Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Regard Independant - Page 16

  • Table ronde "L'adpatation dans le court-métrage"

    Dans le cadre d'Un festival c'est trop court, le samedi 22 octobre, c'est au port de Nice que se tiendra la 2ème édition du Nice Short Meeting, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nice.

    De 16h00 à 17h30 aura lieu une table ronde sur le thème :

    L’Adaptation dans le cour-métrage

    Marguerite Duras  : "Le cinéma arrête le texte, frappe de mort sa descendance : l’imaginaire. C’est là sa vertu même : de fermer, d’arrêter l’imaginaire. cet arrêt , cette fermeture s’appelle le film. Bon ou mauvais, sublime ou exécrable, le film représente cet arrêt définitif. La fixation de la représentation une fois pour toutes et pour toujours".

    Howard Hawks (à Ernest Hemingway) : « Je peux faire un bon film à partir de ta pire histoire »

    héliotrope,scénario

    Depuis sa naissance, ou presque, le cinéma a puisé la matière de ses récits dans la littérature et le théâtre. De Ferdinand Zecca adaptant Shakespeare aux « films artistiques » en passant par les grandes adaptations Hollywoodiennes, le goût français pour les classiques, les adaptations de Walt Disney d'un patrimoine mondial, jusqu'au récent engouement pour la bande dessinée, le cinéma n'a cessé d'adapter. La course aux droits littéraires est une règle générale et l'on ne compte plus les réalisateurs, producteurs voire acteurs qui sont à l'affût du travail des écrivains, investissant ainsi dans les mots écrits.


    Et depuis toujours se sont posés les problèmes de l'adaptation avec son cortège de critiques et ses questions existentielles : faut-il adapter ? Peut on tout adapter ? Faut-il trahir pour bien adapter ? En France, le mouvement de la nouvelle vague s'est appuyé sur la critique d'un type d'adaptations littéraires (Le fameux texte de François Truffaut) et la théorie de l'auteur de cinéma. Pourtant Truffaut le premier n'a cessé de multiplier les adaptations des livres qu'il aimait (Bradbury, Roché, Irish) tout en faisant le cinéma le plus personnel. Mais l'influence du discours a été et reste importante.


    Dans le milieu du court métrage, le scénario original reste majoritaire, bien que l'adaptation, depuis « La rivière du Hibou » de Robert Enrico ou les nouvelles de Poe chez Alexandre Astruc, ait conservé la faveur des cinéastes. En adaptant Modiano avec « Charrel », Mikhael Hers pose déjà un univers personnel qu'il développera avec des scénarios originaux par la suite. Les problèmes qui se posent pour les longs métrages sont-ils de même nature pour les formes courtes ? Quels peuvent être les relations entre écrivains et cinéastes dans le cadre d'un court métrage ? Le jeune cinéma peut-il s'inspirer de la jeune littérature ? Y-a t'il une spécificité dans l'adaptation pour la forme courte ?

    Autant de questions que nous évoquerons avec nos invités lors de la table ronde « L’adaptation dans le court métrage » : Morad Kertobi (Responsable du département court métrage - CNC) - Myriam Martou (Responsable de la Formation au G.R.E.C.) – Jacques Olivier Bosco (Ecrivain) – Benjamin Legrand (Administrateur Délégué à la S.A.C.D.). Laurent Lariviere  (Réalisateur)

    Modérateur : Vincent Jourdan (Président de Regard Indépendant)

    www.nice-filmfest.com.

    Contact : Association Héliotrope

    10 bis rue Penchienatti, Nice

    04 93 13 97 65

  • Un festival c'est trop court édition 2011

    L’association Héliotrope présente cette année la 11ème édition du festival du court métrage de Nice, Un festival c’est trop court, qui se déroule du 18 au 23 octobre 2011. Un festival c’est trop court réunit chaque année le meilleur de la jeune création européenne à travers de nombreux programmes compétitifs autour d’un genre cinématographique, le court métrage. Avec l’ambition de proposer au public des films de tous genres et de toutes durées, venus de tous horizons, le festival offrira pendant une semaine, des œuvres singulières, novatrices, rares et inédites.

    un festival c est trop court 210911.png

     En 2011, 1400 films, provenant de toute l’Europe, ont étés reçus pour concourir aux sélections du 11ème festival :
    * La Compétition Européenne, 34 courts métrages en provenance de 14 pays.

