurs expositions multimédia ; Franco Bevione, ingénieur multimédia, directeur général du Virtual Reality Multimédia Park de Turin ; Georges-Albert Kisfaludi, ingénieur optique et multimédia, enseignant en art et nouvelles technologies, spécialiste en scénographie et art vivant. Fondateur de la société ATEA, basée à Nancy, spécialisée dans la conception et l'aménagement scénographique, la production multimédia et la réalisation audiovisuelle ; Claudio Papalia, président de la FERT (Filming with an European Regard in Turin), association qui a pour but d’aider la création audiovisuelle et cinématographique indépendante, relais du programme MEDIA à Turin et porteur d'un projet Interreg pour le développement des entreprises audiovisuelles, dans lequel se trouve un volet concernant l'intégration des nouvelles technologies dans les réalisations théâtrales ; et enfi Andréa Arghinenti, ingénieur et technicien aux studios Virtual Reality de Turin. Responsable pour la création de contenus 3D.

    Les actes du colloque sont disponibles en fichier pdf à télécharger ICI.

    En savoir plus sur le blog des Nouvelles Liaisons Covalentes 

  • Message de Raphaël

    Relais d'une information de La Réplique :
     
    Ce message fait suite à une première journée de travail organisée par Francis Boyes à l'Entrepont de Nice. Cette journée s'est concentrée sur une réflexion pratique autour de la thématique de la présence dans le jeu d'acteur. Cette journée a été organisée fin juin dernier. J'ai trouvé intéressant la démarche consistant à travailler même sans la présence d'un "maître".

    Je prends donc le relais de Francis pour le mois de septembre  pour organiser une journée de travail à l'Entrepont sur la même thématique. Je souhaiterais évidemment le maximum de participant.

    Donc les personnes intéressées doivent me faire parvenir leurs contraintes dès que possible à raphael.thiers@free.fr

    Voici en quelques lignes la façon de travailler que je propose : nous allons travailler sur un script simple dont nous aborderons la tension dramatique de façon concentrique de la plus grande liberté d'interprétation vers l'interprétation la plus précise en insistant sur la non - anticipation. Francis s'était appuyé sur des écrits dans l'esprit de l'Acteur Studio; je proposerais quant à moi des référence à "Etre acteur" de Michaël Chekhov. Attention, qu'il n'y ait pas de malentendu je ne suis en aucun cas un spécialiste de cette méthode et je ne joue ici que le rôle d'organisateur structurant la journée. L'intérêt de cette journée ne dépend que de l'intelligence et du dynamisme des participants (moi - compris); personne ne vient apporter la bonne parole !... J'ajoute que si cela est possible j'inviterai à cette séance de travail Sébastien Antoine, un très talentueux élève de l'ESRA avec lequel j'ai travaillé, intéressé quant à lui par la direction d'acteur.

    Raphaël Thiers

    Répliquant

    www.lareplique.com

     

  • KODAK Film Expérience

    Kodak France organise les 4, 5 et 6 octobre 2006 un atelier gratuit pour découvrir le S16mm. L'atelier se tiendra à Paris et il est ouvert aux producteurs, réalisateurs et vidéastes confirmés et qui développent des projets susceptibles d'être tournés en pellicule, pour leur permettre de se familiariser et d'être initiés aux spécificités et aux exigences des tournages S16mm. Chaque participant réalisera ses propres prises de vues à l'aide d'une caméra super 16 mm et sera encadré par deux chefs opérateurs américains et français. Pour participer, rien de plus simple:

    Télécharger le formulaire pdf : 95_reg.pdf
    ou demander le par téléphone au 01 40 01 46 15.

    Vous avez jusqu'au 15 septembre pour l'envoyer à l'adresse suivante:

    Kodak Cinéma et Télévision
    «Kodak Film Experience»
    26 rue Villiot
    75 012 Paris

    Le site de Kodak

  • Centre Images

    Le 1er mars, l'Atelier de Production Centre Val de Loire est devenu Centre Images, un établissement public de coopération culturelle. La nouvelle agence régionale du Centre pour le cinéma et l'audiovisuel ainsi créée articule sa politique autour des pôles suivants : création, diffusion, exploitation éducation et patrimoine. Nous savons, à Regard Indépendant, ce que nous devons au modéle proposé dès le début des années 90 par l'APCVL et aux précieux conseils de son directeur d'alors, Jean Raymond Garcia. Aujourd'hui dirigée par Emmanuel Porcher, Centre Image reste ce modéle et je profite de l'occasion pour vous informer de la parution du guide 2006 des soutiens à la production cinématographique et audiovisuelle. Un exemplaire est disponible auprès de notre président. Pour ceux qui n'en sont pas familiers, ce guide répertorie l'ensemble des dispositifs décentralisés (Régions, départements, villes) de soutien à la production, à la création et à l'écriture en France. A noter l'importance croissante des Conseils Généraux. Nous attendons le dispositif des alpes maritimes pour l'édition 2007.

    Le site de Centre Images