Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rencontres 2012

  • Merci !

    Après 14 années, je me demande si le mot ne risque pas de s'user un peu. Mais non, tout simple, direct, il exprime notre sentiment à l'issue de ces trois (presque quatre) journées des 14e Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice : Merci !

    Toute l'équipe de Regard Indépendant et moi-même vous remercions donc chaleureusement d'avoir participé à cette édition 2012, entre les vidéos musicales et le concert dynamique des Laids au Volume, jeudi, et le triple set de DJ's dont l'inattendu Romulux à l'i-Phone, tôt dimanche. Pour reprendre une expression de l'an dernier, cette édition aussi restera comme l'une des plus agréables de l'histoire de la manifestation.

    Merci à celles et ceux qui ont pu faire le déplacement, parfois le loin comme notre ami japonais, Charbel venu de Beyrouth, et puis de Paris, de Londres, de Cambridge et de Caen. Nous avons eu beaucoup de plaisir à vous recevoir et à partager ces journées, courtes mais intenses, ces films et ces verres. Nous espérons que de votre côté, vous avez apprécié votre séjour et que vous êtes rentrés «heureux qui comme Ulysse» sans soucis vers vos foyers respectifs.

    Merci à nos invités et en particulier aux membres du jury super 8, Elsa, Elyane, Jan, Thierry et Yann, qui ont accepté cette tâche délicate et l'ont menée en parfait accord avec l'esprit que nous essayons de faire souffler sur ces collections, distinguant l'audace, l'imagination, l'humour et le cinéma (en toute simplicité).

    Merci aux réalisateurs, ceux de la collection super 8 pour lesquels c'est toujours une si longue attente, mais aussi ceux des sélections régionales qui contribuent avec leurs œuvres à la richesse de la programmation. Merci aux musiciens, à leurs compositions et à leur énergie.

    Merci aux lieux qui nous ont accueillis, le Volume dont on espère qu'il continuera à nous accueillir sous une forme ou une autre (bonne chance), le Cinéma Mercury et ses excellentes installations techniques toutes neuves, et le MUSEAAV. Merci aux équipes techniques en place pour leur accueil et leur soutient constant.

    Merci à nos partenaires, La Ville de Nice, le Conseil Général des Alpes-Maritimes, le Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur sans qui, c'est toujours vrai, tout ceci ne serait pas possible. Mais aussi à nos partenaires associatifs avec lesquels nous aimons continuer l'histoire des Rencontres.

    Merci enfin, comme toujours le meilleur pour la fin, au public qui continue de nous honorer de sa présence régulière, enthousiaste et curieuse. C'est lui qui justifie tout notre travail.

    Merci encore aux techniciens, Philippe, Boris et Xavier pour leur disponibilité et leur volonté de toujours donner le maximum. Merci à Illys qui nous donne notre identité visuelle et à Stéphane qui y a contribué cette année avec la bande-annonce, cette BA qui nous ressemble.

    Merci encore une fois à l'équipe de Regard Indépendant avec laquelle il est toujours si agréable, si stimulant, si amusant, de travailler tout au long de l'année pour ces quelques jours, Juliette, Marion, Andréa, Sacha, Nathalie, Carla, Frédéric, Antoine, Luc, Xavier, Philippe, Julian et Sophie. La bise.

    Amicalement

    Vincent Jourdan - Président

    Regard Indépendant

  • Le palmarès

    rencontres 2012,regard indépendant,super 8

    Le jury de la collection 2012 s'est réunit samedi soir dans la grande salle du Mercury vidée de ses spectateurs. Là, encore dans l'ambiance, il a accompli sa mission avec efficacité. Qu'il en soit ici remercié. Les trois prix du jury ont été dotés par l'association, une caméra et de la pellicule, pour de nouveaux films.