    * La compétition Courts d’ici, 18 films réalisés dans la région Provence-Alpes-Côte d’ Azur.

    * La compétition Expérience, 22 courts métrages qui explorent un territoire hybride et débridé où essai, expérimental et art contemporain se confondent.

    * La compétition Courts d’Animation, une nouvelle section dédiée aux films d’école francophones d’animation.

    Depuis 2000, le festival propose au public de découvrir des créations européennes en mettant à l’honneur, par le biais de cartes blanches, panoramas et rétrospectives, les pays invités. Cette année Nice accueillera : l’Irlande, dans un programme So Irish, en partenariat avec le Festival de Cork ; la Pologne, avec une sélection guidée par le Festival de Cracovie ; et la Croatie, avec un focus concocté par le Aye Aye Film Festival de Nancy.

    Parallèlement aux projections, plusieurs événements rythmeront la semaine :
    * La Cérémonie d’ouverture, organisée en plein air sur le port de Nice.
    * La 2ème édition de la journée Nice Short Meeting, la journée de rencontres professionnelles organisée le samedi 22 octobre au port de Nice, en partenariat avec la CCI.
    * Et la Fête de Clôture, avec le Concert Cinéphile de Holden & Hannah à la Station.

    La 11ème édition d'Un festival c'est trop court, le festival du court métrage de Nice se tiendra du 18 au 23 octobre 2011 dans plusieurs salles de la ville : Cinéma Rialto, Cinéma Mercury, Auditorium du M.A.M.A.C, Auditorium de la bibliothèque Louis Nucéra, L'ÉCLAT / Villa Arson, La Station, le Port de Nice.

    Un festival c’est trop court
    Du 18 au 23 octobre 2011
    06000 Nice
    Tél : 04 93 13 97 65

  • Participez au défi vidéo et musical

    L'association Regard Indépendant lance aux créateurs de tout poil et de toutes plumes un défi vidéo et musical qui verra son aboutissement le jeudi 17 novembre en ouverture des 13e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice.

    Le principe en est simple : nous vous proposons de réaliser, avec vos propres moyens, une vidéo sur une musique originale ou non, qui vous inspire. Classique, jazz, rock ou rap, en animation ou en found footage, vous êtes complètement libres.

    La durée est limité à 4 minutes.

    Les vidéos seront diffusés en ouverture des Rencontres, le 17 novembre au Volume.

    Les vidéos doivent être remisent à l'association avant le 10 novembre, sur CD-Rom, clef USB ou par transfert de fichier sur l'adresse regardindependant@gmail.com.

    Avec la vidéo, il faudra rendre une fiche d'inscription que vous pouvez télécharger ici.

    Chaque réalisateur est propriétaire et responsable de son œuvre et de son contenu. Regard Indépendant acquittera les droits musicaux pour la soirée de présentation.

    Que gagne-t'on ? Le droit de proposer le prochain défi qui sera organisé en 2012 !

    Relevez-vous le défi ? Contact : 06 23 07 83 52

  • La rentrée de l'Atelier d'initiation à l'écriture de scénario au CEDAC

    Le jeudi 13 octobre 2011, s'ouvrira la nouvelle saison de l'atelier l'atelier d'initiation à l'écriture de scénario de court métrage au CEDAC de Cimiez.

    Les associations Regard Indépendant et Héliotrope vous proposent de retrouver ou de découvrir cet atelier destiné à tous ceux qui souhaitent s’initier à la création cinématographique par la découverte du monde du court métrage et l’initiation à l’écriture.

    Mis en place depuis 2004 il est structuré en deux axes :

    • Une partie pédagogique avec initiation pratique aux techniques de base de présentation et de rédaction d’un scénario de court métrage en s’appuyant sur des exemples concrets. Cette partie comprend aussi une découverte du monde du court métrage en France avec des projections de films.

    • Une partie pratique organisée autour d'exercices ludiques autour de l’écriture : rédaction de synopsis, initiation aux dialogues, analyses de films, travail à partir d'extraits où de thématiques...

