Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Héliotrope - Page 2

  • La rentrée de l'Atelier d'initiation à l'écriture de scénario au CEDAC

    Le jeudi 13 octobre 2011, s'ouvrira la nouvelle saison de l'atelier l'atelier d'initiation à l'écriture de scénario de court métrage au CEDAC de Cimiez.

    Les associations Regard Indépendant et Héliotrope vous proposent de retrouver ou de découvrir cet atelier destiné à tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique par la découverte du monde du court métrage et l’initiation à l’écriture.

    Mis en place depuis 2004 il est structuré en deux axes :

    • Une partie pédagogique avec initiation pratique aux techniques de base de présentation et de rédaction d’un scénario de court métrage en s’appuyant sur des exemples concrets. Cette partie comprend aussi une découverte du monde du court métrage en France avec des projections de films.

    • Une partie pratique organisée autour d'exercices ludiques autour de l’écriture : rédaction de synopsis, initiation aux dialogues, analyses de films, travail à partir d'extraits où de thématiques...

    Il n'y a pas d'obligation à porter un projet de scénario, mais il est néanmoins recommandé de s'investir dans une histoire qui tienne à cœur. Il est plus facile d'échanger et de progresser avec ce genre de motivation. Le travail et le suivi des projets s'effectue à travers le blog de l'Atelier (http://latelier.hautetfort.com/). Une boutique en ligne est ouverte : la boutique du scénario et des scénaristes.

    L'atelier est animé tout au long de l'année par Amélie Masciotta, intervenante en milieu scolaire pour l’association Héliotrope. Le blog est animé par Vincent Jourdan, Président de l’association Regard Indépendant. Interviendront de façon ponctuelle Laurent Trémeau, Directeur de l’association Héliotrope et Xavier Ladjointe, réalisateur régional.

     

    La fréquence est mensuelle : le jeudi de 19 h 00 à 21 h 30 d’octobre à juin.

    Dates du premier trimestre :

    • Jeudi 13 octobre
    • Jeudi 24 novembre
    • Jeudi 15 décembre

    Tarifs :

    • 25 € La séance

    • 50 € Le trimestre

    • 120 € l'année

    Les inscriptions puis les règlements se font directement au CEDAC de Cimiez.

    49, avenue de la Marne

    06100 Nice

    04 93 53 85 95

     

    Pour en savoir plus contactez nos associations :

    Regard Indépendant : 06 23 07 83 52

    Héliotrope : 04 93 13 97 65

  • Programmation régionale - Partie 2

    Dimanche 21 octobre – 16h30 - Cinéma Mercury, 16 place Garibaldi – Nice

    Création régionale

     

    Une journée pas comme les autres film d'atelier de l'école René Cassin avec les intervenants de l'association Héliotrope – 2010 – 10 min. 57s.

    L'enfance croit ce qu'on lui raconte et ne le met pas en doute.

    Une journée.jpg

    A la place film d'atelier collège Jean-Henri Fabre avec les intervenants de l'association Héliotrope – 2010 – 6 min. 18s.

    Place Garibaldi.

    A la place.jpg

    Adieu et à bientôt de Coralie Prosper – Production ESRA Côte d'Azur – 2010 - Couleur – 14 min. 45s. - Avec Linda Terii, Denis Carcani et Kikann La Roy.

    Camille est découverte, dormant dans une grange, par Mathieu, un enfant autiste. Entre les deux personnages se noue une affection silencieuse au sein de laquelle les deux parviennent enfin à s'épanouir. Mais Mathieu, angoissé à l'idée du futur départ de sa nouvelle amie provoquera la rupture.

    Adieu et a bientot.jpg

    Portrait de famille de David Viellefon - Truquiste animation: Viviane Riberaigua - Musique: Rémi Buffin - Sound design: Pierre Brindjonc – Couleur – 2010 – 15 min. Avec : Chrystelle Carron, Claude Senan, Béatrice Senan et Lola Buffin

    Claude, 10 ans, vit dans une maison de campagne entouré de sa mère et de ses 2 soeurs. Ses peurs enfantines sont nourries d'une violence grandissante depuis qu'un intrus pénètre la cellule familiale.

    Prix du jury, prix Région Provence Alpes Côte d’Azur. Festival du court métrage de Nice.

    Portrait de famille affiche.jpg

    Note d'intention « Famille quand tu nous tiens ». La vision qu’un enfant peut avoir des rapports qu’entretiennent les membres de sa famille, entre eux, et, vis-à-vis de lui, est la base de la construction de sa personnalité. Souvent difficilement compréhensible par les parents, c’est dans l’univers sensible et fantastique de l’enfant, que je me propose d’emmener le public. Quand les mots manquent aux enfants, ils dessinent…. Grâce au procédé d’animation, inclus dans le film, les « gentils » dessins prennent une autre dimension. Nous pénétrons l’intimité de cet enfant, témoin et victime d’actes traumatisant. Évocation d’une période charnière dans la vie de l’enfant : le passage de la maison à l’école, est la possibilité d’exprimer une violence par des dessins qui sont en réalités des révélations.