    Voici le palmarès des 14e rencontres Cinéma et Vidéo à Nice :

    Premier prix : La lanterne de feu de Yannick Lecoeur

    Second prix : Vorfreud de Charbel Kamel

    Troisième prix : Chas de Guillaume Voisin

    Mentions :

    Les grains de sable de Thomas Mazingue

    Keep of the groynes de Will Cummock

    Entreprise libérale de Violaine Bavent et Timothée Fallet

    Prix du public :

    Séance 1 : La lanterne de feu de Yannick Lecoeur

    Séance 2 : Keep of the groynes de Will Cummock

    Photographie Andrea, Merci à Luc pour l'orgnisation du prix du public.

  • Edito d'ouverture

    Française, français, niçoises niçois.

    Allemands, lituaniens, estoniens, japonais, anglais, marseillais et normands,

    Public chéri, mon amour.

    Pas de grands mots pour présenter ici nos 14e rencontres Cinéma et Vidéo mais une simple invitation. Pas de déclaration fracassante sur le cinéma comme il va, ou pas, mais une main chaleureusement tendue. Passez les portes du tout nouveau tout beau cinéma Mercury. Pénétrez l'atmosphère envoûtante du Volume. Respirez l'air créatif du MUSEAAV. Un fauteuil confortable vous attend. L'écran a été dressé. Les machines ronronnent de toute leur électronique. Le projecteur frémit de toute sa mécanique. Les musiciens se concentrent derrière le rideau.

    Prend place, public chéri (que ma voix se fasse assez suave) et ouvre bien et les yeux et les oreilles. Dans la pénombre complice surgissent...

    … Une paire de chaussures rouges

    Un jardin

    Une peau de bête

    Un masque blanc

    Une jeune fille sur les toits

    Un tigre

    Des drapeaux rouges

    Un clocher

    une tache de sang

    Un escalator

    une statue

    Des peintres en action...

    ne manque qu'un raton-laveur à cet inventaire, celui des images surgissant sur ma visionneuse tandis que je vérifie les super 8 de la nouvelle collection Interdit(s) que vous allez découvrir le 1er décembre au soir en même temps que leurs réalisateurs.

    Multiples univers dans ce super 8 que nous chérissons, autour duquel nous avons recentré les Rencontres. Le récent palmarès du festival de nos amis d'Héliotrope a montré que ce n'est pourtant pas une simple nostalgie, mais que cette pellicule fragile, sensible, intense, possède une chaleur, un ton bien à elle.

    Cher public, nous te proposons de partager quelques programmes anglais de nos amis des Straight 8, du festival de Cambridge, les œuvres de Jan Peters et Remi Lange, autres fondus de super 8.

    Nous conservons une bonne part à la création régionale avec quelques courts-métrages bien trempés venus faire leur baptême du feu à Nice, et puis de la musique puisqu'elle adouci les mœurs avec Les Nous et un set de DJ en forme de bouquet final. Les bières sont au frais. Nous n'attendons plus que toi.

    Cette 14e édition est dédiée à la mémoire de notre amie Martine Pujol

    Vincent Jourdan, Président.

  • De la musique pour finir

    Soirée de clôture (sur invitation)

    De la musique avant toute chose avec :

    Miss Kalista
    Activiste dans le milieu DNB, Kalista organise des soirées depuis 2002 et a joué auprès de grands artistes comme Camo & Krooked (UK), Dj Fresh(UK),Missill, Elisa do Brasil, Crissy Criss(UK) ou Miss Ficel etc..., aux plages electroniques en 2007, au Batofar/Paris en 2011... Son mix aux sonorités anglaises est endiablé et pêchu à la mort. Elle organise aussi des soirées Electro filles aux platines. (http://www.myspace.com/misskalista)

    musique,regard indépendant,rencontres 2012

    Miss D-Lyss
    Depuis toujours, l'affection que voue Miss D-lyss à la musique évolue au fil de son épanouissement personnel...
    Elle découvre la Drum'N'Bass, auprès de Miss Kalista, et se plonge dedans à corps perdu. De soirées en soirées, elle apprécie crescendo l'ambiance des pubs Niçois et s’épanouit de plus belle au coté d'artistes locaux. Son esprit musical est aussi peu à peu aimanté vers l'Electro, ce qui influence d'autant plus sa diversité.
    Elle profite pleinement de chaque moment sur scène et avec son public! Ce qu'elle cherche avant tout, c'est propulser le plus haut possible ceux qui seront touchés par ses mixs à la fois mélodieux, tour à tour puissant ou tout en douceur. (http://fr.myspace.com/missdlyss)

    Laurent Cros (aka Lolo)

  • Demandez le programme !