    Il n'y a pas d'obligation à porter un projet de scénario, mais il est néanmoins recommandé de s'investir dans une histoire qui tienne à cœur. Il est plus facile d'échanger et de progresser avec ce genre de motivation. Le travail et le suivi des projets s'effectue à travers le blog de l'Atelier (http://latelier.hautetfort.com/). Une boutique en ligne est ouverte : la boutique du scénario et des scénaristes.

    L'atelier est animé tout au long de l'année par Amélie Masciotta, intervenante en milieu scolaire pour l’association Héliotrope. Le blog est animé par Vincent Jourdan, Président de l’association Regard Indépendant. Interviendront de façon ponctuelle Laurent Trémeau, Directeur de l’association Héliotrope et Xavier Ladjointe, réalisateur régional.

     

    La fréquence est mensuelle : le jeudi de 19 h 00 à 21 h 30 d’octobre à juin.

    Dates du premier trimestre :

    • Jeudi 13 octobre
    • Jeudi 24 novembre
    • Jeudi 15 décembre

    Tarifs :

    • 25 € La séance

    • 50 € Le trimestre

    • 120 € l'année

    Les inscriptions puis les règlements se font directement au CEDAC de Cimiez.

    49, avenue de la Marne

    06100 Nice

    04 93 53 85 95

     

    Pour en savoir plus contactez nos associations :

    Regard Indépendant : 06 23 07 83 52

    Héliotrope : 04 93 13 97 65

  • 28 septembre - Le nouveau film de Jafar Panahi au Rialto

    Mercredi 28 septembre - 20 h au Rialto, le Comite de soutien 06 aux cinéastes iraniens prives de libertés continue sa mobilisation et presente Ceci n'est pas un film de Jafar Panahi, et Mojtaba Mirtahmasb. Un film tourne dans des conditions semi clandestines. Carrosse d or de la quinzaine des realisateurs du festival de Cannes 2011.

    Ceci_pas_film_Affiche-site-liste.jpg

    Depuis des mois, le realisateur Jafar Panahi  condamné en décembre à 6 ans de prison, avec interdiction  d'exercer  sa profession  pendant 20 ans, attend le verdict de la cour d'appel. A travers la representation d'une journee dans la vie de Jafar Panahi, Jafar et Ojtaba Mirtahmasb, nous proposent un aperçu de la situation actuelle du cinema iranien.

    Mojtaba Mirtahmasb, co-realisateur a ete « empêché » de quitter l'Iran alors qu il s apprêtait a se rendre a Paris puis au Festival international de Toronto. Il s'est vu confisquer son passeport alors qu il devait embarquer le 5 septembre avec sa femme et son fils afin de promouvoir la sortie française du film, co-realise avec Jafar Panahi, assignè à residence à Teheran. Mojtaba Mirtahmasb, qui avait pu se rendre a Cannes en mai dernier, « est desormais interdit de sortie du territoire iranien et ses affaires personnelles (ordinateur portable, carnets de notes) ont egalement ete confisquees par les autorites iraniennes, a precise son attachee de presse, a Paris. Seuls sa femme et son fils ont eu l'autorisation de voyager. »

    Tarifs habituels Reduit 6 € Plein 7,50 €

    Infos

    Philippe 06 64 88 58 15

    Teresa 06 03 51 28 32

  • Inscrivez vous à notre nouvelle lettre d'information !

    Grace au travail de VStudio, Regard Indépendant peut lancer désormais sa lettre d'information mensuelle. Un pas de géant dans notre communication. N'hésitez pas à vous y inscrire pour recevoir de nos nouvelles et celles de nos amis et collègues : manifestations, ateliers, concours, projections... une par mois, pas plus. Pour s'inscrire, suivez le lien ci-dessous :

  • Soirée projection à la Providence le 16 septembre

     la providence

    C'est la rentrée ! Regard Indépendant en partenariat avec la Semeuse propose une soirée courts-métrages en trois séquences – Projection à la Providence

    Vendredi 16 septembre 2011 à 20h00

    Centre Culturel de la Providence, en plein air (si le temps le permet)

    (8 bis rue Saint Augustin) - Vieux Nice

    PAF : 3 € avec 1 consommation

     

    L'association Regard Indépendant est heureuse de répondre à l'invitation de la Semeuse pour une nouvelle programmation de courts métrages dans le bel espace de la Providence, le vendredi 16 septembre. En plein air si le temps le permet, sous les voûtes s'il est inclément.

