Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Regard Independant - Page 16

  • Partenaire à Barcelone

    Cette année, dans le cadre de la collection super 8 "Oui", Regard Indépendant travaille en collaboration avec une asociation de Catalogne qui ous a envoyé (en français s'il vous plaît) ce petit texte de présentation :

    L’Alternativa Festival de Cinema Independent de Barcelona fêtera ses 18 ans cette année. C'est un âge intéressant, aussi bien pour un adolescent que pour un festival de cinéma... Plein de choses ont été accomplies, il en reste encore beaucoup à faire, et l'énergie est débordante. Nous avons créé une plateforme nécessaire à Barcelone afin de pouvoir montrer  un cinéma d'art et d'essai pour soutenir ainsi une communauté pleine de vie, mais sous-représentée, en marge de l'industrie.

    Nous projetons plus de 200 films venus du monde entier chaque année, la plupart du temps inédits en Espagne, et nous travaillons sur toute l'année afin que les films qui passent par le festival soient projetés dans d'autres lieux. Les programmes que nous élaborons ont voyagé en Argentine, au Chili, en Colombie, en France, en Allemagne, en Italie, au Portugal, au Mexique, dans le reste de l'Espagne et aux États-Unis.

    Le site Web: http://alternativa.cccb.org

    Le festival se tiendra cette année du 11 au 19 novembre.

  • Journal permanent du super 8 - épisode 6

    Tout d'abord, un grand merci à l'association de Pise le Cineclub FEDIC "Corte Tripoli Cinematografica" et son responsable Roberto Merlino qui a diffusé un programme de nos super 8 le jeudi 21 juillet en invitant notre amie Nathalie. Espérons que nous pourrons entamer un partenariat régulier et accueillir à notre tour leurs courts-métrages.

    Pour ce qui est de la nouvelle collection, Jérôme, Luc, Charbel et Guillaume ont achevé leurs œuvres et elles sont sur le point d'être envoyées en développement en Allemagne.

    Plusieurs tournages sont prévus pour les semaines à venir :

    Timothée a prévu de tourner du 3 au 10 Août sur Coursegoules (06140)
    Philippe a prévu son tournage le 31 juillet et le 14 août
    Liza a prévu les deux dimanche 7 et 14 août.

    Tous les trois ont besoin d'un coup de main, en particulier d'un cadreur, c'est à dire quelqu'un qui sache utiliser les caméras super 8 et éventuellement gérer les problèmes d'éclairage et d'exposition. Mais ils ont aussi besoin d'assistants, de petits rôles et de figuration. Si vous êtes intéressés, contactez mi directement via le mail de l'association et je vous transfère aux intéressés.

    super 8

    Côté matériel, nous avons eu quelques soucis avec deux caméras, mais celle de l'association est pleinement opérationnelle. Je viens de renforcer notre parc d'un jolie petite Bauer D2A super dont j'ai testé le moteur, le zoom électrique, l'objectif et la cellule. Elle est à disposition.

    Et pour terminer, nos amis du RADAR Normandie se sont finalement engagés sur plusieurs films, il y aura donc du beau monde en novembre pour découvrir la nouvelle série super 8.

  • Changement d'adresse

    C'est officiel, Regard Indépendant est désormais domiciliée à l'adresse suivante :

    Regard Indépendant

    C/O Maison des associations Nice Centre

    3 bis rue Guigonis

    06300 Nice

    Merci de mettre à jour vos carnets d'adresse.

  • Soirée hommage à Jean Rollin le 18 juin au Mercury

    cinéma, Jean Rollin

    Les associations Regard Indépendant et Les Méduses vous proposent une soirée en hommage au réalisateur Jean Rollin, récemment disparu, le samedi 18 juin au cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice. Au programme, deux séances :

    • 19h30 : Le masque de la Méduse (2010 – 75 minutes) son ultime long métrage inédit.