    Pour découvrir le programme en ligne, cliquez sur l'image.

    Regard Indépendant, rencontres 2012

    Merci à Illys pour la conception, le visuel et la mise en page

  • Samedi 1er décembre - Programme de 16h00

    16h00 – Cinéma Mercury

    Programme Straight 8 – partie 2

    Seconde sélection des meilleurs courts métrages en tourné-monté des Straight 8 2012 (www.straight8.net ) . petits morceaux d'univers inventifs et colorés de 3 minutes.

    These four walls - Un film de Robert Knight

    Meme - Un film de Nirozen Thavarajah

    Marceau – Un film de James Henry

    Chemistry – Un film de Naked Zebra

    What you doing ? – Un film de Damo Cross

    Beer goggles – Un film de Shazzy & Sooz

    Biskremosis – Un film de Marc Holtbecker, Robert Neumann, Annette Schneider, Caro Stoeckermann et Andre Wlodrski

    Strange attraction – Un film de Elizabeth Lively

    Piece of cake – Un film de Matthew Parker

    ¡viva la combinación! - Un film de Dagie Brundert

    Where's Ruth ? - Un film de Ben Partridge

    Programme Jan Peters – En présence du réalisateur.

    Depuis 1990, cet artiste né à Hanovre tourne en super 8 des courts et des longs métrages d’inspiration autobiographique. Il joue également, donnant ainsi un gage d’authenticité à sa démarche.

    Comment je suis devenu guide de voyage (Wie ich ein freier Reisebegleiter wurde) – Un film de Jan Peters – Allemagne – 2006 - 15min – Prix de la critique allemande 2007. - Photographie Michael Winterbauer - Montage: Sandra Trosel - Son: J. Grehl, M. Klöfkorn - Musique: Pit Przygodda - Production: ABZ Hamburg - Avec Matthias Breitenbach , Thorsten Giersch , Christian Herr , Annette Paulsen , Jan Peters  et Florian Wirth.

    Un film journal sur l’expérience de se placer avec un homme qui a pris une préretraite et qui a gagné un peu d’argent de côté, en achetant un ticket de groupe pour le metro, chaque jour, à l’aéroport de Frankfurt, puis en offrant aux voyageurs, devant la machine à billet, de les accompagner à leur destination de voyage respective – pour un petit prix, légèrement moindre que le tarif réel, bien sûr.

    regard indépendant,rencontres 2012,jan peters,straight8

    Ce documentaire expérimental explore avec un humour décalé les états d’âme d’un créateur de start-up, pris entre la « génération stagiaires » et le nouveau régime d’aide sociale Hartz 4 en Allemagne. Une histoire de rescapés à l’aéroport de Francfort qui prend le pouls de l’Etat-Providence agonisant.

    J'ai 33 ans – Un film de Jan Peters - Allemagne/France - 2000 - Documentaire expérimental - super 8 - couleur – 3 min 30.

    Le 11 août 1999, j'ai mis une bobine de film Super-8 dans ma caméra et je me suis placé devant pour faire le résumé de ma vie de l'an passé, comme je le fais chaque année. Mais cette fois j'ai été dérangé par l'éclipse...

    regard indépendant,rencontres 2012,jan peters,straight8

    Time's up – Un film de Jan Peters et Marie-Catherine Theiler – Allemagne – 2009 – 15 min. - Super 8 / DV Cam / Avi - Montage Sandra Trostel - Son et musique Pit Przigodda - Production Kloos und Co.

    Version originale soustitrée en anglais.