    Nous vous proposons trois séquences entrecoupées de pauses autour d'un verre. Une partie de création régionale avec les nouveaux films de nos amis Jérôme Panaget et Philippe Frey, comme un avant-goût des Rencontres qui se tiendront du 17 au 20 novembre. Une sélection très variée des courts métrages en super 8 « tourné-monté » de nos amis anglais des Straight 8 (projection numérique). Et pour finir, venu tout droit du festival d'Annecy, deux petits bijoux d'animation nordique, plutôt pour les adultes et les amateurs de fantastique.

    Programme

    20 h 30 Séquence locale


    Quel hommes es-tu? James / France / 2011 / Un film de Jérôme Panaget / 9 min. 30 / Avec Yann Lerat, Jean Vincentelli, Céline Tavares et Virginie Pulinck.
    Un homme seul, plusieurs vies. Les différentes personnalités qu'un homme est capable de prendre pour assouvir sa soif de vengeance et exorciser ses fantômes tout au long d'une journée.

    Femmes vampires, épisode 1 / France / 2011 / Un film de Philippe Frey / 6 min. 20 / Avec Alexandra Charriére, Sophie Sergio, Florence Maréchal, Célia Millat, Marie-Hélène Ettori, Mélissa Jaf, Stéphanie Thiesson et Cannelle.

    Lors d'un basculement dans la  Quatrième Dimension, une secrétaire rencontre une chef des vampires et ses assistantes...

    En présence des réalisateurs. Présentation et débat.

    Pause

    21 h 00 Séquence super 8

    Comme chaque année, l'équipe de Regard Indépendant est heureuse de vous présenter les programmes de nos amis anglais des Straight8. Super 8 en tourné-monté (un film de trois minutes, pas de montage) diffusés ici en version numériques après la première mondiale au à Cannes en juin.

    Vous découvrirez pour l'occasion une dizaine des meilleurs films du cru 2011. Inventifs, musicaux, colorés, noir et blancs, excitants. Une idée libre du cinéma.

    Pause

    21 h 40 Séquence animation

    Animals for animals (Eläimiä eläimille) / Finlande / 2011 / Un film de Tatu Pohjavirta et Mark Ståhle / 10 min. / Production: Film-co-operative Camera Cagliostro.

    Une jeune vendeuse dans une animalerie, fragile, tombe amoureuse d'un rude travailleur de force. Leurs différences physiques posent quelques problèmes.

    Animation classique et gags pour adultes de la part de l'équipe qui nous avait offert Elukka (Animal) présenté l'an dernier.

    Sudd (Out of erasers) / Suède, Danemark / 2011 / Un film de Erik Rosenlund / 15 min. / Production Daemon films et Happy Flyfish.

    Quand le monde change et qu'on est le dernier à s'en rendre compte...

    Un film d'animation présenté à Annecy cette année et qui mêle dessin sur papier, animation d'objets, pixilation, rotoscopie, vues réelles, ordinateur 2D/3D et photographies.

    Renseignements :

    www.regardindependant.com

    06 23 07 83 52

    Visuel : Illys Poulpfiction

  • Partenaire à Barcelone

    Cette année, dans le cadre de la collection super 8 "Oui", Regard Indépendant travaille en collaboration avec une asociation de Catalogne qui ous a envoyé (en français s'il vous plaît) ce petit texte de présentation :

    L’Alternativa Festival de Cinema Independent de Barcelona fêtera ses 18 ans cette année. C'est un âge intéressant, aussi bien pour un adolescent que pour un festival de cinéma... Plein de choses ont été accomplies, il en reste encore beaucoup à faire, et l'énergie est débordante. Nous avons créé une plateforme nécessaire à Barcelone afin de pouvoir montrer  un cinéma d'art et d'essai pour soutenir ainsi une communauté pleine de vie, mais sous-représentée, en marge de l'industrie.

