Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Regard Independant - Page 29

  • Table ronde

    Dans le cadre d'Un festival, c'est trop court !

    « Le court métrage : entre formation, création et production »

    (Création cinématographique : les dispositifs d’atelier)

    Théâtre de la Photographie et de l'image

    Samedi 14 avril – 14h00

    Entrée libre

    De tous les dispositifs mis en place pour le soutien à la création dans le domaine du cinéma et plus particulièrement du court métrage, l'un des plus efficaces est celui sous forme d'atelier. Atelier d'écriture et ré-écriture, atelier de production, atelier d'initiation, il peut prendre plusieurs formes, y compris des formes hybrides originales, mêlant les techniques et les métiers. Quelque soit la forme choisie, il vise à favoriser l'échange entre professionnels aguerris et débutants, le travail en commun et le croisement d'expériences. Les ateliers, particulièrement au niveau de l'écriture, constituent une première initiation pratique au récit filmique.

    L'atelier est aussi une véritable passerelle vers la réalisation du projet cinématographique, permettant de réunir ou réunissant dans sa conception, les moyens économiques à la production du film. Certains ateliers proposent de véritables alternatives aux modes classiques de production.

    Dans le cadre d'Un Festival C'est Trop Court, festival implanté en région et proposant chaque année un regard sur la production alternative et l’autoproduction régionale, il nous a semblé intéressant de réunir plusieurs protagonistes de dispositifs mis en place en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il s'agira dans un premier temps de faire partager les différentes expériences et d'informer sur les dispositifs existants. Dans un second temps seront évoqués les possibilités de travail en commun et les perspectives de développement dans le cadre de politiques décentralisées.

    Enfin, cette table ronde sera l'occasion de présenter officiellement le projet porté par les associations Héliotrope et Regard Indépendant et par le collectif la Réplique de la mise en place d'un atelier court sur Nice en 2007.


    Thèmes abordés :
    -Formation et éducation à l’image
    -L’exemple de la Mission cinéma (Nice), du workshop organisé avec Abbas Kiarostami (octobre 2007)
    -La question des pratiques amateurs et de la production associative
    -Les Ateliers courts : l’initiative de l’association La Réplique (Marseille)
    (Association Regard Indépendant – Atelier d'initiation à l'écriture du scénario de court métrage - Nice)
    -L’implication croissante des Festivals
    -Bourses d’aides à l’écriture (stages, résidences), à la réalisation (SIRAR - Aubagne)
    -Aides financières pour la post-production (Département de la Seine-Saint-Denis, région Ile de France)
    -Accueil et formation (rencontres professionnelles, stages)
    -Doter les festivals de fonds d’aide autonomes (prix, bourses d’écritures…)

    Modérateur
    Vincent JOURDAN (Association Regard Indépendant – Nice)

    Intervenants (sous réserve)
    Estelle MACE
    Mission cinéma / Pôle Régional Provence Alpes Côte d'Azur – ESPACE MAGNAN (Nice)
    Gaëlle MILBEAU
    Déléguée Générale du Festival International du Film d’AUBAGNE
    Xavier LAURENT
    Comédien, responsable du développement en région de LA REPLIQUE
    Thi-Lan CERF
    Conseiller cinéma / DRAC P.A.C.A
    Pascal GAYMARD
    Mission cinéma du CONSEIL GENERAL des ALPES MARITIMES

  • Un festival, c'est trop court !

    Septième édition pour nos amis d'Héliotrope. Le 7e Festival du court métrage de Nice se tiendra du 10 au 15 avril 2007 au cinéma Rialto et au Théâtre de la photographie et de l'image. Découvrez l'ensemble de leur programmation sur leur très joli site : www.nice-filmfest.com

    Et cette année encore, Regard Indépendant participera à sa modeste manière à ce grand rendez vous du cinéma en général et du court métrage en particulier avec une programmation régionale et une table ronde autour des dispositifs d'atelier (note à venir).