    Comment ralentir la vie ? Une "cinéchographie" du temps qui passe.

    regard indépendant,rencontres 2012,jan peters,straight8

    13 ou 14 – Un film de Jan Peters – 2004 - France - 22 minutes - Super 8 mm & 16 mm & Mini DV – Production Les Laboratoires d'Aubervilliers, Ina, Parc de la Villette - Prix de la création, videoformes, Clermont-Ferrand / Prix Point de Vue, Biennale de l’image en mouvement, Genf.

    Peut-on comprendre le sens de la vie si l'on ne comprend pas le temps ?
    En 2004, j’ai pu avoir accès aux archives de la télévision nationale française, l’INA. J’y ai trouvé des images dont je me suis servi afin de réaliser une vidéo à l’occasion de mon 39ème anniversaire. Dans cette vidéo, je voyage dans le passé et je replonge dans ma jeunesse, dans les années 80, quand j’avais 13 ou 14 ans et que je venais en vacances en France avec mes parents.

  • Samedi 1er décembre - Programme de 14h00

    14h00 – Cinéma Mercury

    Partie 1 : Carte Blanche au Cambridge Film festival

    Programme présenté par Thierry Bonnaud du Cambridge Film Festival

    Training 8 – Un film de Maxime Michel, France
    En France, quatre filles s'entraînent pour une compétition. Elles courent, font des étirements, des flexions et des pompes. Puis elles partent chacune de leur côté.

    I was rubbish, at everything – Un film de Andy Hazell, UK
    L'histoire de Al Oerter qui gagna quatre médailles d'or consécutives en envoyant le disque très loin, vraiment.

    Olympiade 05 – Un film de David Aspinal, UK
    Le West End de Newcastle ne pense pas grand chose des Jeux Olympiques. A l'origine, il y avait quatre jeux grecs cycliques et les Olympiades n’étaient même pas les meilleurs – Comment ont ils traversé les siècles ?

    Triple X – Un film de Wim Jongedijk, The Netherlands

    Dans un stade, un archer se prépare à tirer sur la cible. Regardant au-delà de son arc, il voit une femme qui l'observe.

    Boxing – Un film de Andrew Alderslade, UK

    Olympic madness – Un film de Natasha De Fazio (Cambridge International School), UK

    The Olympic torch ? – Un film de Esme Ashley-Smith (Cambridge International School), UK

    Dimanche 8 juillet à 3 heures de l'après-midi.

    Number Ten – Un film de Medina Akkouche, (Cambridge International School), UK

    Imposter at the Gates – Un film de Martha Applin (Cambridge International School), UK

    Sham Olympian – Un film de William Rodgers, UK
    Un athlète olympique se met dans l'esprit des jeux de 2012

    Knee – Un film de Jamie Noakes, Sweden
    Petit documentaire sur ma femme et une blessure au genou faite en apprenant le slalom à ski.

    The school race – Un film de Thierry Bonnaud, France
    Greta s'est encore levée en retard. Elle va prendre cette occasion pour une course avec notre père sur le chemin de l'école.

    JA05 TBO de Thierry Bonnaud (2006) - 3 min.
    Tourne monte experimental sur 3600 voitures, film primé au Festival de Baton Rouge (USA)

    L'attaque du courrier de Thierry Bonnaud (2007) - 3min.
    Hommage a Hitchcock en 3 min et en noir et blanc

    Cambridge on the Cam de Thierry Bonnaud (2012) - 3min.
    Un jour, le long de la rivière.

    Everything but.. de Colin Dewar (2008) - 3min.
    Film d'animation en tourné-monté.  Une vision du monde de Cambridge a l'infini.

    Flux Lux  de Colin Dewar (2009) -3 min.
    Le making of de Lux Flux

    Flux de Colin Dewar (2011) -3 min.
    Film expérimental tourne avec une cartouche sans post-production.