    • 21h30 : La rose de fer (1973 – 76 minutes) l'une de ses œuvres les plus envoûtantes.

    Jean Rollin, disparu en décembre dernier, restera l'un des maîtres français du fantastique et de l'érotisme. Contre vent et marées, en marge le plus souvent des circuits traditionnels, il aura creusé sa veine personnelle d'un cinéma onirique, poétique, peuplé de femmes superbes, vampires et mortes vivantes aux voiles diaphanes, de châteaux plongés dans la brume et de cimetières romantiques.

    Jean Rollin aura arpenté les territoires du rêve et du cauchemar, au-delà du rideau des choses matérielles, traversant les horloges et les cercueils, traversant le temps, se faisant pour notre plus grand plaisir le guide de ces contrées inconnues et familières.

    Après avoir reçu en janvier 2010 le réalisateur, nous avons souhaité lui rendre hommage avec la projection de ce qui restera son dernier film, inédit, variation moderne sur le thème antique du mythe de la Méduse. Le film a été très peu diffusé, destiné à accompagner le premier volume des écrits complets du réalisateur. Nous remercions ici la productrice Anaïs Bertrand d'Insolence Productions qui a permit cette première.

    Suivra la projection de l'un de ses films les plus emblématiques, La rose de fer réalisé en 1973. Réunissant la belle Françoise Pascal et le jeune Hugues Quester (sous le pseudonyme de Pierre Dupont), le film s'inspire à la fois d'un poème de Tristan Corbière et de l'univers baudelairien. On y retrouve la quintessence de l'univers de Jean Rollin, traversé de visions surréalistes : cimetière où errent les jeunes amants, locomotive à vapeur, présence diffuse de la mort, plage de Dieppe battue par les vagues.

    Projections versions numériques

    Tarif unique : 5 € la séance. Billetterie Mercury

    Renseignements : 06 23 07 83 52

    cinéma,jean rollin

    Le masque de la Méduse (France – 2010 – 75 minutes – Vidéo - couleurs)

    Réalisation et scénario de Jean Rollin - Image de Benoit Torti - Musique de Philippe D'Aram - Montage de Janette Kronegger – Production de Anaïs Bertrand - Insolence productions.

    Avec : Simone Rollin, Jean-Pierre Bouyxou, Juliette Moreau, Bernard Charnacé,  Marlène Delcambre, Sabine Lenoël, Delphine Montoban, Agnès Pierron, Gabrielle Rollin, Jean Rollin.

    Méduse a perdu la mémoire, victime d’un sort que lui a jeté sa sœur Euryale. Elle erre dans des lieux dont elle se souvient par bribes et finit par arriver au Théâtre du Grand Guignol, où se cachent Euryale devenue aveugle et Sthéno, la plus jeune des trois gorgones, réduite à l’état animal. Le gardien du Théâtre et le collectionneur vont assister au dernier combat des deux sœurs. Sthéno, seule survivante, recouvre la parole et s’installe dans les sous sols du Cimetière du Père Lachaise. Mais elle s’ennuie et se prend d’amitié pour Cornelius, une jeune promeneuse. "Le masque de la Méduse" est une variation moderne sur le thème antique du mythe de la Méduse.

    cinéma,jean rollin

    La rose de fer (France – 1973 – 76 minutes – 35 mm – couleurs – projection numérique)

    Réalisation et scénario de Jean Rollin - Dialogues de Maurice Lemaître - Photographie de Jean-Jacques Renon - Musique de Pierre Raph - Montage de Michel Patient.

    Avec : Françoise Pascal, Hugues Quester (Pierre Dupont), Natalie Perrey, Michel Delesalle, Mireille Dargent ("Dily D'Argent"), Jean Rollin.

    Deux jeunes gens se rencontrent au cours d'une noce en province, et se donnent rendez-vous le dimanche suivant pour un pique-nique. A la fin de leur promenade, ils entrent dans un gigantesque cimetière, désert à cette heure. Trouvant un caveau abandonné, ils y descendent et font l'amour. Quand ils ressortent, la nuit est tombée, le cimetière est maintenant menaçant et peuplé d'ombres terrifiantes...