    C’est toujours avec le même plaisir que notre association répond à l’invitation d’Héliotrope pour vous proposer cette programmation régionale. Plaisir d’autant plus vif que cette année, les films reçus étaient nombreux et souvent de grande qualité. Divers aussi et le programme s’est donné comme ligne de vous faire découvrir cette (bio) diversité des sensibilités, des approches et des talents.

    Dans le désordre : un documentaire mi-canin, mi-humain et plein d’humour venu du Var pour Roman Borre, du cinéma expérimental avec le super8 travaillé de Samuel Bester et l’étrange mais fascinant univers issu de l’enfance de Sébastien Fraysse, une pétaradante parodie des langages télévisuels et de leur frénésie pour Sylvain Tessier et son groupe de jeunes créateurs niçois. Des formes un (tout petit) peu plus classiques pour Thierry Espada et Céline Bardin pour deux films virtuoses, de la danse et de la vidéo pour le nouvel opus de Catherine Savy dont l’univers délicat et musical continue de nous enchanter, et enfin, à déconseiller aux âmes sensibles, du cinéma de genre aux images fortes pour les cannibales modernes Jérôme Mettling.

    Laissez vous donc guider par votre curiosité et venez découvrir les créateurs de notre région. Un programme à 12 facettes et mille surprises.


    Produits Régionaux

    Présenté par Vincent Jourdan, président de l’association REGARDindépendant.

    Programme


    VAGUE AMERE Catherine SAVY

    France / 2006 / Fiction / Mini DV / 7’30

    Ca commence comme un jeux, une course folle, le souffle se fait plus court et c’est la première chute.

    Elle semble s’abandonner mais c’est pour mieux lui échapper.

    Leurs ombres dansent sur le rivage et disparaissent parfois dans les vagues.

    LE LABORATOIRE DE MES DESIRS Céline BARDIN

    France / 2006 / Fiction / 16mm / 12’

    Clotilde, « infirmière » , s’occupe d’Edouard, un patient qui ne présente aucun symptôme physique mais qui est dénué de toute réaction .Par voie d’introspection et au cours de ses expérimentations , Clotilde nous plonge dans son fantasme en s’offrant finalement comme propre objet de l’expérience.

    4 SAISONS D’EN FINIR Sébastien FRAYSSE

    France / 2006 / Expérimental / DV / 7’30

    4 saisons d’en finir est un film sur l’art de mourir .Chaque saison marque une étape de réduction de l’enveloppe sans vie de la métamorphose , ultime apparition de l’homme replié en une graine qui heurte l’eau .

    KALEIDOSKOP Thierry ESPASA

    France / 2006 / Fiction / DV / 7’10

    Les humeurs et états d’âmes d’une jeune fille passant à l’âge adulte.

    C’EST TOI LA NOUVELLE TOP STAR Sylvain Tessier

    France / 2006 / Fiction / DV / 5’

    Olivier, lycéen, attend le bus pour de rendre au lycée mais c’est tout autre chose qui l’attend…

    LE COMPAGNON DELOYAL Roman BORRE

    France / 2006 / Documentaire / DVCAM / 15’

    Selon certains médias, les chiens sont devenus les nouveaux maîtres des hommes, car nous cédons à tous leurs caprices et acceptons de dépenser des fortunes pour eux. Mais quelle est la réelle nature sociologique de notre relation avec les canidés, et quel lien éthique unit notre espèce a ces derniers.

    ACCRO Jérôme METTLING

    France / 2006 / Fiction / DV / 9’45’’

    Chez lui, un homme se livre à des préparatifs soignés et étranges. Dans la nuit, il enlève une jeune femme afin d’assouvir de sombres pulsions…

    SÖNEMBÖÖR Samuel BESTER

    France / 2006 / Expérimental / DV / 13’

    5ème volet d'un travail sur une île pour évoquer la fragilité d'un paysage et les sentiments que l'on peut éprouver à son égard. Sönemböör évoque le paradoxe issu de notre acharnement à vouloir à tous prix conserver un environnement tel qu'il fut alors que sa nature est d'être en perpétuelle évolution. D'un coté nous construisons des protections mais de l'autre nous détruisons par les conséquences même de ces constructions. C'est ce qu'on appelle scier la branche sur laquelle on est assis.