    Atelier Ian Helliwell par le collection Cambridge S8 (2010) - 4min

    Film collectif de travail sur pellicule Super 8 réalisé lors du festival 2010

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    Partie 2 : Rémi Lange

    Le super-8 n'est pas mort, il bande encore – Un film de Rémi Lange – Scénario Rémi Lange et Antoine Parlebas – France – 1996 – 24 min. Couleurs. Réalisé dans le cadre de L'Œil du Cyclone (Alain Burosse, Pascale Faure, Patrice Bauchy, Joëlle Matos), diffusé le samedi 1er juin 1996 sur Canal +.   

    Un film-tract qui n'eut qu'une vie à la télévision française. Un joyeux pamphlet pour le cinéma amateur. Une ode au Super 8, qu'il soit le support aux films de famille les plus classiques ou aux créations les plus expérimentales.

    rencontres 2012,regard indépendant,jan peters,remi lange,straight8,cambridge festival

    Remi Lange dans le Cinématon de Gérard Courant



    "Sauvons le Super 8 ! C'est le sens de cet Œil du Cyclone dont le titre, apparemment paillard, s'amuse des différents formats de la pellicule. Rémi Lange - dont on n'a pas oublié Les Anges dans nos campagnes (version courte de Omelette diffusée dans un précédent Œil du Cyclone), où, caméra en main, il annonçait en direct son homosexualité à toute sa famille- est un adepte du Super 8. C'est un format qui lui ressemble, "net ou pas net, jamais en bonne forme". Format bon marché, idéal pour le cinéma expérimental, le "film-lettre" qu'on envoie aux copains, le "film journal" aussi (témoin ces quelques extraits de cinquante heures d'un journal filmé retrouvé dans une poubelle). Avec sa générosité habituelle, Rémi Lange fait de son sujet une affaire personnelle. Militant, réalisateur, acteur involontaire (dans quelques homovies), il signe le plus vivant des plaidoyers pour un mode d'expression menacé de mort par le succès de la vidéo. Et surtout par la décision de Kodak de fermer ses laboratoires de développement (...)."

    Bernard Genin Télérama 29/05/1996

  • Vendredi 30 novembre : Programme de la soirée

    20h00 – Cinéma Mercury - Programmation régionale 3

    À contre-courant – Un film de Stéphane Coda – France – 2012 – 10 min. - Scénario Emilie Couvert et Stéphane Coda - Production Héliotrope, ACIS production, en partenariat avec France 3 Côte d’Azur, la CCI Nice Côte d’Azur et le Port de Nice – Avec Jean-Loup Manassero, Rudolphe Pignon, Xavier Ladjointe.
    Dans leur cabane sur le port de Nice, deux enfants découvrent un homme qu'ils croient naufragé et mort. Alors qu'ils s'apprêtent à l'enterrer, l'homme se réveille et s'avère un clandestin. Les enfants, parvenus à convaincre leur grand frère à peine plus âgé d'être leur complice, l'aident à échapper à la police qui investit le port.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012Grand prix Un festival c'est trop court 2012 avec l'association Héliotrope

    Méditerranées – Un film d'Olivier Py - France - 2011 - Docufiction – 32min.
    Exhumés après 25 ans, des films en super 8 mm donnent lieu à une méditation sur le destin d’une famille et d’une génération. « Méditerranées » est une autofiction, l’histoire d’un couple, d’une famille, qui se confond avec l’Histoire de l’Algérie et de la France.


    Au fil des images, des souvenirs et des stations de l’histoire familiale, avec "une voix off qui aide à voir ce que dans les images on ne voit pas", le film devient réflexion intime et interrogation mélancolique sur les rivages d’une mémoire méditerranéenne voyageuse et troublée. On pense à Camus sur la Méditerranée lorsque ce dernier écrit, "la jeunesse du monde se trouve toujours autour des mêmes rivages", Camus qui prend soin d’ajouter, "nous autres Méditerranéens vivons toujours de la même lumière". (http://www.algeriades.com)