    Le site de David Viellefon

    Le train de Viviane Riberaigua – France – expérimental – 2004 – 10 min.

    deux personnages sont dans le wagon d'un train et regardent le paysage qui défile. Et si le paysage n'était en fait qu'un décor ? Ils observent les jeux de reflets dans les vitres et les miroirs. Leur imaginaire divague.

    Le site de Viviane Riberaigua

    Second seuil de Loïc Nicoloff – Production Fred Premel et Loïc Nicoloff / Tita productions et Zoïc productions – France – 2010 – 19 min. - Scénario Loïc Nicoloff et Sébastien Nostalery – Image : Maurizio Tiella - Musique originale : Gilles Maugenest – Avec Frédéric Gony, Claire Perot, Sylvain Mouly, Laurent Kiefer, Mathilde Mandel et Nicolas Marié.

    N'acceptant pas de faire le deuil de sa vie passée, Pierre échoue dans un monde à la lisière du notre, talonné par un homme muet au sourire béat dont il ne parvient pas à se débarrasser.

    2ndSeuil-Photo1.jpg

    Le site de Loïc Nicoloff

  • Carte blanche à l’association Héliotrope

    Samedi 20 novembre - à minuit – Cinéma Mercury, 16 place Garibaldi – Nice

     (Durée : 1h28)

    Programme spécial « 10 ans d’un festival c’est trop court »

    Rétrospective de films « coup de cœur » de l’équipe d’Un festival c’est trop court, du plus récent au plus ancien. Ce programme fait suite à une première partie diffusée en avril dernier lors des 10 ans du festival.

    Une séance présentée par les 6 programmateurs (sous réserve de complète disponibilité).

    hélio 10 ans.jpg

    Le choix de Florian Schönerstedt (festival 2009)

    Orgesticulanismus Mathieu Labaye - Belgique / 2008 / Animation – expérimental / 9 min. 20 s.

    "C'est par le mouvement que l'on s'approprie de sa propre vie. Par la liberté d'aller et de venir, d'avoir des gestes d'amour, de colère, peu importe. Quand on est privé de mouvement comme je le suis, si on veut survivre, il faut ré-inventer le mouvement autrement." Benoît Labaye

    orgesticulanismus.jpg

    Le choix de Yowen Albizu-Devier (festival 2007)

    200000 Fantômes Jean-Gabriel Périot - France / 2007 / Documentaire expérimental / 10 min.

    Hiroshima 1914-2006

    « Une incontestable forme de beauté et de fascination se donne à lire dans 200 000 fantômes. Les images d’époques différentes sont imbriquées et incrustées les unes dans les autres, et nous convient ainsi à une curieuse ivresse des sens située entre destruction et reconstruction, entre entropie et renaissance ». Raphaël Bassan, Bref n°79, 2007

    200 000fantomes.jpg

    Le choix de Christelle Ciarimboli (festival 2006)

    Les poings serrés Franck Morand - France / 2006 / fiction / 33 min. - Avec : Pierre Louis-Calixte, Claudie Guillot, Fred Ulysse

    Un homme d’une quarantaine d’années, Henri, débarque dans une maison isolée en pleine montagne. Alerté par un médecin, Henri vient assister son père malade après des années d’absence.

    Poings.JPEG

    Le choix de Amélie Masciotta (festival 2006)

    Mirror mechanics de Siegfried A. Fruhauf - Autriche / 2003 / experimental / 8 min.

    Le film comme miroir et, par extension, le phénomène de l’identification font l’objet d’une condensation jusqu’à devenir l’essence même du cinéma. Mirror Mechanics parle du cinéma et des processus qu’il implique. Sans vouloir révéler de secret, il s’efforce, par une sorte de regard sur le regard, de faire apparaître en un événement captivant et visuellement gratifiant ce que nous faisons quand nous sommes au cinéma et ce qui peut être significatif en marge du film.

    Mirror.jpg

    Le choix de Laurent Trémeau (festival 2006)

    Du soleil en hiver de Samuel Collardey - France / 2005 / fiction / 17 min. - Avec Michel Collardey, Francis Pagnot

    Michel, éleveur en Franche-Comté, profite du calme de l'hiver pour passer du temps avec son jeune apprenti Francis. Une solide amitié va bientôt les lier.

    Soeil en hiver.jpg

    Le choix de Nicolas Herry (festival 2000)

    Millevaches expériences de Pierre Vinour - France / 2000 / fiction expérimentale / 10 min. - Avec Philippe Nahon

    La panique d'un homme de soixante ans en proie au doute. Sa fuite éperdue sur le plateau de Millevaches et l'expérience de son étrange métamorphose.