    Photographies : Insolence production et Hattori Hanzo

  • Mobilisation départementale pour les cinéastes iraniens

     Mai 2011 : La mobilisation pour Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof s’étend au département.

    (Communiqué Cinéma Sans Frontières)

    panahi-iran.jpg

    Conformément à leur engagement, les associations cinéphiliques locales réunies en Collectif de soutien et de solidarité à Jafar Panahi et Mohamad Rasoulof étendent leur action à l’ensemble du département 06.

    Plusieurs lieux de diffusions et associations culturelles liées nous ont ainsi rejoints. Six nouveaux lieux pour neuf séances :

    • Dimanche 1er mai 17 h 30 : Hors jeu (Panahi) avec Cinéactions - salle Juliette Gréco, Carros.
    • Lundi 2 mai 17 h 30 et 21h : Le Cercle (Panahi) avec Culture et cinéma - La Coupole, La Gaude.
    • Mardi 3 mai 18 h : La Vie sur l’eau (Rasoulof) avec Culture et Cinéma - cinéma Casino, Vence.
      21 H : Hors Jeu (Panahi) idem.
    • Jeudi 5 mai 20H 30 : Hors jeu (Panahi) avec Lumière des Toiles - La Strada, Mouans Sartoux.
    • Dimanche 8 -18 H : La Vie sur l’eau (Rasoulof) avec Les Visiteurs du Soir, Valbonne.
    • Lundi 9 mai- 20h30 : Hors jeu (Panahi) avec Les Visiteurs du Soir, Valbonne.
    • Lundi 9 mai - 21 h : Le Cercle (Panahi) lors de la soirée de présentation de Cannes Cinéphiles- Théâtre La Licorne, Cannes.

    Plusieurs associations cinéphiliques niçoises et Amnesty International ont organisé les 7, 8 et 9 janvier au cinéma Mercury à Nice, des journées de soutien aux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof et une soirée au Rialto le 7 avril autour du film de Raffi Pitts The hunter.
    Les deux réalisateurs ont été condamnés par la justice de leur pays à six ans d’emprisonnement, Jafar Panahi se voyant de plus interdit de tournage, de voyage à l’étranger et d’interviews pour une période de vingt ans, autrement dit pour le restant de sa vie professionnelle.
    Le chef d’accusation – « participation à des rassemblements et propagande contre le régime » - ne tient évidemment pas la route et ne fait que renforcer l’absurdité et l’inanité du jugement.
    A travers ces deux cinéastes, c’est toute la liberté artistique du cinéma iranien qui est aujourd’hui, plus que jamais, menacée de disparaître. Le milieu du cinéma international a aussitôt réagi en exigeant la libération immédiate et inconditionnelle des deux cinéastes qui sont actuellement à leur diomicile en attente du résultat de l’appel du jugement.

    Cinéma sans Frontières – Regard Indépendant – ADN – Héliotrope - Polychromes – Amnesty International – Les Ouvreurs – Espace Communication Lusophone – Les Méduses - Culture et Cinéma - Les Visiteurs du Soir - Cinéactions - Lumière des Toiles - Cannes Cinéphiles.

  • Journal permanent du super 8 - épisode 5

    Les films de la collection "La première fois" ont été soumis au Short Film Corner, l'espace dédié au court-métrage par le Festival de Cannes qui se tiendra, rappelons-le, du 11 au 22 mai 2011. Certains films ont d'ores et déjà été acceptés par leur comité de sélection vous pouvez retrouver leur fiche en cliquant sur les liens ci-dessous :

    JsDream.6 de Feyyaz

    Premiers plans de Vincent Jourdan

    Koraline I + II de Marcel Belledin et Tina Von Traben

    Il était un petit navire de Antoine Banni

    Regardez le ciel ! De Sand et Balloum

    Bon anniversaire petit Jean de Cédric Coppola  

    L'an dernier, la présence des films de la collection 2009 a permis quelques beaux contacts. C'est particulièrement vrai pour le film Cauchemar à l'amour et à la folie de Philippe Frey qui a été sélectionné cette année pour le festival Fantaspoa qui se tiendra du 1er au 17 juillet à Porto Alegre, au Brésil. Bravo, Philippe !