    22h00 – Cinéma Mercury - Programmation régionale 4

    Recherche caveau avec belle vue – Un film d'Élisabeth Vissio – 12 min.  - Avec Elisabeth Vissio et Pierre Giordano.
    Un commercial et une vieille gothique excentrique ont rendez vous dans un cimetière pour l'achat d'un caveau avec une belle vue.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012

    Natures mortes – Un film de Yannick Rolandeau - 2011 - 26 min. - Production Les Ateliers de l'Image et du Son / Julien Gourdon / Beamlight - Photographie  Pierre Siedel -Musique
    Marc Eliel Chouraqui - Avec Éric Houzelot
    Un homme rentre chez lui. Il vit seul, sans doute trop seul. Comme chaque soir, il se fait à manger, regarde la télévision, se couche. La vie s'écoule lentement. Puis un matin, la mort surprend l'homme au petit déjeuner. À l'improviste. Et son corps reste là, seul, abandonné. Longtemps alors que le temps passe, que la vie s'écoule, jour après jour. Il est mort et personne ne le sait.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012

    Une lettre ne s'écrit pas un film de Guillaume Levil - 2012 - 27 min 15. - Production Studio-KMP, Les NoUS - Photographie Alexis Doaré - Son Camille Giuglaris, Bruno Duyé - Musique originale Aurélie Martin, Guillaume Levil - Montage Lara Tosello - Avec Philippe Nicaud, Sophie Guyard, Colette Kraffe, Michel Gibergues, Guy Léonardi, Philippe Séjourné, Pascal Barre-Lazo, Céline Spang, Florian Lopez et Léa Meutelet.
    L'Italien vit tout seul dans l'immensité de la nature provençale. Un jour il rencontre Nina, une jeune fille fragile qui va perturber ses réflexions.

    regard indépendant,héliotrope,stéphane coda,rencontres 2012

  • Vendredi 30 novembre : Programme de l'après-midi

    Vendredi 30 novembre

    14h00 – Cinéma Mercury- Programmation régionale 1

    Films d'atelier avec l'association Héliotrope.

    Addicts teens – 2012 – Collège Jean-Henri Fabre - Classe de 3ème - Fiction – 11min 50.
    Portraits de jeunes portant les marques d'addictions à notre société de consommation (téléphone portable, ordinateur portable, musique, fast-food, cigarette)…

    regard indépendant,rencontres 2012

    For America – 2012 – Lycée Apollinaire – Classe de 1ère – Clip - 5 min 40s.
    Une famille mexicaine composée d’un couple dont la jeune femme est enceinte, d’un fils adolescent et d'un grand-père a pour objectif de traverser la frontière entre le Mexique et les États-Unis, en espérant trouver une vie meilleure. Arriveront-ils à réaliser leur rêve ?

    regard indépendant,rencontres 2012

    M comme – 2012 - Ecole René Cassin - CM2 - Fiction (Photo-film) – 10min.
    La vision du voyage à travers les yeux d'enfants ayant grandit dans le quartier de l'Ariane.

    Mine de rien - Un film de Pauline Racine - 2011 – 28 min 40. - Image Michele Gurrieri - Son Thomas Buet - Montage Marianne Charbonnier - Montage son Camille Saraben - Mixage Samuel Aichoun - Musique Vincent Lota, Sasa Olenjuk – Avec Louise Marchetti et Bruno Clairefond .
    Dans une petite ville de campagne, Pierre vit seul avec sa fille de 6 ans. Entre tendresse et maladresse, le film dresse un portrait de la relation entre ces deux être un peu rêveurs qui cohabitent à leur façon.

    regard indépendant,rencontres 2012

    16h00 – Cinéma Mercury - Programmation régionale 2

    Coupez ! - Un film de Laurent Simonpoli – 2012 – 27 min. - Production Corsesca Production - Musique : Philippe Biondi et Carmin Belgodere - Avec Eric Fraticelli, Fred Graziani, Celia Picciocchi, Jean François Perrone, Marie-Pierre Nouveau, François Berlinghi.
    Pierre est un acteur corse habitué aux seconds rôles de voyous. Un premier rôle s'offre à lui, mais il doit incarner un homosexuel. Doit il accepter ? Dans son entourage, tout le monde n'est pas du même avis…