    Millavaches.jpg

  • Reprise de l'atelier au CEDAC le 21 octobre 2010

    La nouvelle saison de l'atelier va s'ouvrir. Les associations Regard Indépendant et Héliotrope vous proposent de retrouver ou de découvrir l'atelier d'initiation à l'écriture de scénario de court métrage mis en place depuis 2004 ans au CEDAC de Cimiez.

    Cet atelier est destiné à tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique par la découverte du monde du court métrage et l’initiation à l’écriture.

    Il est structuré en deux axes :

    Une Partie pédagogique avec initiation pratique aux techniques de base de présentation et de rédaction d’un scénario de court métrage en s’appuyant sur des exemples concrets. Cette partie comprend aussi une découverte du monde du court métrage en France avec des projections de films.

    Une partie pratique organisée autour d'exercices ludiques autour de l’écriture : rédaction de synopsis, initiation aux dialogues, analyses de films, travail à partir d'extraits où de thématiques...

    Il n'y a pas d'obligation à porter un projet de scénario, mais il est néanmoins recommandé de s'investir dans une histoire qui tienne à cœur. Il est plus facile d'échanger et de progresser avec ce genre de motivation. Le travail et le suivi des projets s'effectue à travers le blog de l'Atelier.

    Une boutique en ligne est ouverte : la boutique du scénario et des scénaristes

    L'atelier est animé tout au long de l'année par Amélie Masciotta, intervenante en milieu scolaire pour l’association Héliotrope. Le blog est animé par Vincent Jourdan, Président de l’association Regard Indépendant. Interviendront de façon ponctuelle Laurent Trémeau, Directeur de l’association Héliotrope et Xavier Ladjointe, réalisateur régional.

    De manière exceptionnelle, la première séance de cette saison sera animée par Vincent Jourdan et Xavier Ladjointe.

    La fréquence est mensuelle : le jeudi de 19 h 00 à 21 h 30 d’octobre à juin.

    Dates du premier trimestre :

    • Jeudi 21 octobre
    • Jeudi 18 novembre
    • jeudi 16 décembre

    Les inscriptions puis les règlements se font directement au CEDAC de Cimiez.

    49, avenue de la Marne

    06100 Nice

    04 93 53 85 95

    Pour en savoir plus : téléchargez le dépliant ou contactez nos associations :

    Regard Indépendant : 06 23 07 83 52

    Héliotrope : 04 93 13 97 65

  • Un festival c'est trop court

    Dix ans, cela se fête pour Un festival c'est trop court, la grande fête du court métrage à Nice organisée par nos amis de l'association Héliotrope. Dix années, un chiffre rond qui appelle un événement hors du commun, un temps de bilan, de réflexion sur le travail d'une décennie.

    Cette année, plus encore que les autres, Regard Indépendant se tiendra aux côtés d'Héliotrope pour enfoncer le clou de la création régionale :

    • Programmation avec la sélection des films composant les programmes Courts d'ici consacrés à la production régionale de courts métrages.

    • Participation à la journée professionnelle Nice Short meeting (en français dans le texte) du samedi 24 avril au MUSEAAV avec rencontre auteurs-producteurs, tables rondes et ateliers.

    • Soutiens à la programmation spéciale de Ma vie avec ATTAC 06 de notre ami Xavier Ladjointe le samedi 24 Avril au Théātre de la photographie et de l'image à 16h00.

    • Présentation, c'est une première, d'Aux ponchettes, le film d'Eric Quéméré le vendredi 23 avril à 16h00, bibliothèque Louis Nucéra dan le cadre du programme

    Ce ne sera, évidemment, que l'une des nombreuses facettes de cette semaine intense dont vous pouvez découvrir le programme intégral sur le site : http://www.nice-filmfest.com/2010/

     

    Courts d'ici 1

    Samedi 24 avril – 17h30

    Cinéma Mercury

    Des enfants dans les arbres de Bania Medjbar (France, 2009, fiction, 25’)
    La baie du renard de Grégoire Colin (France, 2009, fiction, 12’)
    L’ignorance invisible de Emilie Aussel (France, 2009, fiction, 21’)
    Nice de Maud Alpi (France, 2009, fiction, 25’)

     

    Courts d'ici 2

    Mercredi 21 avril – 18h00

    Auditorium du MAMAC

    Samedi 24 avril – 13h30

    Auditorium du MAMAC

    Park de Thierry Espasa (France, 2009, fiction, 14’)
    La vieille dame qui ne souriait plus de Guillaume Levil (France, 2009, fiction, 12’)
    Moussa de Sofiane Belmouden (France, 2009, fiction, 24’)
    Big game de Brigitte Bauer (France, 2009, documentaire expérimental, 5’)
    Corsicaland de Gérard Guerrieri (France, 2009, fiction, 14’)
    Stupéfiant de Christophe Lebon (France, 2009, fiction, 4’)
    Portrait de famille de David Viellefon (France, 2009, fiction, 15’)