    Fantaspoa est un festival de films fantastique. Ce sera sa cinquième édition. Ils recevront cette année le réalisateur italien Lamberto Bava, fils de son père Mario. Vous pouvez visiter leur site ICI.

    La collection 2011 est lancée sur la thématique "Oui". Après la journée de formation du samedi 19 mars, plusieurs réalisateurs et réalisatrices se sont lancés : Guillaume Levil, Jérôme Panaget, Antoine Banni, Luc Bonnifay, Timothée Roche, Charbel Kamel, Alexis Ghnassia, Philippe Frey et Stéphanie Thiesson. D'autres encore devraient rejoindre cette liste bien fournie.

    Nos amis allemands sont également de l'aventure, Marcel Belledin, Tina Von Traben, Feyyaz et un réalisateur supplémentaire.

    Grâce à l'activisime d'Andrea, nous dévelopons en outre, cette année un partenariat avec l'Espagne, via Patricia Sánchez Mora du Festival de Cinema Independent de Barcelona, l'Alternativa.

    Trois réalisateurs se sont engagés :

    http://www.dailymotion.com/laboratorium (Collectif Laboratorium)

    http://www.dailymotion.com/galotobias (Galo Tobías)

    http://www.dailymotion.com/Genografix (Ferran Capo Gomez)

  • "The hunter" au Rialto en soutien aux cinéastes iraniens le 7 avril

    jafar panahi,mohammad rasoulof

    Soutien aux deux cinéastes iraniens au Rialto le 7 avril


    Les neuf associations niçoises mobilisées en soutien aux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof, condamnés à 6 ans de prison par la justice de leur pays pour « participation à des rassemblements et propagande contre le régime » et interdits de tourner pendant vingt ans, poursuivent leur action après le succès du week-end des 7-8 et 9 janvier au cinéma Mercury.

    Le cinéma Rialto et les associations cinéphiliques de Nice : AdN, Cinéma sans frontières, Amnesty International, Espace communication Lusophone, Héliotrope, Regard indépendant, Les Ouvreurs, Polychrome et Les Méduses, vous proposent une nouvelle séance en soutien aux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rousalof emprisonnés en Iran. The Hunter du cinéaste Raffi Pitts sera diffusé le Jeudi 7 avril 2011 à 20h30. La séance sera suivie d'un débat avec le public animé par Térésa (ADN) et Philippe (CSF).

    The hunter, de Raffi Pitts (Iran, 2010)
    Sélection officielle Festival de Berlin
    Téhéran, 2009. Ali, récemment libéré de prison est veilleur de nuit dans une usine. Il vit à contretemps de sa femme et de sa fille. Lorsqu’elles disparaissent dans les émeutes qui secouent la ville, Ali devient le chasseur, poursuivant froidement de sa haine un ennemi insaisissable, caché au cœur des villes aussi bien qu’en lui-même.


    Contact :

    ADN - Association pour la démocratie à Nice

    http://www.adn-nice.org

    adn@adn-nice.org

    06.03.51.28.32 - 04.93.13.49.78


    Philippe Serve, Président de CSF

    pserve@club-internet.fr

    04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15

    Cinéma Rialto
    4 rue de Rivoli-Nice
    Tarifs habituels : 6€ réduit et 7,50 € plein

  • Memory Lane au Mercury le 25 mars !

    Vendredi 25 mars 2011 à 20h30, Cinéma sans frontières propose Memory Lane, le premier film de Mikhaël Hers suivi d'un débat animé par Josiane Scoleri au cinéma Mercury (16 Place Garibaldi - Nice).