    Nous projetons plus de 200 films venus du monde entier chaque année, la plupart du temps inédits en Espagne, et nous travaillons sur toute l'année afin que les films qui passent par le festival soient projetés dans d'autres lieux. Les programmes que nous élaborons ont voyagé en Argentine, au Chili, en Colombie, en France, en Allemagne, en Italie, au Portugal, au Mexique, dans le reste de l'Espagne et aux États-Unis.

    Le site Web: http://alternativa.cccb.org

    Le festival se tiendra cette année du 11 au 19 novembre.

  • Journal permanent du super 8 - épisode 6

    Tout d'abord, un grand merci à l'association de Pise le Cineclub FEDIC "Corte Tripoli Cinematografica" et son responsable Roberto Merlino qui a diffusé un programme de nos super 8 le jeudi 21 juillet en invitant notre amie Nathalie. Espérons que nous pourrons entamer un partenariat régulier et accueillir à notre tour leurs courts-métrages.

    Pour ce qui est de la nouvelle collection, Jérôme, Luc, Charbel et Guillaume ont achevé leurs œuvres et elles sont sur le point d'être envoyées en développement en Allemagne.

    Plusieurs tournages sont prévus pour les semaines à venir :

    Timothée a prévu de tourner du 3 au 10 Août sur Coursegoules (06140)
    Philippe a prévu son tournage le 31 juillet et le 14 août
    Liza a prévu les deux dimanche 7 et 14 août.

    Tous les trois ont besoin d'un coup de main, en particulier d'un cadreur, c'est à dire quelqu'un qui sache utiliser les caméras super 8 et éventuellement gérer les problèmes d'éclairage et d'exposition. Mais ils ont aussi besoin d'assistants, de petits rôles et de figuration. Si vous êtes intéressés, contactez mi directement via le mail de l'association et je vous transfère aux intéressés.

    super 8

    Côté matériel, nous avons eu quelques soucis avec deux caméras, mais celle de l'association est pleinement opérationnelle. Je viens de renforcer notre parc d'un jolie petite Bauer D2A super dont j'ai testé le moteur, le zoom électrique, l'objectif et la cellule. Elle est à disposition.

    Et pour terminer, nos amis du RADAR Normandie se sont finalement engagés sur plusieurs films, il y aura donc du beau monde en novembre pour découvrir la nouvelle série super 8.

  • Changement d'adresse

    C'est officiel, Regard Indépendant est désormais domiciliée à l'adresse suivante :

    Regard Indépendant

    C/O Maison des associations Nice Centre

    3 bis rue Guigonis

    06300 Nice

    Merci de mettre à jour vos carnets d'adresse.

  • Soirée hommage à Jean Rollin le 18 juin au Mercury

    cinéma, Jean Rollin

    Les associations Regard Indépendant et Les Méduses vous proposent une soirée en hommage au réalisateur Jean Rollin, récemment disparu, le samedi 18 juin au cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice. Au programme, deux séances :

    • 19h30 : Le masque de la Méduse (2010 – 75 minutes) son ultime long métrage inédit.

    • 21h30 : La rose de fer (1973 – 76 minutes) l'une de ses œuvres les plus envoûtantes.

    Jean Rollin, disparu en décembre dernier, restera l'un des maîtres français du fantastique et de l'érotisme. Contre vent et marées, en marge le plus souvent des circuits traditionnels, il aura creusé sa veine personnelle d'un cinéma onirique, poétique, peuplé de femmes superbes, vampires et mortes vivantes aux voiles diaphanes, de châteaux plongés dans la brume et de cimetières romantiques.

    Jean Rollin aura arpenté les territoires du rêve et du cauchemar, au-delà du rideau des choses matérielles, traversant les horloges et les cercueils, traversant le temps, se faisant pour notre plus grand plaisir le guide de ces contrées inconnues et familières.

    Après avoir reçu en janvier 2010 le réalisateur, nous avons souhaité lui rendre hommage avec la projection de ce qui restera son dernier film, inédit, variation moderne sur le thème antique du mythe de la Méduse. Le film a été très peu diffusé, destiné à accompagner le premier volume des écrits complets du réalisateur. Nous remercions ici la productrice Anaïs Bertrand d'Insolence Productions qui a permit cette première.

