Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

laurent trémeau

  • Les honorables membres du jury

    Comme chaque année, nous réunissons un jury pour distinguer trois films parmi la collection des super 8 en tourné-monté. Faisons les présentations :

    Makiko Yamanashi

    Professeure et chercheuse à l'Université de Trier. Productrice de films et d'évènements inter-culturels au Japon et en Europe.
    Elle a étudié l'histoire de l'art et la philosophie à l'University College de Londres, son champ de recherche comprend le film et son analyse culturelle.
    Au Japon, elle a travaillé comme membre de la Film Preservation Society, le festival du film de Takarazuka et le festival du film de Kamata.
    Auteure de A History of Takarazuka Revue Since 1914 (2012).

    Regard Indépendant, Laurent Trémeau, Eric Escofier, Makiko Yamanashi,

    Eric Escofier

    Eric Escofier écrivain-journaliste, a organisé le 1er Festival du Film Fantastique à Nice en 1978. Il crée le premier festival du film 8, Super 8 et 16mm en 1985.

    Collaborateur à l'Ecran Fantastique, auteur de nombreuses expositions, il est l'éditeur du zine "Ténèbres" et "Les Monstres de la Nuit". Auteur de deux ouvrages consacrés à Peter Cushing et à Barbara Steele. Il a aussi réalisé durant les année 70-80, 4 films super 8.

    Photographie Laurent Blot

    Regard Indépendant, Laurent Trémeau, Eric Escofier, Makiko Yamanashi,

    Laurent Trémeau

    Directeur artistique de Un Festival C’est Trop Court ! - Association Héliotrope

    En 1977, au cinéma St-Sébastien de Nancy, les parents de Laurent décident d'aller voir Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine avec Coluche et Gérard Lanvin alors qu'un curieux film de science fiction venu des États-Unis lui tend les mains dans le hall : un robot doré aux grands yeux ronds.
    Après un détour par la fac de Lettres, Laurent fera finalement sa guerre des étoiles à Nice, en atterrissant à l'Esra Côte d'azur.
    La rédaction de critiques pour le journal Scènes d'Azur dirigé par Jean-Marc Eusébi lui ouvre les portes des salles niçoises, en particulier du cinéma Rialto, où il organise la première projection d'Une soirée c'est trop court, le 7 avril 1998. Deux ans plus tard, Un festival c'est trop court voit le jour. Le festival du cout métrage de Nice vient de fêter sa 15e édition en octobre 2015.

    Regard Indépendant, Laurent Trémeau, Eric Escofier, Makiko Yamanashi,