Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Web - Page 2

  • Libérez la musique... et le reste.

    Ca y est. L'instit de 28 ans poursuivi pour avoir utilisé les réseaux P2P a été lourdement condamné (15 000 € environ). Les majors du disque auraient voulu enfoncer le clou plus profond, mais elles ont marqué un point. Il est urgent de réagir contre cette nouvelle manifestation du tout répressif, de la loi du marché tout puissant et de la stigmatisation de l'échange, du partage et de la découverte en liberté.

    Les musiciens se sont réveillés (enfin !!) et le Nouvel Observateur a lancé une pétition en ligne [cliquez ici] dont les premeirs signataires sont Manu Chao, Bénabar, Yann Tiersen, M, Mickey 3D, Jean Louis Aubert, bref tout ce qui compte vraiment dans la musique française d'aujourd'hui (et je ne ferais pas de sarcasmes sur ceux qui n'y sont pas !). Tous pirates, en voici les premières lignes :

    "A l'heure où des dizaines d'internautes vont bientôt passer en jugement pour avoir téléchargé des fichiers musicaux sur des logiciels P2P, nous dénonçons cette politique répressive et disproportionnée, dont sont victimes quelques boucs émissaires. Comme huit millions de français, au moins, nous avons, nous aussi téléchargé un jour de la musique en ligne et sommes donc des délinquants en puissance. Nous demandons l'arrêt de ces poursuites absurdes. Nous proposons l'ouverture d'un large débat public, impliquant le gouvernement, tous les acteurs de l'industrie musicale, tous les artistes, afin de parvenir à une meilleure défense du droit d’auteur, mais aussi les consommateurs afin de trouver ensemble des réponses équitables et surtout adaptées à leur époque."


    A vous de vous faire une idée sur le problème. Les informations sont légion sur le net. En ce qui concerne le cinéma, je vous donne mon opinion sur mon blog personnel. Je vous donne également l'adresse de l'association des audionautes, dirigée par deux jeunes lycéens, qui est en pointe de ce combat : les audionautes

  • Le retour d'AS

    Tout le monde à la Coopérative se souvient d'Anne Sophie Salles et de son court métrage Madame Peloponnèse. Depuis quelques années, Anne Sophie est "montée à Paris" comme on dit par ici. Elle travaille actuellement d'arrache pied à son premier long métrage qui reprend les personnages du court. Comme c'est une jeune femme dans le vent elle nous fait partager ses aventures de créatrice dans un blog : Fondue enchaînée. Je vous invite à aller y faire un tour. Pour ceux qui veulent avoir des nouvelles et pour ceux qui sont curieux de faire connaissance.
    Bonjour chez vous !