     

    Courts d'ici 3

    Vendredi 23 avril – 18h00

    Auditorium du MAMAC

    Samedi 24 avril – 15h30

    Auditorium du MAMAC

    La señorita de Audrey Gini Ravel et Federico Escartin (France, 2009, fiction, 19’)
    Baby boom de Thierry Lorenzi (France, 2009, fiction, 8’)
    Entre chiens et loups de Marie Chenet (France, 2009, documentaire, 24’)
    L’arène de Chrystophe Pasquet (France, 2009, documentaire expérimental, 2’)
    Instinctif de Céline Tejero (France, 2009, fiction, 14’)
    Xeroderma Pigmentasum de Elise Bracconi et Arnaud Tabarly (France, 2009, fiction expérimentale, 11’)

     

    Dans la ville

    Vendredi 23 avril – 16h

    Bibliothèque Louis Nucéra

    Filmer la ville comme un espace de vie pour les hommes, du matin au coucher du soleil. Filmer la ville comme un prétexte pour revenir aux sources, et se plonger dans ses souvenirs. « Un film, c’est tout sauf du vrai » s’interroge le cinéaste d’Aux Ponchettes .

    Aux Ponchettes de Eric Quéméré (France, 2009, documentaire, 48’)
    « Aux Ponchettes » est le journal filmé d’un étudiant en cinéma qui se rend à Nice pour y chercher les décors de « La Baie des Anges », de Jacques Demy. C’est aussi pour lui l’occasion de renouer avec son histoire familiale.

    Variation(s) de Fabien Lamy-Chappuis (France, 2009, documentaire, 20’)
    Matinée. La Ville s’éveille. Elle s’éclaire pour accueillir les Hommes. Plus tard, la Ville bat au rythme des déambulations des Hommes. Quand la ville s’éteint, l’Homme apaisé s’emmure et ne laisse derrière lui que des traces. La nuit tombée, la Ville se lave de ces souvenirs.

     

    Ma vie avec ATTAC 06

    Samedi 24 avril – 16h

    Théâtre de la Photographie et de l’Image

    Un film de Xavier Ladjointe (France, 2009, documentaire, 1h24)

    J’étais venu faire les soldes à Nice parce que les soldes, c’est bien, c’est la consommation et la consommation, c’est des emplois…
    et je suis tombé sur ce défilé d’alter-mondialistes dans le cadre du Forum Social Mondial 2008. Je me suis approché et j’ai fait la connaissance de ce groupe ATTAC 06 (Association pour la Taxation des Transactions financières pour l’Aide aux Citoyennes et citoyens pour le 06)…
    Ce sera pour moi le point de départ d’une remise en question de l’idée que je me faisais de notre société.

     

    Nice Short Meeting

    MUSEAAV – samedi 24 avril

    Dans le cadre de la 10ème édition du festival du court métrage de Nice, Héliotrope , La Galette Production et Regard Indépendant organisent le 1er Nice Short Meeting, journée forum de rencontres autour de la production cinématographique en Région. Durant cette journée nous auront au programme ; tables rondes, ateliers, démonstrations, rencontres avec le public et entre professionnels de l’audiovisuel.

    Table Ronde : “la diffusion du court métrage, de Clermont-Ferrand… à Nice”.
    MUSEAAV 16H00 à 18H00


    Modérateur : Vincent Jourdan (Président de Regard Indépendant)

    Intervenants :
    Philippe Germain (Directeur de l’Agence du court métrage)
    Georges Bollon (Festival de Clermont-Ferrand)
    Christophe Chauville (Conseiller artistique – Festival de Brest)
    Marc Ripoll (Festival d’Aix-en-Provence)
    Christophe Liabeuf (La Caravane ensorcelée)
    Gaëlle Milbeau (Festival d’Aubagne)

    Dix années de festival pour Héliotrope à Nice, dix années qui correspondent à la première décennie du nouveau siècle. Comme tous les cinéphiles se sont livrés à l'exercice sur les longs métrages, l'occasion est belle de se pencher sur dix ans de diffusion du court-métrage. Le temps a semblé s'accélérer au rythme des évolutions du monde et des technologies. 2000 semble si loin.

    Tout au long des années 90, de grands festivals, d'ambitieuses associations, la multiplication des chaînes de télévision et l'émergence de politiques régionales en faveur de la création ont contribué à structurer le monde du court métrage. Des auteurs ont émergé aujourd'hui reconnus (Éric Zonca, Delphine Gleize, Stéphane Brizé, Pascale Ferran, Gérald Eustache-Mathieu, François Ozon, Marina Van, etc.). A travers tous ces films ont aussi émergé des acteurs et actrices, des producteurs et des techniciens. L'utilité du court métrage et le travail indispensable des structures qui en font la promotion est indiscutable.