    Suivra la projection de l'un de ses films les plus emblématiques, La rose de fer réalisé en 1973. Réunissant la belle Françoise Pascal et le jeune Hugues Quester (sous le pseudonyme de Pierre Dupont), le film s'inspire à la fois d'un poème de Tristan Corbière et de l'univers baudelairien. On y retrouve la quintessence de l'univers de Jean Rollin, traversé de visions surréalistes : cimetière où errent les jeunes amants, locomotive à vapeur, présence diffuse de la mort, plage de Dieppe battue par les vagues.

    Projections versions numériques

    Tarif unique : 5 € la séance. Billetterie Mercury

    Renseignements : 06 23 07 83 52

    cinéma,jean rollin

    Le masque de la Méduse (France – 2010 – 75 minutes – Vidéo - couleurs)

    Réalisation et scénario de Jean Rollin - Image de Benoit Torti - Musique de Philippe D'Aram - Montage de Janette Kronegger – Production de Anaïs Bertrand - Insolence productions.

    Avec : Simone Rollin, Jean-Pierre Bouyxou, Juliette Moreau, Bernard Charnacé,  Marlène Delcambre, Sabine Lenoël, Delphine Montoban, Agnès Pierron, Gabrielle Rollin, Jean Rollin.

    Méduse a perdu la mémoire, victime d’un sort que lui a jeté sa sœur Euryale. Elle erre dans des lieux dont elle se souvient par bribes et finit par arriver au Théâtre du Grand Guignol, où se cachent Euryale devenue aveugle et Sthéno, la plus jeune des trois gorgones, réduite à l’état animal. Le gardien du Théâtre et le collectionneur vont assister au dernier combat des deux sœurs. Sthéno, seule survivante, recouvre la parole et s’installe dans les sous sols du Cimetière du Père Lachaise. Mais elle s’ennuie et se prend d’amitié pour Cornelius, une jeune promeneuse. "Le masque de la Méduse" est une variation moderne sur le thème antique du mythe de la Méduse.

    cinéma,jean rollin

    La rose de fer (France – 1973 – 76 minutes – 35 mm – couleurs – projection numérique)

    Réalisation et scénario de Jean Rollin - Dialogues de Maurice Lemaître - Photographie de Jean-Jacques Renon - Musique de Pierre Raph - Montage de Michel Patient.

    Avec : Françoise Pascal, Hugues Quester (Pierre Dupont), Natalie Perrey, Michel Delesalle, Mireille Dargent ("Dily D'Argent"), Jean Rollin.

    Deux jeunes gens se rencontrent au cours d'une noce en province, et se donnent rendez-vous le dimanche suivant pour un pique-nique. A la fin de leur promenade, ils entrent dans un gigantesque cimetière, désert à cette heure. Trouvant un caveau abandonné, ils y descendent et font l'amour. Quand ils ressortent, la nuit est tombée, le cimetière est maintenant menaçant et peuplé d'ombres terrifiantes...

    Photographies : Insolence production et Hattori Hanzo

  • Mobilisation départementale pour les cinéastes iraniens

     Mai 2011 : La mobilisation pour Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof s’étend au département.

    (Communiqué Cinéma Sans Frontières)

    panahi-iran.jpg

    Conformément à leur engagement, les associations cinéphiliques locales réunies en Collectif de soutien et de solidarité à Jafar Panahi et Mohamad Rasoulof étendent leur action à l’ensemble du département 06.

    Plusieurs lieux de diffusions et associations culturelles liées nous ont ainsi rejoints. Six nouveaux lieux pour neuf séances :

    • Dimanche 1er mai 17 h 30 : Hors jeu (Panahi) avec Cinéactions - salle Juliette Gréco, Carros.
    • Lundi 2 mai 17 h 30 et 21h : Le Cercle (Panahi) avec Culture et cinéma - La Coupole, La Gaude.
    • Mardi 3 mai 18 h : La Vie sur l’eau (Rasoulof) avec Culture et Cinéma - cinéma Casino, Vence.
      21 H : Hors Jeu (Panahi) idem.
    • Jeudi 5 mai 20H 30 : Hors jeu (Panahi) avec Lumière des Toiles - La Strada, Mouans Sartoux.
    • Dimanche 8 -18 H : La Vie sur l’eau (Rasoulof) avec Les Visiteurs du Soir, Valbonne.
    • Lundi 9 mai- 20h30 : Hors jeu (Panahi) avec Les Visiteurs du Soir, Valbonne.
    • Lundi 9 mai - 21 h : Le Cercle (Panahi) lors de la soirée de présentation de Cannes Cinéphiles- Théâtre La Licorne, Cannes.