    Memory lane.jpg

    « Mikhaël Hers est le plus grand cinéaste français de demain. »

    Luc Moullet

     « Voilà, il faut voir Memory Lane, il faut voir les bretelles de la robe d'été de Christelle, la façon dont Rapahël se tient, terrorisé d'angoisse quand il doit garder la fillette, la marche à l'aurore sur les rails, Céline et Muriel partager une cigarette sur le canapé familial, les yeux pétillants de Marie Rivière et le soleil dans les marronniers. »

    Sur Inisfree

     « [...] mais il y a quelque chose d’un peu narusien dans son film, expliquant les mêmes commentaires que jadis à propos de Naruse: c’est modeste, discret, en demi-teinte... Sauf que ça doit être pensé positivement et non comme une limitation à l'éloge. Surtout quand on sait que c'est justement par la modulation et le non-dit (autrement plus fécond que le sur-texte à la Desplechin) que l'on peut saisir au mieux la douloureuse sensation du temps, de celui qui, comme ici, vous file entre les doigts... » 

    Sur  Baloonatic

     « Une justesse d’émotion, sans aucune sensiblerie, rythmée par les sonorités mélodieuses de David Sztanke et de son groupe Tahiti Boy and The Palmtree Family. Les musiques minimalistes qui accompagnent, au fil des journées, l’histoire de vie de ces sept amis font de Memory Lane, une œuvre de cinéma d’une mélancolie rare, délicate et cristalline. »

    Sur  Vivons curieux

     « C'est peut-être le plus beau film français de l'année. L'un des plus sensibles assurément. Un film  discret, tout en creux, dans lequel on aurait pu vivre, dans lequel on aurait pu respirer. Un film qui nous habite autant qu'on l'habite. Un film important. Un film intime. Un film à soi, comme on le dirait volontiers d'un disque. Ses protagonistes pourraient être nos proches. Son humeur, douce et mélancolique, fait écho à celle qui parfois (je l'espère) se glisse en ces pages. »

    Sur  7 and 7 is

    Entrées : 7,50 € (non adhérents) - 5,00 € (adhérents CSF et Cinémathèque).

    http://cinemasansfrontieres.free.fr
    Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@free.fr
    Contact téléphonique CSF : 04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15
    Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06

  • 31 mars : soirée au Volume

    Le jeudi 31 mars 2011 à partir de 20H00 au Volume (6 rue Defly 06000 Nice), l'association Regard Indépendant vous propose une soirée :

    Collection « La première fois » super 8 numérisés + Cochon qui s'en dédit (Jean-Louis Le Tacon - 1980) + Concert I Apologize (New Wave / Post-punk / Rock)

    PAF : 5 € + adhésion obligatoire à l'association La Source 2 €

    Visuel : Illys Poulpfiction

    affiche volume-web.png

    Première soirée de l'année au Volume pour l'association Regard Indépendant, en partenariat avec la Source. Nous vous convions à découvrir un programme exceptionnel avec la première présentation de notre collection « La première fois » de super 8 tourné-montés dans leurs versions numérisées. 9 variations en noir et blanc et en couleurs sur un même thème. Suivra un sacré morceau de pellicule furieuse avec le documentaire militant de Jean-Louis Le Tacon, cinéaste de toutes les luttes de la Bretagne agitée des années 70. Tourné en super 8, prix Georges Sadoul 1980, radical et surréaliste, le vient vient d'être réédité pour notre intense plaisir. Fin de soirée avec la musique fine et puissante du groupe I apologize réunissant Jean-Luc Verna, Gauthier Tassart et Pascal Marius.

    20h20 Collection « La première fois »

    Super 8 numérisés – 30 min.