    Pourtant, les années 2000 ont vu bien des bouleversements dont on ne mesure peut être pas bien encore l'importance : explosion d'Internet, évolution des politiques territoriales, apparition de nouveaux modes de diffusion et de nouveaux supports (le portable par exemple), remises en cause du statut des intermittents du spectacle puis menaces sur le bénévolat, volonté de professionnaliser les associations, voire de les contrôler, n'en jetons plus, il y en a trop.

    Le cinéma lui-même a beaucoup évolué, avec la mainmise des grosses productions sur les réseaux de diffusion, le désengagement des télévisions, les difficultés des cinémas « indépendants ». Quelle place reste-il encore pour le court métrage et quel avenir ? Quel sera son visage demain ?

    Pris dans le mouvement, nos structures continuent de rendre compte du dynamisme et de la variété de la création. Elle prend des visages de plus en plus divers comme en atteste par exemple l'essor des programmes Labo à Clermont-Ferrand ou l'émergence inédite de personnalités sur Internet qui posent de nouveaux défis (diffusion, modèle économique, marchés, conservation).

    La table ronde que nous vous proposons, avec quelques unes des personnalités les plus compétentes et sensibles en la matière n'a pas la prétention de répondre à ces question (qui le pourrait ?) mais de prendre deux heures pour y réfléchir et tenter de dégager un état des lieux et quelques pistes.

  • Les dix ans d'Un festival c'est trop court

    affiche-2010.jpg
    Cliquez sur l'affiche pour accéder à l'ensemble de la programmation et des informations

  • Atelier CEDAC : saison 2009-2010

    L'atelier d'initiation à l'écriture de scénario de court métrage reprend ses activités au CEDAC de Cimiez à partir du jeudi 15 octobre à 19h00.

    A tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique, les associations Regard Indépendant et l'association Héliotrope proposent un atelier de découverte du monde du court métrage et d’initiation à l’écriture de scénario de film court.

    Changement d'importance, il sera animé cette année par Amélie Masciotta, intervenante en milieu scolaire pour l’association Héliotrope.

    Vincent Jourdan, président de l’association Regard Indépendant, organisateur des Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice interviendra sur une thématique particulière et animera le blog, espace de travail et de suivi des projets : http://latelier.hautetfort.com/

    Interviendront également Laurent Trémeau, Directeur d'Héliotrope, Fréféric Daudier, producteur, et  Xavier Ladjointe, réalisateur.

    Pour plus de détails vous pouvez télécharger le document de présentation ou contacter :

    Association Héliotrope

    Tel. + 33 (0)4 93 13 97 65

    Regard Indépendant

    Portable : 06 23 07 83 52

     

    Fréquence : 1 fois par mois : le jeudi de 19 h à 21 h 30 de septembre à juin

    Dates du premier trimestre :

    15 octobre

    12 novembre

    17 décembre

     

    Effectif : 15 participants maximum

    Inscription : C.E.D.A.C. de CIMIEZ

    49 avenue de la Marne

    06100 NICE

    04.93.53.85.95

  • 15 avril : journée régionale : Courts d'ici

    Dans le cadre d'Un Festival c'est trop court - 9ème édition, Regard Indépendant participe à la journée régionale du mecredi 15 avril qui se composera des évènements suivants :

    • 2 programmes de films réalisés et produits dans la région (Courts d’ici 2 et 3)

    • Présentation des collections Ciné Tracts (Marseille) et Imsomnie (Nice)

    • Présentation de films aidés par les fonds d’aide régionaux – CG 06 et Région PACA (Courts d’ici 1)

    Diffusion des films en présence des réalisateurs

    • Rencontre autour de la production et la diffusion du court métrage (16h – entrée libre)

    « Des dispositifs originaux pour le soutien de la création cinématographique régionale : Initiatives de formation, de réalisation et d'ateliers. Propositions pour un dispositif coordonné. »

    A partir de 14h00 dans l'auditorium du MAMAC

    La confection de la programmation régionale pour cette neuvième édition d'Un Festival c'est trop court a été un grand plaisir. Avec plus de cinquante oeuvres proposées par des auteurs venus des quatre coins de la région, c'est le plus grand nombre de films que nous ayons eu à visionner depuis la création de cette fenêtre de diffusion. Le signe d'une vitalité de la production qu'elle soit professionnelle, associative ou indépendante. Un signe encourageant qui se double d'une grande qualité dans la majorité des oeuvres présentées. Du coup, Héliotrope et Regard Indépendant ont décidé d'accorder une part plus large à cette production qui nous est chère avec trois programmes.