    Plusieurs associations cinéphiliques niçoises et Amnesty International ont organisé les 7, 8 et 9 janvier au cinéma Mercury à Nice, des journées de soutien aux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof et une soirée au Rialto le 7 avril autour du film de Raffi Pitts The hunter.
    Les deux réalisateurs ont été condamnés par la justice de leur pays à six ans d’emprisonnement, Jafar Panahi se voyant de plus interdit de tournage, de voyage à l’étranger et d’interviews pour une période de vingt ans, autrement dit pour le restant de sa vie professionnelle.
    Le chef d’accusation – « participation à des rassemblements et propagande contre le régime » - ne tient évidemment pas la route et ne fait que renforcer l’absurdité et l’inanité du jugement.
    A travers ces deux cinéastes, c’est toute la liberté artistique du cinéma iranien qui est aujourd’hui, plus que jamais, menacée de disparaître. Le milieu du cinéma international a aussitôt réagi en exigeant la libération immédiate et inconditionnelle des deux cinéastes qui sont actuellement à leur diomicile en attente du résultat de l’appel du jugement.

    Cinéma sans Frontières – Regard Indépendant – ADN – Héliotrope - Polychromes – Amnesty International – Les Ouvreurs – Espace Communication Lusophone – Les Méduses - Culture et Cinéma - Les Visiteurs du Soir - Cinéactions - Lumière des Toiles - Cannes Cinéphiles.

  • Journal permanent du super 8 - épisode 5

    Les films de la collection "La première fois" ont été soumis au Short Film Corner, l'espace dédié au court-métrage par le Festival de Cannes qui se tiendra, rappelons-le, du 11 au 22 mai 2011. Certains films ont d'ores et déjà été acceptés par leur comité de sélection vous pouvez retrouver leur fiche en cliquant sur les liens ci-dessous :

    JsDream.6 de Feyyaz

    Premiers plans de Vincent Jourdan

    Koraline I + II de Marcel Belledin et Tina Von Traben

    Il était un petit navire de Antoine Banni

    Regardez le ciel ! De Sand et Balloum

    Bon anniversaire petit Jean de Cédric Coppola  

    L'an dernier, la présence des films de la collection 2009 a permis quelques beaux contacts. C'est particulièrement vrai pour le film Cauchemar à l'amour et à la folie de Philippe Frey qui a été sélectionné cette année pour le festival Fantaspoa qui se tiendra du 1er au 17 juillet à Porto Alegre, au Brésil. Bravo, Philippe !

    Fantaspoa est un festival de films fantastique. Ce sera sa cinquième édition. Ils recevront cette année le réalisateur italien Lamberto Bava, fils de son père Mario. Vous pouvez visiter leur site ICI.

    La collection 2011 est lancée sur la thématique "Oui". Après la journée de formation du samedi 19 mars, plusieurs réalisateurs et réalisatrices se sont lancés : Guillaume Levil, Jérôme Panaget, Antoine Banni, Luc Bonnifay, Timothée Roche, Charbel Kamel, Alexis Ghnassia, Philippe Frey et Stéphanie Thiesson. D'autres encore devraient rejoindre cette liste bien fournie.

    Nos amis allemands sont également de l'aventure, Marcel Belledin, Tina Von Traben, Feyyaz et un réalisateur supplémentaire.

    Grâce à l'activisime d'Andrea, nous dévelopons en outre, cette année un partenariat avec l'Espagne, via Patricia Sánchez Mora du Festival de Cinema Independent de Barcelona, l'Alternativa.

    Trois réalisateurs se sont engagés :

    http://www.dailymotion.com/laboratorium (Collectif Laboratorium)

    http://www.dailymotion.com/galotobias (Galo Tobías)

    http://www.dailymotion.com/Genografix (Ferran Capo Gomez)