    Un premier amour de jardin de Nathalie Portas - Koraline I + II de Tina von Traben et Marcel Belledin - Peace and love de Élisabeth Vissio - Il était un petit navire... de Antoine Banni - Bon anniversaire petit Jean de Cédric Coppola - Regardez le ciel ! un film de Balloum et Sand - JsDream.6 de Feyyaz & Velvet - Premiers plans de Vincent Jourdan - Le premier amour, c'est pas toujours ça de Cyril Belange.

    volume,jean-louis le tacon,super 8,concert,i apologize

    PAUSE

    21h 15 Cochon qui s'en dédit (Jean-Louis Le Tacon – 1980)

    Documentaire de combat – 37 min. Filmé en super 8 / Projection DVD

    Ce film traite du rapport d'un homme à son travail. Celui de Maxime avec son élevage industriel de porcs en système hors sol, qu'il a monté avec un plan de financement alléchant. Mais avec le temps, tout ne va pas pour le mieux. Il se débat dans l'univers qu'il contribue malgré lui à créer. Les gestes simples du travail quotidien le ramènent à ses fantasmes, la castration, la mutilation, l'univers concentrationnaire de l'élevage.

    « Pendant trois ans, en Super 8 et poussé par Jean Rouch, Jean-Louis Le Tacon filme la raison économique comme une machine de mort, l’histoire d’un type qui doit d’abord sauver sa peau. Mais lui appartient-elle encore, sa peau ? C’est le sujet : un corps souillé, essoré, sous une peau de porc.
    Prix Georges Sadoul 1980, Cochon qui s’en dédit fit scandale. On ignorait alors à quel point il préfigurait les temps que nous vivons, telle une métaphore implacable. Semblable réquisitoire, en effet, appelle l’émeute. » Patrick Leboutte

    volume,jean-louis le tacon,super 8,concert,i apologize

    PAUSE

    22h15 Concert I Apologize

    Jean-Luc Verna : Chant
    Gauthier Tassart : Bruits, Clavier, Programmation
    Pascal Marius : Tom & Guitare

    volume,jean-louis le tacon,super 8,concert,i apologize

    I Apologize

    Jean-Luc Verna aime reprendre les choses connues, les images célèbres de l'histoire de l'art, les poses de statues, « les airs du répertoire ». Ses idoles : Siouxsie and the Banshees (la reine), T-Rex, la new wave, le rock, la pop et même le disco. « Je suis né dans les années 60, j'ai donc 25 ans, c'est le moment rêvé pour chausser des talons aiguilles et pousser une petite gueulante, une petite « croonante ».

    Pascal Marius est guitariste, il joue donc de la guitare. Gauthier Tassart ne sait pas faire grand chose, mais il essaye. A trois, ils forment le groupe I Apologize.

    I Apologize revisite des morceaux ou plus simplement les mélodies qui font partie de leur quotidien sans distinction de genre.

     

    Phoographie Enna Chaton

    Leur Myspace : http://www.myspace.com/iapologizeband

  • Le court de la semaine


    Collection tourné-monté Regard Indépendant 2010
    "La première fois"

    Premiers plans de Vincent Jourdan. Avec Armande Jourdan - Fille.

    Le cinéma fabrique des souvenirs. En faire aussi.

  • Concours de courts métrages Welcome to the moon

    Moon.jpg

    Vous avez jusqu'au 27 mars pour vous inscrire au concours Welcome to the Moon, 2ème édition – réalisation de films courts – ouvert à tous

    Vous avez relevé le défi avec « Welcome to Alabama » en 2010, cette année, faites-nous voyager autour de la Lune…

    1 film, 3 contraintes :

    • 1 contrainte visuelle : une ligne blanche

    • 1 contrainte sonore : un claquement

    • 1 contrainte technique : un angle de prise de vue improbable

    Durée maximale : 6 minutes
    Formats acceptés : mini-DV, support DVD (AVI, MOV)
    Date limite d’inscription : 27 mars 2011
    Date limite d’envoi des films : 27 avril 2011
    Frais de participation : 5 € / film