    (durée : 1h20)

    Théâtre de la Photographie et de l’Image

    Mercredi 11 avril 2007 à 18h30

    Dimanche 15 avril à 16h00

     

  • 31 mars, la carte blanche à Imagespassages

    Nice is nice
    Imagespassages est une association intervenant dans le champ de l'art contemporain par des oeuvres vidéo : programmation et installation. Pour REGARD INDEPENDANT à Nice le 31 mars 2007, imagespassages a réalisé une sélection d'environ une heure à partir d'oeuvres courtes reçues et présentées cette saison à Annecy.

    Nous commencerons et terminerons par des artistes de Haute-Savoie pour faire une boucle, malgré les différences des approches et du traitement. La première partie renverra plus à une poétique de l'image et la seconde à un engagement de l'artiste par rapport au monde qui nous entoure et à l'omniprésence des medias, même si  les deux aspects sont souvent mêlés.

    Sigrid Coggins « dream1 » - 2006.

    Pascale Guinet « szwimming pool » 2005.

    Lim Sun HEE « wonder-I » - 2006
    Artiste coréenne Présentée par youngaekim avec le cube pour « Corée au coeur ».

    Eric Valette « be my babe » - 2007 « romance1 »Présenté à Annecy dans le cadre de « autre ».

    Nathalie Novarina et Marcel Croubalian ­ « hybridization » - 2006. Présenté à Annecy dans le cadre de la « belle voisine » Artistes suisses.

    June Bum Park « advertiser » - 2006 Artiste coréen
    Présentée par youngaekim avec le cube pour «Corée au coeur».

    Christoph Draeger « bunkerball » - 2006 Artiste suisse. Présenté à Annecy dans le cadre de « autre » et de la « belle voisine ».
    Pascal Lievre « patriotic act » - 2006 « Madonnabramovic » Présenté en avant-première à Annecy.

    Jean Gabriel Periot : « eut-elle été criminelle » - 2006
    Présenté à Annecy dans le cadre de « mediat ».

    JiYoung Park et Rodolphe Demol « wi han bou » - 2006 (Sun Bum Park et Lee soYoung) présentés à Annecy pour l'expo du même nom in « Corée au coeur ».

    Et peut être quelques :  « cartes postales » de  Lucas Bambozzi, artiste brésilien  installations et bandes présentées à Annecy in « Brésil, Bresils ». Artiste brésilien.

  • 31 mars, demandez le programme

    Le samedi 31 mars, l'association Regard Indépendant proposera quatre séances exceptionnelles tout au long de la journée autour du court métrage, de la vidéo expérimentale et de la danse. La manifestation aura lieu au théâtre Trimages, 17 rue Alsace Lorraine.

     

    14h30 Pour la première fois à Nice L'Orchestre, le clip géant de Zbignew Rybczynski, immense artiste polonais à l'imagination visuelle et à l'inventivité sans limites, oscarisé en 1983 pour son court métrage Tango. Vidéaste génial, il propose avec L'Orchestre l'un des sommets de son oeuvre, allégorie sur l'histoire de son pays en 6 tableaux illustrés par la musique classique (Mozart, Brahms, Ravel...) et des ballets éblouissants.

    Mozart, Chopin, Albinoni, Rossini, Schubert, Ravel. A l'origine de L'orchestre, 6 morceaux de musique classique célèbre. chacune de ces musiques, "Zbig" va les mettre en image comme un homme de théâtre met en scène un texte ou son acteur favori - tantôt chef d'orchestre, tantôt magicien. Les décors sont tournés en France, la mise en scène avec les acteurs et les danseurs se passe dans son studio de New York. La technologie haute définition permet à Zbig d'aller encore plus loin dans l'exploration de l'image.