    Les deux premiers vous proposeront d'explorer les univers fort divers des créateurs régionaux avec courts métrages de fiction et documentaires. Vous passerez ainsi des dunes oniriques de Le tonneau des danaïdes à la campagne ensoleillée de Les cerisiers, des souvenirs de guerre et de famille de Obstruction brusque d'un vaisseau par un corps étranger au parcours étonnant du boxeur de Dato. Ces programmes traduisent notre enthousiasme à soutenir les démarches de création originales, à suivre des auteurs que nous avons toujours plaisir à recevoir comme Denis Cartet ou Catherine Savy, et à repérer de nouveaux talents comme Alizé Sambain issue de l'ESRA Côte d'Azur.

    Le troisième programme mettra l'accent sur des démarches originales de production en proposant deux collections de films éloignées de formes mais proches d'esprit. Insomnie est une collection de films super8 réalisés selon la technique du tourné-monté. Une seule pellicule pour trois minutes de cinéma sans filets. Initiative de Regard Indépendant avec le concours du RADAR Normandie basé à Caen, la collection regroupe 14 films d'auteurs confirmés comme de débutants. Nous vous proposerons une sélection de cinq d'entre eux. La série Ciné-tracts est une collection en 16mm noir et blanc initiée par Labo d'Images qui s'est fixée pour but de « questionner la société et nos idéologies en matière d’écologie». Mais foin du didactisme, il s'agit d'abord d'oeuvres poétiques qui revendiquent un savoir faire artisanal avec notamment le développement des négatifs et des copies par le réalisateur et un travail sur une table de montage classique. Documentaire sur l'ile d'Alucardi (là où Nanni Moretti tourna l'un des épisodes de son Caro Diario), animation expérimentale, fable sociale, comédie, séance de lecture avec Françoise Lebrun, essai proche du théâtre, fantaisie burlesque qui appelle à l'aventure, le résultat est à la hauteur de l'ambition. Six films de la collection vous seront présentés.

    Et, comme chaque année, une table ronde sur les problématiques qui nous sont chères permettra de faire avancer la réflexion sur le soutien à cette création régionale.

    Vincent Jourdan

    Président

    Pour Regard Indépendant

  • 14-19 avril - Un festival c'est trop court

    Un festival c'est trop court favorise la découverte d'oeuvres de jeunes créateurs européens en présentant une quarantaine de courts métrages dans le cadre d'une Compétition Européenne. Chaque année, le festival met un pays européen à l'honneur à travers un vaste panorama : retour dans le sud avec le Portugal en 2009.

    affiche2009.jpg

    Le festival donne rendez-vous au public pour venir choisir son « Grand Prix 2009 » parmi la sélection officielle, mais aussi parmi les nombreux programmes thématiques (Séances scolaires, films tournés en région, Nouvelles Images, clips...) : soit près de 170 films répartis en une vingtaine de programmes.

    L'Europe reste au coeur des thématiques chères au festival (Compétition européenne, autour d'une vingtaine de nationalités représentées, cinématographie d'un pays à l'honneur), l'association Héliotrope accueille depuis novembre 2008, une étudiante polonaise dans le cadre du Service Volontaire Européen.

    Méditerranée
    L'Europe mais aussi la méditerranée représentée cette année par le Portugal. Une invitation au voyage en quelques 40 films en collaboration avec l'INSTITUT CAMOES, L'ESPACE DE COMMUNICATION LUSOPHONE et avec le soutien de l'Ambassade du Portugal.

    Cinéma !
    Cela dure moins d'une heure, et alors ?! Le court métrage, c'est du cinéma ! Un acte cinématographique libéré de toute contrainte commerciale. Cinéma de l'intime plus que de l'exploit, de l'audace plus que de l'académisme.

    Interdisciplinarité
    Un festival c'est trop court reste curieux et alternatif : l'édition 2009 ouvre plusieurs portes à la musique, le théâtre, la littérature et la photographie.

    Transmission
    Le jeune public est invité à participer aux séances scolaires : une participation active au festival puisque certains élèves (5ème du collège Mistral - Nice) qui participent à un atelier de programmation, devront présenter une sélection de films et animer une séance critique.

    Réflexion
    Le festival invite tous les professionnels à venir échanger avec les auteurs et spécialistes lors des ateliers et rencontres. Un espace professionnel qui s'étoffe considérablement cette année.

    Création & émotion

    Un ciné concert d'IN EXTENSO sur le premier film de MANOEL DE OLIVEIRA (Douro), dans le cadre d'une soirée d'ouverture exceptionnelle ponctuée par un émouvant roman musical, FRERE ANIMAL.