    Rgélement et fiche d'inscription à télécharger sur www.dicklaurent.eu

    Les films seront diffusés au cinéma L’Univers à Lille le 27 mai 2011 à 20H30

    renseignements :infos.welcome@gmail.com

  • Le court de la semaine


    Collection tourné-monté Regard Indépendant 2010
    "La première fois"

    Bon anniversaire petit Jean ! Un film de Cédric Coppola - Production Regard Indépendant - Scénario : Cédric Coppola et Pauline Smile -- Images : John Leclercq -- Son et Montage : Mark Caige -- Avec Pauline Smile , Stéphane Battini, Olivier Lopresti, Magali Scelles, Aline Ferrero, Danielle Coppola, Michel Coppola, Angèle Lopresti, Bastien Coulomb et Voyou the dog.

    C'est Dimanche. Toute la famille se réunit pour célébrer les dix ans de Petit Jean. Mais alors que la fête bat son plein, un drame se prépare...

  • Journée de formation - information autour du super 8 : samedi 19 mars

    Regard Indépendant lance la production associative d'une nouvelle série de courts métrages en super 8 à Nice. Comme chaque année, la collection s'organise autour d'un thème. En 2011 ce sera : Oui. Les films seront réalisés en super 8 noir et blanc ou couleur sur le principe du « tourné-monté ». L’objectif de cette opération est d’encourager la création locale à travers l'utilisation d'un format original dans un dispositif léger et économique.

    La collection est ouverte à tout réalisateur débutant ou confirmé. Seule condition : être membre de l'association en 2011. Chaque réalisateur sélectionné reçoit une bobine de pellicule super 8 destinée à la réalisation d’un court métrage autour du thème proposé. L'association prend en charge l’achat de la pellicule et son traitement. Les films finalisés seront inscrits au Short Film Corner lors du festival de Cannes 2012. L'association met à disposition ses moyens propres pour le tournage.

    La première des films de la collection Oui aura lieu au cours des 13emes Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice qui se tiendront en novembre 2011. L'association organisera la diffusion de la collection lors de ses manifestations ainsi qu'une édition en DVD et la mise en ligne sur notre espace Motionmaker sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/regardindependant

    Pour bien préparer cet événement, une journée de formation autour du super 8 vous est proposée le samedi 19 mars 2011 au MUSEAAV (16 bis place Garibaldi - Nice).

    Horaires : 9h30/12h30 et 14h00/16h30. Au programme : le principe de la collection / La revue du contrat et du règlement / Le maniement de la caméra avec exercices pratiques / Le principe du tourné-monté et la préparation du tournage / Retour d'expérience des tournages précédents. Animateurs : Andrea Staerke, Xavier Ladjointe et Vincent Jourdan. Repas pris en commun (facultatif) – participation aux frais : 10 €

    Pour participer, il faut simplement avoir envie de venir et être à jour de ses cotisations 2011. Il n'est pas nécessaire de participer à la collection 2011 pour suivre la formation. Ils est recommandé de suivre la formation pour ceux qui souhaitent participer à la collection.

    Inscriptions et contact :

    Regard Indépendant

    Vincent Jourdan, président

    06 23 07 83 52

    regardindependant@gmail.com

    www.regardindependant.com

  • Ennio

    Nous avons appris la disparition brutale de notre ami Ennio Uscida la semaine dernière. Triste nouvelle. Ennio était passé à Regard Indépendant il y a une dizaine d'années, quand nous étions encore rue Delille côté Arcanae. Depuis lors, il était resté un membre irrégulier mais fidèle et généreux, passionné par le super 8, toujours plein d'énergie et de projets. C'était un grand plaisir de l'avoir vu revenir participer aux réunions depuis un an et j'avais espoir qu'il nous ferait un beau film pour la collection. Il en aura été décidé autrement. Nos pensées vont aujourd'hui à sa famille et à ses proches. Salut, Ennio.