    15h45 Sélection de courts métrages en super 8 de l'association Straight Eight, petits bijoux d'originalité, présenté par Andréa Staerke + les Squatteurs(A la recherche de la nouvelle blonde et Le petit camion vert clips) + Philipp Virus (vidéos musicales).


    17h00 Carte blanche à l'association Imagespassages d'Annecy : Nice is Nice. Programme de vidéos d'art proposé et présenté par Annie Aguettaz + Ombres, court métrage réalisé par Élisabeth Vissio, en présence de la réalisatrice .


    18h30 / 20h30 : un apéritif convivial sera organisé pour les spectateurs et les intervenants à la cave Romagnan. Une consommation gratuite sur présentation de son billet d'entrée.


    21h00 :un spectacle total mêlant danse, vidéo et performance, avec la compagnie Antipodes et La chair de Galatée de Sébastien Antoine.


    Samedi 31 mars 2007

    Théâtre Trimages

    17, rue d’Alsace-Lorraine – Nice

    Prix des places :

    Tarif pour la journée : 5 € / 4 € réduit


    Renseignements public

    Vincent Jourdan

    06 23 07 83 52

    regardindependant@gmail.com

  • Festival international des scénaristes

    10e festival international des scénaristes et 4e rencontres européennes de l'écriture pour l'image du 28 mars au 1 er avril 2007 à Bourges.

     

    Le festival international des scénaristes, qui fête son dixième anniversaire , est le seul festival grand public proposé autour du scénario en France. L'édition 2007sera marquée par la présence de Nicole Garcia, invitée d'honneur du Festival. Le Festival fêtera aussi son anniversaire en musique avec de nouveaux rendez-vous et ateliers consacrés à la musique de film, notamment lors d'une soirée anniversaire exceptionnelle « Image & son », le vendredi 30 mars . Des rencontres avec des invités prestigieux du cinéma, du documentaire, de la télévision et du son seront aussi proposées quotidiennement. Vous pouvez encore vous inscrire à la criée des scénaristes, pour présenter votre projet en 10 minutes. Vous pouvez également acheter vos places pour les soirées, les ateliers, les rencontres et les projections

    Venez assister aux 4 soirées évènements :

    • La soirée d'ouverture, mercredi 28 mars, avec une présentation du parcours artistique de Nicole Garcia et la projection de J'attends quelqu'un de Jérôme Bonnell
    • La lecture par un comédien de renom, jeudi 29 mars, du scénario du prochain film de Julie Bertuccelli
    • La soirée anniversaire image & son vendredi 30 mars avec le spectacle Retour de flamme, les concerts du Traffic Quintet et des « Sylvain Picot »
    • La soirée de clôture le samedi 31 mars avec la projection d'un film surprise en avant-première.

     

    Informations et accréditations professionnelles www.scenarioaulongcourt.com

  • Du grain à démoudre

    Communiqué : appel à candidatures.

     

    La 8ème édition du festival international de cinéma Du grain à démoudre aura lieu du 23 au 31 octobre 2007 à Gonfreville l'Orcher (76,France).Merci de transmettre ce message à tous les réalisateurs et producteurs susceptibles de vouloir inscrire leur(s) film(s) à la compétition (court-métrage, long métrage, documentaire, fiction, animation...) de ce festival.


    Les fiches d'inscriptions seront téléchargeables sur le site www.dugrainademoudre.net dès la fin du mois de janvier et à renvoyer avant le 15 juin 2007, cependant nous vous en transmettons un exemplaire en pièce jointe.

    N'hésitez par ailleurs à noter ces dates sur votre agenda et à nous contacter au 02 35 47 12 85 pour toute information sur la compétition ou le festival.