     

    Lieux

    Cinéma Rialto, 4 rue de Rivoli - Nice

    Mamac, Promenade des Arts - Nice

    Tarifs

    Séance : 5 € (plein tarif), 4 € (tarif réduit)

    Scolaires : 2,50 €

    PASS Festival : 20 € (plein tarif), 15 € (tarif étudiant)

    PASS en prévente : 15 € (plein tarif), 10 € (tarif étudiant)

    Association Héliotrope - 10 bis rue Penchienatti, 06 000 Nice

    04.93.13.97.65 - contact@nice-filmfest.com

    Site web : http://www.nice-filmfest.com

  • Un festival, c'est trop court - Table ronde

    Rencontre professionnelle

    Samedi 5 avril à 14h30

    Théâtre de la Photographie et de l’Image de Nice

    Entrée Libre


    Comment les festivals aident les jeunes réalisateurs ?

    Animée par Vincent Jourdan

    Regard Indépendant

     

    Depuis une trentaine d'années, dans le petit monde du court métrage français, les festivals se sont imposés comme acteurs incontournables. Aujourd'hui, ils maillent l'ensemble du territoire national et assurent l'essentiel de la diffusion en salle des formes courtes et formats atypiques. C'est à travers les festivals que les auteurs peuvent rencontrer un public pour la première fois et leurs oeuvres se construire une carrière. Mais les équipes de passionnés qui organisent ces évènements ponctuels ne se limitent pas toujours à cet aspect de la diffusion. A travers les rencontres avec les réalisateurs, producteurs, techniciens et acteurs, elles ont cherché petit à petit à soutenir la création même, la formation, l'éducation et la préservation. Par la suite, à partir des années 90, certaines collectivités territoriales se sont appuyées sur les festivals pour la mise en oeuvre et le relais de leurs politiques. Avec plus ou moins de bonheur.

    Ces initiatives en direction de la création ont pris plusieurs visages : A travers les compétitions, il y les dotations financières ou en natures qui permettent d'aider le film suivant. Il y a les différentes formes de mise en réseau et les marchés (Aix en Provence, Clermont Ferrand) qui organisent des possibilité de vente des films. Il y a les concours et dispositifs originaux autour de la réalisation (Marathon du court, SIRAR, Ateliers Courts) et du scénario (Angers, Aubagne)qui stimulent la création.

    Acteurs engagés, les festivals représentent une sorte de laboratoire de recherche et développement qui donne corps à cette exception culturelle tant vantée. Mais là où certains font de beaux discours, les festivals agissent. Aujourd'hui que les redéploiements des crédits de l'état menacent l'existence même de certains d'entre eux, il nous a semblé opportun de rappeler de quelles façons les festivals s'engagent pour les créateurs. Comment ils inventent des dispositifs originaux et les mènent à bien à force d'énergie et de passion. Comment ils restent pourtant dans les coulisses, se plaisant à voir sur leurs écrans le fruit de leurs patients efforts.

    Nous évoquerons donc les différents aspects de ces rapports entre festivals et réalisateurs jeunes et moins jeunes, avec nos invités.

     

    Fred Premel (Tita production - Festival de la Ciotat)

    Charlotte Le Bos-Schneegans (Chargée de mission cinéma et audiovisuel - Direction de la Culture et du Patrimoine - Région Provence-Alpes-Côte d'Azur)

    Fabrice Marquat (Chargé de programmation - Agence du Court Métrage)

    Chrystophe Pasquet (Festival Aix en Provence)

    Daniel Rocchia (BTS audiovisuel de Cannes - Rencontres Cinématographiques de Cannes)

    Un réalisateur de la sélection à confirmer

     

    Nice, 1-6 avril 2008

    www.nice-filmfest.com

  • Un festival, c'est trop court - Courts d'ici

    Mercredi 2 avril à 20h30
    Dimanche 6 avril à 16h


    Théâtre de la Photographie et de l'Image

    22 bd Dubouchage

    Nice

     

    L'association Regard Indépendant est heureuse de répondre une nouvelle fois à l'invitation d'Héliotrope en participant au volet régional de la huitième édition d'Un Festival c'est trop court. Heureuse et solidaire car nous savons quelles difficultés sont celle de l'équipe du festival, difficultés partagées par l'ensemble des acteurs de la culture de notre pays. Aujourd'hui que de pures considérations financières remettent en cause un travail essentiel autour de la création émergente et de sa diffusion, il faut répéter sans relâche que les festivals comme celui de Nice, partout en France, permettent d'apporter au public les images et les films des grands noms de demain. L'exception culturelle ne saurait se contenter de ce qui est établi, de ce « qui marche », mais doit veiller comme le lait sur le feu sur la jeune création, les recherches, les essais, les formes originales et les espaces trop rares qui les diffusent. Elles sont l'avenir.