    L'inaccessible accès – Un film de Philippe Frey et Mélissa Jaf – Production NCF – 10 min.  - 2012 – Avec Jeffrey Giovanietti, Amandine Youlou, Mélissa Jaf, Anastasia Cassandra.
    Lors d'un vernissage festif, un jeune homme boit trop et fait une mauvaise chute. Il se retrouve avec les même problèmes d'inaccessibilité qu'une personne handicapée sur un fauteuil roulant.

    regard indépendant,rencontres 2012

    La Mémoire et la Mer - Un film de Jean Boiron Lajous - 2012 - 36 min – Production Université de Provence (Secteur cinéma), INA Méditerranée - Image Benoit Guidi - Son Elise Piolat - Montage Laura Taubman. Documentaire.
    Mon frère et moi sommes fils d'une mère pied-noir. Alice, une amie, est petite fille de harki. Aucun de nous trois n'est jamais allé en Algérie. En France, je filme l'avant et l'ailleurs à travers leurs imaginaires. Puis, nous partons à Alger. Je confronte cet imaginaire à une réalité, et je me confronte à la difficulté de filmer.

    regard indépendant,rencontres 2012

  • Les honorables membres du jury

    Cette année à nouveau, Regard Indépendant réunit un jury afin de pimenter la découverte de la collection en super 8 tournée-monté. Cinq personnalités du cinéma et de l'art vont délibérer ardemment et remettront plusieurs prix. Ces prix seront dotés en nature sous forme de pellicule super 8 et de matériel. Un prix du public sera également attribué à l'issue des séances de samedi soir. faites connaissance avec les honorables membres du jury et qu'ils soient ici remerciés.

    Elsa Comiot

    Passionnée par l’art et la culture et de retour sur la Côte d’Azur depuis 2009, je me suis efforcée de joindre l’utile à l’agréable en travaillant pour le magazine Art Côte d’Azur, supplément culturel des Petites Affiches des Alpes-Maritimes. Juste avant cela, c’est Le Volume (association La Source) qui m’a donné la chance de rencontrer les acteurs culturels majeurs à Nice et de découvrir Les Rencontres Cinéma et Vidéo organisées par l’association Un Regard Indépendant. Alors pourquoi pas y participer plus activement ?

    Elsa.JPG

    Elyane Natalichi

    Artiste plasticienne photographe et réalisatrice.

    Elyanne.jpg

    Jan Peters

    Jan Peters, né en 1966, est un cinéaste, auteur de pièces radiophoniques et artiste vidéo. Il a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Hambourg, où il a été co-fondateur du cinéaste collective "Abbildungszentrum". Outre son projet en super 8 à long terme: «Je suis ...», Peters a réalisé des courts et longs métrages, souvent primés, dont certains tournés exclusivement en Super-8. Souvent les films sont élaborés et transformés sur le banc optique. Il a également réalisé des pièces radiophoniques pour la radio et la performance en 2011 expanded cinema Voyage à Kohlhasenbrück au Théâtre Maxime Gorki de Berlin. Depuis 2011, il est professeur de cinéma et de vidéo à l'Académie Merz à Stuttgart, depuis l'automne 2012, également professeur de cinéma à l'Académie d'art de Kassel.

    Jan Peters.jpeg

    Yann Le Clanche

    Musicien, créateur et responsable de La Source et du Volume.

    Yann.jpg

    Thierry Bonnaud

    Cineaste indépendant français et président du Cambridge International super 8 Festival vit a Cambridge (Angleterre) depuis 1999. Il réalisa son premier film en Super 8 en 1989 et retrouva ce format en 2004 en réalisant une demi-douzaine de tourne-montes depuis. Il est également auteur de films expérimentaux, documentaires et de fictions. En 2007, il créa le festival Super 8 de Cambridge qui se veut de promouvoir le format Super 8.

    thierry.jpg