     

  • The boys are back in town

    Nos ami d'Héliotrope poursuivent la mise en place de leur dispositif de communication pour la 7e édition d'Un festival c'est trop court avec l'ouverture de leur tout nouveau blog.

    On se rappelle que la précédent, créé et animé par Yoann avait été victime d'un piratage et qu'ils avaient du le fermer. Réjouissons-nous de l'ouverture de ce nouvel espace d'échanges et souhaitons longue vie à Un blog, c'est trop court !

  • Des nouvelles d'Australie

    Un peu plus d'un mois que notre amie Gaétane a traversé le globe pour s'installer quelque temps en Australie. Malgré l'absence de sous titres français dans les cinémas, elle semble profiter au mieux des ressources locales, le surf en particulier. Son programme très chargé lui laisse néanmoins le temps de tenir un blog de voyage que je vous invite à visiter : G en Australie

    Chère Gaétane, bonne continuation et nos amitiés aux kangourous. 

  • Cherche scénariste

    Xavier Ladjointe, le réalisateur du court métrage Au carrefour est actuellement en phase d'écriture de scénarios de court-métrage (3). Il va en sélectionner un en vu de le tourner mais aimerais bien le travailler et arriver à un scénario "parfait" avant de commencer à rechercher des financements. C'est pourquoi il est à la recherche d'un scénariste avec un peu de background pour pouvoir en discuter et échanger dessus. Si vous êtes intéressés, contactez Regard Indépendant qui transmettra.

  • Affiche

    Nos amis d'Héliotrope s'activent en ce mois de mars. L'édition Un festival c'est trop court 2007 aura lieu du 10 au 15 avril et Regard Indépendant y proposera deux programmations régionales. Nous serons également impliqués dans la table ronde autour des pratiques d'ateliers (scénario, réalisation...). En avant première, toute chaude, voici leur affiche :
    medium_affiche2007.jpg

  • Nouvelle rubrique

    Notre secrétaire général, Philippe Frey, se lance dans une série de portraits d'actrices. Préparés pour les séances du ciné-café, les textes seront publiés désormais sur le blog des Nouvelles Liaisons Covalentes. Premier portrait en ligne, celui d'Aïssa Maïga. Bonne lecture

  • Clermont 2007

    En attendant le compte rendu de « l'oeil neuf » Philippe qui m'accompagnait cette année, et qui paraîtra dans les Nouvelles Liaisons Covalentes, je vous invite à découvrir mes impressions cinéphiles et quelques liens intéressants sur Inisfree. Du côté associatif, nous n'étions pas à Clermont Ferrand que pour les courts métrages. Le marché est l'occasion de retrouver nombre de nos connaissances et une source d'inspiration pour les manifestations à venir. Cette année, en particulier, nous avons participé à deux réunions à l'initiative de nos amis de l'Atelier du Film Court de Caen, autour de l'idée d'un réseau d'associations régionales. Outre vos serviteurs, il y avait nos amis d'Héliotrope et du festival Tout Courts d'Aix-en-Provence, des représentants de la Pellicule Ensorcelée, du CNC, de l'Agence du Court-Métrage, d'Images en Régions, le festival de Vendôme , du Aye Aye film festival de Nancy ainsi que quelques autres. De nos intenses cogitations sont sortis deux axes de travail que nous espérons mener à bien au cours de l'année :

    • L'organisation de la circulation des copies de courts-métrages internationaux.
    • L'organisation de la circulation des films « hors pistes » (où émergent) dans les régions, un sujet que nous connaissons bien à Regard Indépendant.
    medium_clermont2.jpg

    Sur ce second point auquel notre association est particulièrement sensible, il s'agirait d'organiser à plus grande échelle ce que nous avons déjà expérimenté lors des Rencontre avec les invitations faites aux structures régionales à présenter des films locaux qu'ils défendent et qui n'ont pas toujours accès aux circuits dits professionnels.