    On aura beaucoup parlé à Nice et en Région Provence Alpes Côte d'Azur de l'importance du cinéma ces derniers mois. C'était un temps d'élections. Au niveau régional, il est important de voir quelle réalité cela recouvre. Ce ne sont pas seulement quelques productions de prestige, quelque soit leur intérêt économique, mais un vaste monde de créateurs, d'acteurs, de techniciens, de rêveurs, de conteurs d'histoires qui de Marseille à Nice en passant par Toulon, travaillent sans relâche pour une passion commune aux formes multiples. Ce sont ces formes que nous vous proposons de découvrir à travers le programme régional. Mais avec Héliotrope, nous cherchons depuis des années à stimuler cette création. En collaboration avec le collectif de comédiens La Réplique, nous avons mis en place un dispositif d'Ateliers Courts, « Films d'auteurs, films d'acteurs » qui ont donné en 2007, à notre grande fierté, naissance à trois courts métrages qui vous seront proposés lors d'une séance spéciale.

    Enfin, le sujet étant d'une brûlante actualité, nous vous invitons à une table ronde autour de l'importance de l'implication des festivals de court métrage dans le soutien aux réalisateurs. Nous vous y espérons nombreux car il y a tant de choses à dire.

     

    Sélection de courts métrages réalisés et produits en région P.A.C.A en partenariat avec l’association Regard Indépendant, présenté par Vincent Jourdan, président. Durée : 1h31

     

    RESF : un réseau de résistance de Agathe Dreyfus, Christine Gabory, Ivora Cusack
    2007 I documentaire I 8‘

    Conseils d'orientation de Clément Inglesakis
    2007 I fiction I 18 ‘

    Dire avec les yeux de Jean-Paul Noguès
    2007 I expérimental I 6‘

    Petite feuille de Claire Allanic
    2007 I fiction I 5 ‘

    Yendin de Yann Marquis
    2007 I expérimental I 12 ‘

    Boxing club de Simone Simon, Eric Antolinos
    2007 I documentaire I 13’

    Demeure le corps de Philippe Rahmy
    2007 I expérimental I 12‘

    Ne pas effacer de Sébastien Antoine
    2007 I fiction I 17‘

    309596538.JPG

    Nice, 1-6 avril 2008

    www.nice-filmfest.com

  • Un festival, c'est trop court

    Du 1er au 6 avril 2008, nos amis d'Héliotrope organisent la 8e édition d'Un festival, c'est trop court. Une semaine de courts métrages français et européens, de rencontres, de compétition impitoyable, de hollandais, de musique et de fête. Regard Indépendant s'y associe de nouveau à travers une programmation régionale et l'animation de la table ronde du samedi. Nous vous espérons nombreux pour cet évènement majeur de la culture niçoise. Tous les détails sur leur site en cliquant sur la belle affiche.
     
    49947697.jpg

  • Rentrée de l'atelier de scénario le 11 octobre

    C'est la rentrée pour les apprentis scénaristes ! REGARDindépendant en association avec Héliotrope vous propose de retrouver ou de découvrir l'atelier d'initiation à l'écriture de scénario de court métrage mis en place depuis quatre ans au CEDAC de Cimiez.

    Cet atelier est destiné à tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique par la découverte du monde du court métrage et l’initiation à l’écriture. Il est structuré en deux axes :

    Une Partie pédagogique avec initiation pratique aux techniques de base de présentation et de rédaction d’un scénario de court métrage en s’appuyant sur des exemples concrets. Cette partie comprend aussi une découverte du monde du court métrage en France avec des projections de films.

    Une partie pratique organisée autour d'exercices ludiques autour de l’écriture : rédaction de synopsis, initiation aux dialogues, analyses de films, travail à partir d'extraits où de thématiques...

    Cette année, nous renouvelons l'expérience tentée l'an dernier : il n'y a pas d'obligation à porter un projet de scénario, mais les stagiaires travaillent sur une thématique qui sera dévoilée lors de la première session. Le travail et le suivi des projets s'effectue à travers le blog de l'Atelier.

    Une boutique en ligne a été ouverte : la boutique du scénario et des scénaristes

    L'atelier sera animé par Vincent JOURDAN, Président de l’association REGARD Indépendant et Amélie masciotta, intervenante en milieu scolaire pour l’association Héliotrope. La fréquence en sera mensuelle : le jeudi de 19 h 00 à 21 h 30 d’octobre à juin.

    Dates du premier trimestre :

    11 octobre

    15 novembre

    13 décembre

    Les inscriptions puis les règlements se font directement au CEDAC de Cimiez.

    49, avenue de la Marne

    06100 Nice

    04 93 53 85 95

    Pour en savoir plus : téléchargez le dépliant ou contactez nos associations :

    REGARDindépendant : 06 23 07 83 52

    Héliotrope : 04 93 13 97 65

     

  • Un festival c'est trop court 2007 : compte rendu

    Quelques mots pour saluer le prix attribué à notre amie Catherine Savy pour son nouveau film : Vague Amère et vous signaler qu'un compte rendu ainsi que le palmarès complet de la manifestation est en ligne sur les Nouvelles Liaisons Covalentes. Félicitations à Laurent et toute l'équipe d'Héliotrope.