    Sinon, plusieurs idées sont venues alimenter notre réflexion quand aux prochaines Rencontres qui auront lieu en octobre. Cela donnera matière aux prochaines discussion au sein de l'association.

    medium_Clermont1.JPG

    PS : Lucie Bocchi, participante à l'atelier du CEDAC, était également à Clermont et nous a envoyé sa critique du film Tyger que vous pouvez découvrir sur le blog des Nouvelles Liaisons Covalentes. Avec le film.

  • Les photographies de la soirée au Volume de janvier

    Avec un peu de retard, Clermont oblige, je vous met en ligne les photographies prises par Andréa lors de la soirée du 18 janvier. Elles sont regroupées dans l'album photo sur votre droiteun peu plus bas. Encore. Là, voilà. Bientôt, notre compte rendu du festival auvergnat.
    medium_soiree2.2.jpg

  • Relance du cinéma dans le département

    750 000 € pour le cinéma. C'est l'annonce faite par Christian Estrosi, Président du Conseil Général des Alpes Maritimes ce lundi 22 janvier lors de conférence de presse donnée aux studios de la Victorine. Je m'y suis rendu pour Regard Indépendant à l'invitation de notre ancien président, Pascal Gaymard. Pascal est désormais chargé de mission cinéma au Conseil Général et doit mettre en musique la partition annoncée. De fait, il y avait ce jour là tout, ou presque, le cinéma du département : techniciens, producteurs, réalisateurs, associatifs, festivals, responsables administratifs.

     

    Sur l'aide annoncée, pas de surprise. Elle est destinée aux longs métrages et aux téléfilms. Il s'agit une fois encore d'encourager la venue de tournages extérieurs, de grosses machines capables e faire tourner les studios. M Estrosi a cité à plusieurs reprises Mr Bean 2 ce qui laissera dubitatif les plus cinéphiles d'entre nous sur les ambitions en matière de qualité. Quand on voit un film comme le récent Coeurs d'Alain Resnais, entièrement tourné en studio, on peut constater qu'un tel film aurait pu être fait à Nice et qu'il aurait certainement mieux contribué à la renommée des studios. Mais bon. L'unique question à l'issue du discours, posée fort justement par notre ami Frédéric Daudier de la société Arcanae, concernait les éventuelles aides en direction du court métrage et du documentaire. La question qui nous intéresse le plus à Regard Indépendant. Réponse : dans un second temps. Je ne peux que regretter, et je ne suis sûrement pas le seul, que dans le cadre d'un dispositif aussi ambitieux une petite part, même symbolique, n'ai été attribuée à l'aide aux productions locales. Cela a toujours été notre cheval de bataille. Aider la création locale, c'est faire un travail de profondeur, c'est créer une activité en continu, non pas se retrouver soumis aux aléas de tournages certes d'autre dimension, mais qui font jouer à plein une féroce concurrence nationale et internationale. Les deux échelles de production devraient pouvoir être développées de concert. Il faudra attendre, donc.

     

    Sur le Mercury, annonce a été faite que la salle était bien achetée par le Conseil Général et M Estrosi a insisté sur la destination culturelle de l'opération « afin de rassurer les associations » a-t 'il dit si ma mémoire est bonne. Mais pas de délai. Il faudra attendre, donc.

     

    Le plus intéressant, peut être, ce fut l'appel lancé par le président du Conseil Général pour la création d'un pôle de compétitivité sur l'image et le cinéma. On l'a senti plus motivé sur ce coup là. D'ores et déjà, notre association est prête à répondre présent car nous avons toujours défendu l'idée qu'une véritable relance du secteur ne serait possible qu'à partir d'un projet structurant capable de fédérer les différents acteurs départementaux. C'était l'esprit de l'Interreg 3, MEDIALP+. Mais il faudra pour cela que ce projet prenne en compte l'ensemble des problèmes, de l'écriture à la diffusion en passant par la production et la post-production. Et qu'il envisge des coopération vers Marseille et vers nos amis italiens. Là,oui, ça peut devenir intéressant.